Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'ENTRETIEN

Ségolène Royal, ministre de l'écologie, du développement durable et de l'énergie

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Algérie : un Français enlevé par un groupe lié à l'organisation de l'EI

En savoir plus

LE DUEL DE L’ÉCONOMIE

Couple franco-allemand : la cigale et la fourmi ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Nicole Garcia, actrice et réalisatrice accomplie

En savoir plus

FOCUS

L'Afrique à Paris !

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

La route rebelle de Nouvelle-Caledonie et les étudiants reconstruisent Tripoli

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Graham Watson, président du Parti des Libéraux et Démocrates pour l'Europe

En savoir plus

ICI L'EUROPE

UE : avec Pierre Moscovici, un changement de cap économique ?

En savoir plus

  • Course contre la montre pour retrouver l’otage français en Algérie

    En savoir plus

  • Emma Watson, féministe engagée et menacée

    En savoir plus

  • Arab Bank reconnue coupable d'avoir financé des terroristes

    En savoir plus

  • Arrestation à Orly de trois jihadistes présumés, dont le mari de Souad Merah

    En savoir plus

  • Poucettes, matraques à pointes : le marché de la torture "made in China"

    En savoir plus

  • Les lycéennes et collégiennes turques autorisées à porter le voile islamique

    En savoir plus

  • Droit à l'avortement : le gouvernement espagnol recule sur son projet de loi

    En savoir plus

  • Les États-Unis frappent le cœur de l’EI en Syrie

    En savoir plus

  • L'armée israélienne abat un avion de chasse syrien au-dessus du Golan

    En savoir plus

  • La justice autorise l'adoption d'enfants nés d'une PMA à l'étranger

    En savoir plus

  • Les Kurdes syriens réfugiés à Erbil prêts à repartir au combat contre l'EI

    En savoir plus

  • Rapt du Français en Algérie : qui se cache derrière les "Soldats du califat" ?

    En savoir plus

  • Prison à vie pour Ilham Tohti : "Ils ont créé un 'Mandela ouïghour'"

    En savoir plus

  • L'armée tue deux Palestiniens accusés de la mort des adolescents israéliens

    En savoir plus

  • Le président chinois, principal absent du sommet sur le climat

    En savoir plus

  • L'Afrique à Paris !

    En savoir plus

asie

À Colombo, un festival culturel français annulé suite à un film jugé insultant par le Sri Lanka

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 16/07/2013

Les autorités sri-lankaises ont annulé un festival culturel français suite à la projection d'un film local, jugé insultant pour l'armée. Il évoque le conflit meurtrier qui a opposé les séparatistes tamouls aux forces gouvernementales.

Le Sri Lanka a mis fin à un festival culturel français après la projection d'un film local applaudi à l'étranger mais jugé insultant pour l'armée et le gouvernement sri-lankais. Le Festival français du film de Colombo a été interrompu par les gestionnaires du lieu où se tenait l'événement, qui appartient à l'État, à la suite de la projection du film "Flying Fish".

L'histoire du film, sorti en 2011, se déroule pendant le conflit meurtrier qui a opposé les séparatistes tamouls du Sri Lanka aux forces gouvernementales. Ce film est interdit au Sri Lanka, a déclaré à la presse un responsable du ministère de la Défense, Lakshman Hulugalle. "C'est un film illégal qui insulte les forces de sécurité et le gouvernement du Sri Lanka", a-t-il dit. Organisé à l'occasion de la fête nationale française, le festival, qui devait se clôturer dimanche 14 juillet, a pris fin samedi 13 au matin.

L'ambassade de France, pour sa part, a assuré qu'elle avait obtenu de l'organisme officiel de censure l'autorisation de projeter le film jeudi dernier devant un public d'invités. Elle a également expliqué avoir sélectionné le film avec le soutien du ministère de la Culture du Sri Lanka en raison de la reconnaissance internationale que l'œuvre a obtenue dans des festivals en Asie et en France.

Après cette séance, les médias officiels ont vivement critiqué les organisateurs du festival, affirmant que "Flying Fish" dénigrait l'armée sri-lankaise.

Le Sri Lanka est très sensible aux critiques contre son armée, accusée à l'étranger d'avoir commis des crimes de guerre en 2009 à la fin du conflit avec les séparatistes tamouls, qui s'est achevée par leur défaite. Le gouvernement rejettent notamment des allégations selon lesquelles l'armée aurait tué quelque 40 000 civils dans la dernière phase du conflit.

Avec dépêches

 

Première publication : 16/07/2013

  • SRI LANKA

    Les musulmans du Sri Lanka pris pour cible par des bouddhistes intégristes

    En savoir plus

  • ARABIE SAOUDITE

    Les Sri Lankaises se voient interdire l'accès aux postes de domestiques à l’étranger

    En savoir plus

  • SRI LANKA

    Plusieurs dizaines de morts lors d'une mutinerie dans une prison

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)