Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'ENTRETIEN

"On ne revient jamais vraiment d'Auschwitz"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

La victoire de Syriza fait rêver l'extrême gauche et le Front national

En savoir plus

FOCUS

Ukraine : la situation s'enlise à l'Est

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Spécial Grèce : Dimitris Kourkoulas et Yiorgos Tsipras

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Taux de croissance en Chine : "7,4%, c'est un taux de croissance dont on rêverait!"

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Ray Lema, musicien engagé

En savoir plus

DÉBAT

Sport féminin : comment améliorer la visibilité des sportives dans les médias ? (partie 2)

En savoir plus

DÉBAT

Sport féminin : comment améliorer la visibilité des sportives dans les médias ? (partie 1)

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Terrorisme en Europe : comment concilier sécurité et libertés ?

En savoir plus

FRANCE

François Hollande : "La reprise économique est là"

© Capture d'écran TF1 / France 2

Vidéo par FRANCE 24

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 14/07/2013

Lors de son entretien télévisé du 14 juillet à l’Élysée, le président François Hollande a affirmé que la reprise économique était en cours. Il a également précisé que les impôts n'augmenteraient qu'en cas d'absolue nécessité.

Lors du traditionnel discours du 14 juillet, le président François Hollande a affirmé que la reprise économique était en cours.

"La reprise, elle est là", a-t-il déclaré sur TF1 et France 2 après qu’un journaliste lui a demandé si la prévision de contraction de 0,2% de l'économie pour 2013 de l'Institut national de la statistique et des études économiques (Insee) l'inquiétait.

"Il y a une production industrielle qui repart", a-t-il argué. En mars, avril et mai, la production industrielle cumulée a augmenté de 1% par rapport aux trois mois précédents et de 0,6% dans le seul secteur manufacturier, c'est-à-dire sans prendre en compte l'énergie et le secteur minier.

Interrogé sur le risque de tuer la reprise dans l'œuf par des hausses de prélèvements fiscaux, il s'est engagé à augmenter les impôts "dans l'idéal, le moins possible". "Oui, nous allons faire, nous avons fait des économies, et je ne ferai des augmentations d'impôts que si elles sont absolument indispensables, dans l'idéal le moins possible", a-t-il déclaré.

François Hollande a également réaffirmé dimanche son "engagement" pour inverser la courbe du chômage à la fin de l'année, ajoutant qu'il "se battait" pour l'emploi, alors que le nombre de demandeurs d'emploi est de 3,26 millions.

Avec dépêches

Première publication : 14/07/2013

  • FRANCE

    Gaz de schiste : Ayrault recadre sérieusement Montebourg

    En savoir plus

  • FRANCE

    Delphine Batho accuse le gouvernement d'avoir cédé à des groupes de pression

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)