Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Une série télé irakienne se moque de l'organisation de l'État islamique

En savoir plus

DÉBAT

Hong Kong se révolte : le pouvoir de Pékin face au défi démocratique

En savoir plus

FOCUS

Irak : quand la téléréalité confronte des jihadistes de l’EI à leurs victimes

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Début des audiences de Charles Blé Goudé devant la CPI

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jacques Weber, un colosse du théâtre français

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Papa Wemba, invité du Journal de l'Afrique !

En savoir plus

REPORTERS

Vidéo : elle filme au péril de sa vie à Raqqa, fief de l'EI en Syrie

En savoir plus

LES ARTS DE VIVRE

Les sports oubliés dans le vent

En savoir plus

SUR LE NET

Instagram bloqué en Chine

En savoir plus

  • Londres a mené ses premières frappes aériennes contre l’EI en Irak

    En savoir plus

  • Ligue des champions : "On a montré que Paris peut être une grande équipe"

    En savoir plus

  • Des ravisseurs d'Hervé Gourdel, décapité en Algérie, ont été identifiés

    En savoir plus

  • Commission européenne : un oral difficile pour certains candidats

    En savoir plus

  • Hong Kong : Pékin prive les Chinois d’informations sur Internet

    En savoir plus

  • Barack Obama salue un accord de sécurité "historique" avec Kaboul

    En savoir plus

  • Ebola : l'expérience "désespérée" d'un médecin libérien

    En savoir plus

  • Hervé Gaymard : "Il n'y aura pas de guerre des chefs à l'UMP"

    En savoir plus

  • Terrorisme : pour Marine Le Pen, les Français musulmans sont "pris au piège"

    En savoir plus

  • Ello, le réseau social qui se la joue anti-Facebook

    En savoir plus

  • Fonds "vautours" : l’Argentine défie les États-Unis sur sa dette

    En savoir plus

  • Quinze ans de prison requis contre le leader de Sharia4Belgium

    En savoir plus

  • Irak : quand la téléréalité confronte des jihadistes de l’EI à leurs victimes

    En savoir plus

  • À Montpellier, des pluies diluviennes créent la pagaille

    En savoir plus

  • Mafalda, une héroïne éprise de paix et de justice

    En savoir plus

Asie - pacifique

Un navire avec 150 passagers à bord chavire au large de l'Australie

Texte par Dépêche

Dernière modification : 16/07/2013

Un bateau, qui transportaient 150 réfugiés, selon les secours, a chaviré mardi au large de l'île de Christmas, au nord-ouest de l'Australie. La marine a lancé les recherches pour tenter de retrouver les naufragés.

Quatre réfugiés présumés se sont noyés et quelque 150 autres, dont le navire a chaviré au large de l'île australienne de Christmas, ont été secourus par la marine australienne, ont annoncé mardi les services de secours.

Selon l'autorité de sureté maritime australienne (AMSA), deux bâtiments se trouvaient sur site, à quelque 70 milles nautiques au large de l'île, elle même située à quelque 1600 km au nord-ouest de l'Australie, lorsque le navire, qui affrontait une forte houle, s'est retourné.

"Il y avait environ 150 personnes à bord", a indiqué à l'AFP un porte-parole de l'AMSA, révisant à la baisse le chiffre de 180 réfugiés que l'organisme avait dans un premier mentionné dans un tweet.

"Au moment du naufrage, les équipages des deux bâtiments de la marine qui étaient sur place ont pu rapidement récupérer la plus grande partie des réfugiés tombés à l'eau", a ajouté le porte-parole.

Un avion militaire avait précédemment lancé des gilets de sauvetage aux naufragés.

"Malheureusement, les corps de quatre personnes ont été retrouvées", selon un communiqué des Services des douanes et de la protection des frontières.

Les autorités maritimes n'ont donné aucune indication sur l'origine du naufrage qui pourrait être lié aux mauvaises conditions météorologiques.

La navire avait envoyé un signal de détresse et avait été escorté par la marine australienne qui devait le conduire jusqu'à l'île Christmas.

Des centaines de demandeurs d'asiles ont péri alors qu'ils tentaient de rejoindre l'Australie par la mer.

Plus de 13.000 migrants ont pu néanmoins débarquer dans des ports de ce pays depuis le 1er janvier.

 

AFP

Première publication : 16/07/2013

COMMENTAIRE(S)