Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

"Agriculture: l'Europe, bouc émissaire ?"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Cahuzac: le "paria" devant la justice

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

L'ex-otage australienne de retour à Ouagadougou affirme vouloir rester au Burkina Faso

En savoir plus

LE DÉBAT

Haïti sans président, un État en déliquescence ?

En savoir plus

LE DÉBAT

Haïti sans président, un État en déliquescence ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Imany, une chanteuse de cœur

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Iran : que reste-t-il de l’héritage de Khomeini ?

En savoir plus

FOCUS

Vidéo : retour à Kasserine, épicentre de la contestation en Tunisie

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Liban cherche président... depuis près de deux ans

En savoir plus

Afrique

Égypte : nouvelle attaque dans le Sinaï, au moins trois morts

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 15/07/2013

Au moins trois personnes sont mortes et 17 autres ont été blessées dans l'attaque à la roquette d'un car d'ouvriers dans le nord de la péninsule du Sinaï, où les violences se multiplient depuis la chute de Mohamed Morsi le 3 juillet.

Nouveaux actes de guérilla meurtriers dans le Sinaï : des hommes armés, supposés être des extrêmistes islamistes, ont visé lundi 15 juillet au petit matin un car avec des tirs de roquette. Au moins trois personnes ont été tuées et 17 autres blessées.

"Le bus a été attaqué à la roquette près de l'aéroport d'Al-Arish. Trois personnes sont

mortes et 17 ont été blessées", a déclaré un responsable de la sécurité. Le véhicule transportait des ouvriers d'une cimenterie dans le nord de la péninsule du Sinaï, à Al-Arish, ont indiqué des sources médicales et sécuritaires.

Dans un communiqué, un porte-parole militaire, le colonel Ahmed Aly, a déclaré qu'"un groupe terroriste" avait visé un véhicule de police mais frappé celui des ouvriers par erreur.

Affrontements près de la frontière israélienne


Cette attaque est survenue quelques heures après des affrontements entre des hommes armés et l'armée égyptienne, près de la frontière israélienne. Les combats ont eu lieu dans la région de Al-Wifaq, dans le nord du Sinaï, après une tentative ratée de faire sauter un véhicule de police avec des explosifs. Une région censée pourtant être démilitarisée, conformément aux accords de paix avec Israël conclus en 1973.

Depuis la destitution du président islamiste Mohamed Morsi le 3 juillet, les attaques se sont multipliées dans la partie de la péninsule du Sinaï frontalière avec la bande de Gaza et Israël. La semaine dernière, un policier de haut rang a ainsi été tué par des hommes armés et un copte a été trouvé décapité , tandis que deux personnes ont trouvé la mort dans une attaque contre un poste de contrôle.

Réputée pour être poreuse et échapper au pouvoir central égyptien, le nord de la péninsule du Sinaï était déjà le théâtre de problèmes de sécurité récurrents depuis le renversement du régime d'Hosni Moubarak début 2011.

Avec dépêches
 

Première publication : 15/07/2013

  • ÉGYPTE

    L'attaque du Sinaï, premier test sécuritaire pour Mohamed Morsi

    En savoir plus

  • IMMIGRATION

    Le Sinaï, voie sans issue pour les migrants africains

    En savoir plus

  • ÉGYPTE

    Nouveaux heurts entre la police et des hommes armés dans le Sinaï

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)