Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

SUR LE NET

Des opérateurs indépendants au secours des campagnes

En savoir plus

SUR LE NET

L'ONU dresse l'inventaire des sites détruits en Syrie

En savoir plus

DÉBAT

CAN-2015 : un défi pour le continent africain

En savoir plus

MODE

La mode 2014 marquée par une prise de conscience des créateurs

En savoir plus

SUR LE NET

Les campagnes virales des marques pour Noël

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : calme précaire dans la capitale, violences en province

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Au Cameroun, la population se mobilise pour l'éducation

En savoir plus

#ActuElles

Canada : les mystérieuses disparitions des femmes autochtones

En savoir plus

REPORTERS

Le meilleur des grands reportages de France 24 en 2014

En savoir plus

SPORT

Championnats de France : Christophe Lemaitre sauve les meubles

© Stéphanie Trouillard/FRANCE24

Texte par Stéphanie TROUILLARD

Dernière modification : 15/07/2013

Christophe Lemaitre a conservé son titre de champion de France sur 200m, mais avec un temps de 20"34 en finale il n'a pas vraiment convaincu. Après avoir été détrôné hier sur le 100m et à un mois des Mondiaux, il reste beaucoup de travail.

Après sa déconvenue de samedi sur le 100m où il s'est fait destituer de son titre par Jimmy Vicaut, Christophe Lemaitre a réussi à conserver sa couronne sur le 200m, son épreuve de prédilection. En l'absence de son grand rival de la veille qui avait fait l'impasse sur la course, le Savoyard s'est imposé avec un temps de 20''34 (vent : - 0,1 m/s) devant David Alerte (20''74) et Teddy Tinmar (20''96).

"Je suis content pour ce titre, j'étais venu pour le garder. Je termine là-dessus, c'est bien. Après le chrono, ça va. Je pense qu'il y a des imperfections, mais dans l'ensemble c'est bien", s'est félicité le sprinteur.

Mais du côté de son entraîneur, cette victoire a plutôt un goût amer. Christophe Lemaitre est bien loin de ses performances passées et de son record de France ( 19''80). “C'est mieux que le 100m, mais ce n'est pas encore tout à fait lui”, estime Pierre Carraz. Pour son coach, le “grand blond” souffre actuellement d'un manque de concentration: “On a identifié la cause du mal. Je ne vous dirai pas ce que c'est, mais ce n'est pas un problème physique. C'est dans la tête. C'est pas méchant, c'est un truc de jeune”.

A quelques semaines des Championnats du Monde à Moscou (10 au 18 août), le champion de France reste toutefois confiant. "Je ne suis pas du tout inquiet. Il y aura beaucoup de travail, mais il reste un peu moins d'un mois et je vais en profiter pour régler tous les détails", affirme Christophe Lemaitre.

Interrogé sur l'annonce du contrôle positif de l'Américain Tyson Gay, et son retrait des Mondiaux, l'athlète tricolore s'est dit très surpris, mais selon lui, cela ne changera rien à la compétition : "Il y aura toujours des concurrents dans une finale du 200m. Il n'y avait pas que lui".

Chez les filles, Myriam Soumaré a elle aussi conservé son titre sur 200m (en 22''96) après avoir été titrée samedi sur le 100m. Malgré ce beau doublé, la Française n'a toujours pas réussi à réaliser les minimas pour les Mondiaux.

Lavillenie au meilleur de sa forme

Si Christophe Lemaitre inquiète au vu de ses dernières prestations, Renaud Lavillenie continue pour sa part d'impressionner. Le perchiste a profité des Championnats de France pour réussir son meilleur saut de la saison (5,95m) dès son premier essai. Le médaillé d'or olympique a ensuite échoué à deux reprises à 6,05m avant d'arrêter son concours. Dominateur et confiant, le Français sera l'homme à battre lors des Mondiaux.

Sur le 3000m steeple, Mahiedine Mekhissi-Benabbad a lui aussi montré qu'il est le seul et unique patron. Une semaine après avoir battu le record d'Europe au meeting Areva (8'00'09), le Rémois a de nouveau été sacré Champion de France en 8'46''75, devant Nouredine Smail (8'46''76) et Yoann Kowal (8'50''55).

Même si l'objectif n'était pas de faire un chrono, le coureur est satisfait de cette préparation. “C'est ma première course de championnat, ma première course tactique, sans lièvre, sur des rythmes plus lents. J'ai attendu le dernier moment pour accélérer. Je n'ai pas été dans le dur. J'ai bien maitrisé mon adversaire”, a-t-il expliqué après sa victoire. “Maintenant, je vais pouvoir souffler pendant deux ou trois jours et repartir pour l'entraînement”, a ajouté Mahiedine Mekhissi-Benabbad qui s'envole dès dimanche soir pour un stage en altitude à Font-Romeu.

Passage de relais sur la longueur

Lors du concours de la longueur féminine, ce sont deux générations qui se sont affrontées. Double championne du monde, Eunice Barber est sortie de sa retraite à 38 ans pour un dernier défi. Mais l'athlète vétéran n'a rien pu faire face à la nouvelle garde française. Eunice Barber a dû se contenter de la médaille d'argent avec un saut à 6m31 face à Eloyse Lesueur, 24 ans, qui a conservé sa couronne nationale avec un bond enregistré à 6,49m.

Malgré cette nouvelle victoire, la championne d'Europe en titre n'est vraiment pas heureuse de ce résultat à l'approche des Mondiaux : “Je suis très très déçue de la perf. Je ne me rappelle plus la dernière fois que j'ai fait un concours à moins de 6,60m. C'est très frustrant”.

Avant Moscou, les athlètes français pourront toujours peaufiner leur préparation ou décrocher les minimas lors de différents meetings. Celui de Monaco Herculis aura notamment lieu le vendredi 19 juillet.

Première publication : 14/07/2013

  • ATHLÉTISME

    Dopage : les athlètes Tyson Gay et Asafa Powell contrôlés positifs

    En savoir plus

  • ATHLÉTISME

    Championnats de France : Jimmy Vicaut détrône Christophe Lemaitre

    En savoir plus

  • ATHLÉTISME

    Teddy Tamgho, le retour du bad boy de l’athlétisme français

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)