Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

FOCUS

Vidéo : à Kobané, la colère des Kurdes contre la Turquie

En savoir plus

INTELLIGENCE ÉCONOMIQUE

Start-up, la tentation de l'étranger

En savoir plus

#ActuElles

Le vin a-t-il un sexe ?

En savoir plus

INTELLIGENCE ÉCONOMIQUE

Enseignement numérique : la francophonie à la traîne !

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

MOOC, selfie ou enverdeur : le vocabulaire nouveau est arrivé

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Un tournant dans la crise ukrainienne ?

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Virus Ebola et budget français : psychose et combat diplomatique

En savoir plus

SUR LE NET

Ebola : une campagne contre la stigmatisation des Africains

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Le fardeau d'une nation"

En savoir plus

  • Ebola : réunion de l'UE pour mieux lutter contre le virus

    En savoir plus

  • Vidéo : à Kobané, la colère des Kurdes contre la Turquie

    En savoir plus

  • Deux journalistes français jugés en Papouasie

    En savoir plus

  • La crainte s'empare des Iraniennes après des attaques à l'acide

    En savoir plus

  • Kobané : les États-Unis larguent des armes aux combattants kurdes

    En savoir plus

  • Le gouvernement japonais fragilisé après la démission de deux ministres

    En savoir plus

  • À Hong Kong, l'exécutif accuse des "forces étrangères" d'être à la manœuvre

    En savoir plus

  • Foot européen : excepté la Juve, les cadors assurent

    En savoir plus

  • Ebola : l'aide-soignante espagnole n'a plus le virus

    En savoir plus

  • Débordé par l’afflux de réfugiés, le Liban verrouille sa frontière avec la Syrie

    En savoir plus

  • Serbie-Albanie : le Premier ministre albanais reporte sa visite à Belgrade

    En savoir plus

  • Maroc - Algérie : tirs à la frontière, un "incident grave" selon Rabat

    En savoir plus

  • En images : le marathon de Pékin noyé dans un nuage de pollution

    En savoir plus

  • L'Allemagne accepte de vendre à Israël des bateaux lance-missiles

    En savoir plus

  • L'Église ne parvient pas à un consensus sur les homosexuels et les divorcés

    En savoir plus

FRANCE

14-Juillet : la Tour-Eiffel aux couleurs du drapeau gay enflamme Twitter

© Twitter / Nacho Lopez

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 15/07/2013

La Tour Eiffel a été illuminée d'un arc-en-ciel lors du feu d’artifice du 14-Juillet. Certains y ont vu un clin d'œil au drapeau de la communauté gay, alors qu'il s'agit d'un hommage à Nelson Mandela. La controverse enflamme les réseaux sociaux.

Lors du traditionnel feu d‘artifice du 14-Juillet, l’illumination de la Dame de fer aux couleurs de l’arc-en-ciel n’a pas laissé indifférent. Juste avant le bouquet final, la Tour Eiffel est en effet apparue multicolore durant deux minutes, laissant largement penser à un clin d’œil à la loi autorisant le mariage pour tous et au drapeau du mouvement LGBT (Lesbiennes, Gays, Bi et Trans de France), le "rainbow flag". Cette fantaisie a été acclamée par certains et vivement critiquée par d’autres, pour qui la fête a tout bonnement été "gâchée" par ce déversement de couleurs controversées.

Les habits de lumière du monument emblématique de Paris ont en effet déchaîné sur Twitter un flot de critiques de la part des opposants au mariage pour tous. Ces derniers ont notamment évoqué une "propagande" de la part du maire de Paris, Bertrand Delanoë. "Marre de la propagande", a fulminé un utilisateur du réseau social.

"Bertrand Delanoë a toujours aimé la provocation"

Lundi, le député UMP Luc Chatel a de son côté réagi sur la radio RTL. "La mairie de Paris avait la responsabilité de l’organisation de cette manifestation. Bertrand Delanoë a toujours aimé la provocation et le faste, on l’a vu encore hier soir." En amont de la soirée, le maire de Paris avait simplement fait savoir que le feu d’artifice fêterait la "République".

D'autres n’ont pas hésité à mettre dans le même sac cette partie du spectacle jugée de mauvais goût et le nouveau timbre à l’effigie d'Inna Shevchenko, la leader des Femen. "Triste France," a ainsi commenté un internaute.

Pour les partisans du mariage gay, toutefois, l'illumination arc-en-ciel du monument a été saluée. "La Tour Eiffel aux couleurs LGBT : Liberté Egalité Fierté ! Merci Bertrand Delanoë pour cette belle soirée," a félicité Erwan, un twitto.

D’autres, plus cyniques, ont profité de cette polémique naissante pour se moquer des opposants à la loi : "Le drapeau gay sur la Tour Eiffel, [Christine] Boutin vient de mourir d'une crise cardiaque", a ironisé l'un d'eux.

La nation arc-en-ciel de Mandela à l’honneur

Interprétée comme partisane, la coloration de la Tour Eiffel est, en réalité, une référence à la saison sud-africaine qui a démarré en mai en France. "La mairie a pris la responsabilité de placer Paris sous le signe de la liberté, l'égalité, la fraternité et de rendre hommage à Nelson Mandela," indique-t-on dans l’entourage du maire.

Même explication du côté de Jean-Éric Ougier, le concepteur du feu d’artifice : cela n’a "rien à voir" avec le mariage homosexuel, a-t-il confié au site Le Lab d’Europe 1. Si la Tour Eiffel a revêtit ces couleurs, c'est "seulement un hommage à la nation arc-en-ciel de Nelson Mandela" et une "ode à la paix universelle", a-t-il ajouté avant d’estimer, railleur : "Si monsieur Chatel y a vu une référence au mariage homo, tant mieux pour lui, cela veut juste dire qu'il est obnubilé."

Du côté de Twitter, certains internautes ont également moqué cette libre interprétation. "À ceux réjouis ou offusqués de la Tour Eiffel arc-en-ciel : faudrait pas que vous preniez un jour l'hommage à Mandela pour un 'enterrement gay'", a plaisanté Eric Fallourd.

 

Le "rainbow flag", le drapeau du mouvement LGBT
© AFP

Première publication : 15/07/2013

  • FRANCE

    L'opposant au mariage gay condamné à 3 000 euros d'amende en appel

    En savoir plus

  • FRANCE

    En images : la Marche des fiertés fête le mariage pour tous

    En savoir plus

  • FRANCE

    Le mariage pour tous en France, mais pas pour tous les étrangers

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)