Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Nicolas Sarkozy annonce son retour sur Facebook

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 1)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La gauche en difficulté

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Stéphane Distinguin, PDG de FaberNovel et président de Cap Digital

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, chroniqueur à Charlie Hebdo et auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jérôme Bel ou la danse minimale

En savoir plus

#ActuElles

Angélique Kidjo : la voix des Africaines

En savoir plus

  • Sarkozy : un retour attendu et longuement préparé

    En savoir plus

  • Le Premier ministre écossais annonce sa démission au lendemain du référendum

    En savoir plus

  • Le Tchad accuse l'ONU d'utiliser ses soldats comme "bouclier" au Mali

    En savoir plus

  • Irak : la France opère ses premiers raids aériens contre les jihadistes de l'EI

    En savoir plus

  • Washington et Téhéran discutent à New York de la lutte contre l'EI

    En savoir plus

  • Wall Street : début en fanfare pour le géant chinois Alibaba

    En savoir plus

  • Ebola : les 6,5 millions d'habitants de Sierra Leone assignés à résidence

    En savoir plus

  • Quand Hollande se targue d’influencer la politique économique européenne

    En savoir plus

  • Référendum en Écosse : les indépendantistes n'ont pas tout perdu

    En savoir plus

  • Sarkozy revient-il pour "tout changer" ou "se sauver" ?

    En savoir plus

  • Visé par une enquête, Zidane pourrait être privé de banc de touche

    En savoir plus

  • De Fantômas à Luc Besson, Gaumont dévoile ses trésors d'hier et d'aujourd'hui

    En savoir plus

  • Les bataillons "bénévoles" de Kiev : une force imprévisible

    En savoir plus

  • Irak : combattants kurdes recherchent armes lourdes désespérément

    En savoir plus

  • Barack Obama salue la France, "un partenaire solide contre le terrorisme"

    En savoir plus

Economie

Apple ouvre une enquête en Chine après la mort d'une utilisatrice d'iPhone

© Johh Karakatsanis\Flickr

Texte par Sébastian SEIBT

Dernière modification : 16/07/2013

Le décès d'une jeune chinoise en passant un appel avec son iPhone alors qu'elle le rechargeait et l'émoi suscité en Chine par ce drame ont incité Apple à ouvrir une enquête pour déterminer les circonstances de cette tragédie.

L'iPhone était-il responsable mais pas coupable ? C'est ce que peut espérer Apple qui a lancé, lundi 15 juilllet, une enquête pour déterminer les circonstances de la mort d'une jeune chinoise de 23 ans, alors qu'elle passait un appel avec son iPhone. "Nous allons enquêter de façon approfondie sur cette affaire", a indiqué, un porte-parole de la marque à la pomme.

Le décès, survenu le 12 juilllet, a fait la une des journaux chinois. Et pour cause : la jeune femme, Ma Ailun, a trouvé la mort alors qu'elle passait un simple coup de fil avec son iPhone 4 branché au chargeur. Sa sœur s'est empressée de poster la nouvelle sur le réseau social chinois Weibo afin de mettre en garde ses compatriotes quant à l'utilisation de leur smartphone.

La famille de la défunte a confirmé qu'elle était morte par électrocution, a précisé l'agence de presse officielle chinoise Xinhua. La police a, de son côté, souligné qu'elle ne pouvait pas encore affirmer que le choc électrique fatal avait été provoqué par un dysfonctionnement de l'iPhone. 

Chargeur de contrefaçon ?

Une autre piste retient, en effet, l'attention des enquêteurs : celle d'un chargeur défectueux. Celui utilisé par la jeune Ma Ailun semble, d'après les premiers éléments de l'enquête, ne pas être un modèle officiel d'Apple. Elle se serait donc procuré un chargeur sur le très développé marché chinois de la contrefaçon.

Une hypothèse qui, si elle venait à se confirmer, permettrait à Apple de ne pas être directement mis en cause dans cette tragédie. Le géant américain n'a certes pas besoin d'un nouveau scandale qui écornerait davantage sa réputation en Chine, son deuxième marché en terme de ventes après les États-Unis.

La marque à la pomme a, en effet, dû présenter des excuses auprès des Chinois début avril. Mis en cause par un reportage de la télévision publique chinoise sur les pratiques commerciales d'Apple, le groupe américain avait, par la voix de son PDG Tim Cook, exprimé ses regrets que "la marque puisse apparaître comme arrogante" aux yeux des Chinois. Le reportage, qui avait soulevé une vague de critiques contre Apple dans le pays, affirmait que le groupe traitait les clients chinois moins bien que ceux d'autres pays occidentaux.

Première publication : 16/07/2013

  • CHINE

    Pékin obtient des excuses publiques du patron d'Apple

    En savoir plus

  • CHINE

    La télévision chinoise accusée de tenter de déstabiliser Apple

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)