Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Hollande solidaire avec Netanyahou

En savoir plus

DÉBAT

Israël - Hamas : à qui profite la guerre ? (partie 2)

En savoir plus

DÉBAT

Israël - Hamas : à qui profite la guerre ? (partie 1)

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Gérard Mestrallet, président de Paris Europlace et PDG de GDF Suez

En savoir plus

SUR LE NET

Mondial 2014 : le match Allemagne-Brésil inspire le Net

En savoir plus

FOCUS

Le scandale des bébés du "péché" traumatise l'Irlande

En savoir plus

DÉBATS POLITIQUES EN FRANCE

Littérature , histoire et pouvoir

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Frédéric Tissot, ancien consul général de France à Erbil

En savoir plus

FOCUS

La charia a-t-elle sa place dans le droit britannique?

En savoir plus

  • Ces missiles que le Hamas utilise pour "terroriser" Israël

    En savoir plus

  • Obama face à la "crise humanitaire" des mineurs clandestins au Texas

    En savoir plus

  • L'armée ukrainienne avance vers Donetsk, toujours aux mains des pro-russes

    En savoir plus

  • Lancement de la “première application de télékinésie pour Google Glass"

    En savoir plus

  • Allemagne : le chef des services secrets américains expulsé

    En savoir plus

  • Un raid israélien tue neuf spectateurs de la demi-finale du Mondial à Gaza

    En savoir plus

  • Le scandale des bébés du "péché" traumatise l'Irlande

    En savoir plus

  • Le conflit israélo-palestinien change le sens de l'application Yo

    En savoir plus

  • Vidéo : ramadan sous tension pour les musulmans de Pékin

    En savoir plus

  • L'Argentine rejoint l'Allemagne en finale du Mondial

    En savoir plus

  • Un concours lancé en Suisse pour dépoussiérer l'hymne national

    En savoir plus

  • "Gaza est sur le fil du rasoir", l’ONU appelle à un cessez-le-feu

    En savoir plus

  • Lunettes danoises de François Hollande : les opticiens français voient rouge

    En savoir plus

  • Chikungunya aux Antilles : "une épidémie majeure" pour Marisol Touraine

    En savoir plus

  • "Le gouvernement de Netanyahou instrumentalise l’assassinat des trois Israéliens"

    En savoir plus

asie

À Colombo, un festival culturel français annulé suite à un film jugé insultant par le Sri Lanka

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 16/07/2013

Les autorités sri-lankaises ont annulé un festival culturel français suite à la projection d'un film local, jugé insultant pour l'armée. Il évoque le conflit meurtrier qui a opposé les séparatistes tamouls aux forces gouvernementales.

Le Sri Lanka a mis fin à un festival culturel français après la projection d'un film local applaudi à l'étranger mais jugé insultant pour l'armée et le gouvernement sri-lankais. Le Festival français du film de Colombo a été interrompu par les gestionnaires du lieu où se tenait l'événement, qui appartient à l'État, à la suite de la projection du film "Flying Fish".

L'histoire du film, sorti en 2011, se déroule pendant le conflit meurtrier qui a opposé les séparatistes tamouls du Sri Lanka aux forces gouvernementales. Ce film est interdit au Sri Lanka, a déclaré à la presse un responsable du ministère de la Défense, Lakshman Hulugalle. "C'est un film illégal qui insulte les forces de sécurité et le gouvernement du Sri Lanka", a-t-il dit. Organisé à l'occasion de la fête nationale française, le festival, qui devait se clôturer dimanche 14 juillet, a pris fin samedi 13 au matin.

L'ambassade de France, pour sa part, a assuré qu'elle avait obtenu de l'organisme officiel de censure l'autorisation de projeter le film jeudi dernier devant un public d'invités. Elle a également expliqué avoir sélectionné le film avec le soutien du ministère de la Culture du Sri Lanka en raison de la reconnaissance internationale que l'œuvre a obtenue dans des festivals en Asie et en France.

Après cette séance, les médias officiels ont vivement critiqué les organisateurs du festival, affirmant que "Flying Fish" dénigrait l'armée sri-lankaise.

Le Sri Lanka est très sensible aux critiques contre son armée, accusée à l'étranger d'avoir commis des crimes de guerre en 2009 à la fin du conflit avec les séparatistes tamouls, qui s'est achevée par leur défaite. Le gouvernement rejettent notamment des allégations selon lesquelles l'armée aurait tué quelque 40 000 civils dans la dernière phase du conflit.

Avec dépêches

 

Première publication : 16/07/2013

  • SRI LANKA

    Les musulmans du Sri Lanka pris pour cible par des bouddhistes intégristes

    En savoir plus

  • ARABIE SAOUDITE

    Les Sri Lankaises se voient interdire l'accès aux postes de domestiques à l’étranger

    En savoir plus

  • SRI LANKA

    Plusieurs dizaines de morts lors d'une mutinerie dans une prison

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)