Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'ENTRETIEN

Pour le chef des Farc, l'accord en Colombie "jette les bases d'une paix durable"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Nana Akufo-Addo vainqueur de la présidentielle au Ghana

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Europol lance un calendrier de l'avent des criminels les plus recherchés

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Valls : premier ministre clivant, candidat rassembleur ?

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Journée de la laïcité : une exception française

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Corée du sud : la déferlante culturelle

En savoir plus

TECH 24

#OpenGov : la démocratie en mode startup

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Ciao Renzi : l'Italie en crise politique et institutionnelle

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Présidentielle française : deux gauches irréconciliables ?

En savoir plus

FRANCE

François Hollande : "La reprise économique est là"

© Capture d'écran TF1 / France 2

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 14/07/2013

Lors de son entretien télévisé du 14 juillet à l’Élysée, le président François Hollande a affirmé que la reprise économique était en cours. Il a également précisé que les impôts n'augmenteraient qu'en cas d'absolue nécessité.

Lors du traditionnel discours du 14 juillet, le président François Hollande a affirmé que la reprise économique était en cours.

"La reprise, elle est là", a-t-il déclaré sur TF1 et France 2 après qu’un journaliste lui a demandé si la prévision de contraction de 0,2% de l'économie pour 2013 de l'Institut national de la statistique et des études économiques (Insee) l'inquiétait.

"Il y a une production industrielle qui repart", a-t-il argué. En mars, avril et mai, la production industrielle cumulée a augmenté de 1% par rapport aux trois mois précédents et de 0,6% dans le seul secteur manufacturier, c'est-à-dire sans prendre en compte l'énergie et le secteur minier.

Interrogé sur le risque de tuer la reprise dans l'œuf par des hausses de prélèvements fiscaux, il s'est engagé à augmenter les impôts "dans l'idéal, le moins possible". "Oui, nous allons faire, nous avons fait des économies, et je ne ferai des augmentations d'impôts que si elles sont absolument indispensables, dans l'idéal le moins possible", a-t-il déclaré.

François Hollande a également réaffirmé dimanche son "engagement" pour inverser la courbe du chômage à la fin de l'année, ajoutant qu'il "se battait" pour l'emploi, alors que le nombre de demandeurs d'emploi est de 3,26 millions.

Avec dépêches

Première publication : 14/07/2013

  • FRANCE

    Gaz de schiste : Ayrault recadre sérieusement Montebourg

    En savoir plus

  • FRANCE

    Delphine Batho accuse le gouvernement d'avoir cédé à des groupes de pression

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)