Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Début des audiences de Charles Blé Goudé devant la CPI

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jacques Weber, un colosse du théâtre français

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Papa Wemba, invité du Journal de l'Afrique !

En savoir plus

REPORTERS

Vidéo : elle filme au péril de sa vie à Raqqa, fief de l'EI en Syrie

En savoir plus

FOCUS

Irak : quand la téléréalité confronte des jihadistes de l’EI à leurs victimes

En savoir plus

LES ARTS DE VIVRE

Les sports oubliés dans le vent

En savoir plus

SUR LE NET

Instagram bloqué en Chine

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Diane von Furstenberg : "J'ai vécu l'American dream"

En savoir plus

DÉBAT

Comment lutter contre l'organisation de l'État islamique?

En savoir plus

  • Vidéo : Marine Le Pen voit la diplomatie française comme "un canard sans tête"

    En savoir plus

  • Ebola : l'expérience "désespérée" d'un médecin libérien

    En savoir plus

  • Ello, le réseau social qui se la joue anti-Facebook

    En savoir plus

  • Quinze ans de prison requis contre le leader de Sharia4Belgium

    En savoir plus

  • Hong Kong toujours bloquée, l'exécutif demande la fin des manifestations

    En savoir plus

  • Ligue des champions : le PSG s'attaque au Barça sans Zlatan

    En savoir plus

  • Irak : quand la téléréalité confronte des jihadistes de l’EI à leurs victimes

    En savoir plus

  • À Montpellier, des pluies diluviennes créent la pagaille

    En savoir plus

  • Vidéo : Dohuk, province du Kurdistan submergée par les déplacés irakiens

    En savoir plus

  • Vidéo : les Kurdes de Turquie tentent de rallier Kobani, assiégée par l’EI

    En savoir plus

  • Présidentielle brésilienne : Dilma Rousseff, touchée mais pas coulée

    En savoir plus

  • Diane von Furstenberg : "J'ai vécu l'American dream"

    En savoir plus

  • Seulement 25 % de femmes au Sénat : à qui la faute ?

    En savoir plus

  • La dette française dépasse pour la première fois les 2 000 milliards d'euros

    En savoir plus

  • Référendum en Catalogne : la Cour constitutionnelle suspend le vote

    En savoir plus

  • Sharia4Belgium fait face à la justice pour recrutement de jihadistes

    En savoir plus

  • AIG : l'État américain sur le banc des accusés pour "sauvetage illégal"

    En savoir plus

SPORT

Teddy Tamgho, le retour du bad boy de l’athlétisme français

© AFP

Texte par Stéphanie TROUILLARD

Dernière modification : 13/07/2013

Éloigné des stades depuis deux ans après une blessure et une altercation avec une athlète, Teddy Tamgho a retrouvé les pistes depuis le début de la saison. Aux championnats de France samedi, le triple-sauteur veut marquer les esprits.

Pendant plus de 20 mois, Teddy Tamgho, son bandeau blanc, ses chaussettes longues et ses boucles d’oreilles brillantes ont disparu des sautoirs internationaux et nationaux. Après une grave blessure à la cheville en 2011, le recordman du monde en salle (17,92m), avait vu ses rêves de Jeux olympiques s’envoler.

En mars dernier, le triple-sauteur de 24 ans retrouve enfin la compétition en participant au meeting de Bron dans le Rhône. De semaine en semaine, l’athlète gagne en puissance, enchaînant les bonnes performances. Le 15 juin à Besançon, il réussit même les minimas pour les Championnats du monde en Russie, organisés en août, avec un saut à 17,30m. "C'est un soulagement. Cela va maintenant me permettre de prendre tous les risques que je veux pour préparer au mieux les Mondiaux de Moscou. Je sens qu'il y a un truc à y faire", déclare-t-il alors visiblement en confiance.

Quelques jours plus tard, il enfile de nouveau le maillot de l’équipe de France lors des Championnats d’Europe par équipes de Gateshead en Grande-Bretagne, où il prend la 2e place du concours. "Représenter la France est un honneur. Je ne dis pas ça pour faire beau, je le dis du fond du cœur. J'ai toujours vécu en France, je me sens Français (NDLR : il est d’origine camerounaise) et j'ai toujours été meilleur avec le maillot de l'équipe de France", exprimait-il avec beaucoup de joie au journal le Figaro.

Changer d’image

Après avoir réalisé fin juin, sa meilleure marque, la troisième mondiale de la saison, à Birmingham en Angleterre (17,47m), Teddy Tamgho va se frotter ce samedi aux meilleurs Français aux Championnats nationaux. Trois ans après son dernier titre, il espère bien récupérer sa couronne.

Le champion va certainement aussi profiter de l’événement pour changer son image de "mauvais garçon" qui lui colle à la peau. Après sa blessure, il a en effet été plus abonné aux pages des faits divers que celles des quotidiens sportifs. En décembre 2011, après une altercation violente avec une autre athlète, il a été suspendu douze mois, dont six avec sursis. Quelques jours plus tard, il a aggravé son cas en se défendant très maladroitement avec un clip de rap dans lequel il s’en prenait aux médias.

Mis au banc des autres athlètes pendant des mois, il veut aujourd’hui montrer qu’il est assagi et plus mature. "Les problèmes sont derrière moi. J'aimerais que l'on se rende compte que j'ai réfléchi et tiré les enseignements de mes erreurs. C'est la vie, et ces périodes négatives te forgent le caractère et te mettent du plomb dans la tête", a-t-il ainsi expliqué au journal Le Monde cette semaine

L'esprit plus libre, Teddy Tamgho aura en tout cas de la concurrence au Stade Charléty. Yoann Rapinier, auteur d’un saut à 17,17m cette saison, et Benjamin Compaoré, finaliste aux derniers Jeux olympiques, ne lui laisseront pas le champ libre pour décrocher le titre.

Reportage de Stade 2 sur le retour de Teddy Tamgho

Première publication : 13/07/2013

  • ATHLÉTISME

    Championnats de France : la belle entrée en matière de Lemaitre et Robert-Michon

    En savoir plus

  • ATHLETISME

    "Alain Mimoun, un soldat olympique assoiffé de France"

    En savoir plus

  • ATHLÉTISME

    Après Angelina Jolie, une athlète révèle avoir subi une mastectomie

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)