Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : calme précaire dans la capitale, violences en province

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Au Cameroun, la population se mobilise pour l'éducation

En savoir plus

#ActuElles

Canada : les mystérieuses disparitions des femmes autochtones

En savoir plus

REPORTERS

Le meilleur des grands reportages de France 24 en 2014

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Retour sur les temps forts de l’année 2014

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Un troisième Bush à la Maison Blanche ?"

En savoir plus

DÉBAT

CAN-2015 : un défi pour le continent africain

En savoir plus

L'ENTRETIEN

"Il faut que Pékin réévalue ses politiques dans les régions tibétaines"

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Uruguay : la vie après Guantanamo

En savoir plus

EUROPE

L'Angleterre et le Pays de Galles adoptent la loi autorisant le mariage gay

© AFP

Vidéo par Clea BROADHURST

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 17/07/2013

Au lendemain de l'adoption par les députés britanniques des amendements de la loi autorisant le mariage de personnes de même sexe, la reine d'Angleterre a donné son accord. Les premières unions pourront être célébrées en 2014.

"Le titre de la loi est 'mariage' mais sa trame est celle de la liberté et du respect". C'est par ces mots que la ministre de la Culture, Maria Miller, qui a supervisé la loi sur le mariage homosexuel, a salué l’adoption mardi 16 juillet par les députés britanniques des derniers amendements du texte.

Cette validation a été accueillie par des cris de joie des partisans du mariage gay qui s’étaient rassemblés devant le Parlement tout de rose vêtus.

La loi  a été approuvée le lendemain par la reine Elizabeth.

Les couples du même sexe, qui peuvent depuis 2005 s’unir par un pacte civil leur garantissant les mêmes droits que les couples mariés, devront toutefois attendre la mi-2014 pour se marier en Angleterre et au Pays de Galles. Les autres régions du Royaume-Uni, l’Écosse et l’Irlande du Nord, qui ont leur propres législations, ne sont pas concernées par cette loi.

Nombreux obstacles parlementaires

"Nous espérons voir les premiers mariages homosexuels au milieu de l’année 2014 parce qu’il y a plusieurs problèmes à régler, comme les conséquences de la loi sur les retraites", a déclaré le porte-parole du ministère de la Culture.

L’adoption de la loi met donc un terme à un parcours d’obstacles parlementaires, mis en place par des députés conservateurs opposés au mariage gay. Le texte a notamment survécu à un amendement dit "de démolition", rejeté par la Chambre des Lords, la Chambre haute du Parlement.

Le projet de loi a été présenté par le Premier ministre conservateur David Cameron devant les parlementaires. Cette initiative avait profondément divisé son parti, notamment certains membres de la frange ultra-conservatrice qui estimait que la loi heurtait leurs convictions religieuses.

La religion anglicane, majoritaire dans le pays, ne permet pas l’union des personnes du même sexe. L’archevêque de Cantorbury, Justin Welby, chef spirituel des 80 millions d’anglicans à travers le monde, n’a cessé de répéter son opposition au mariage homosexuel.

La Coalition pour le mariage, hostile au mariage gay, refuse de s’avouer vaincue. Forte, selon elle, de 700 000 membres, elle a annoncé qu’elle se mobiliserait contre David Cameron aux élections européennes de 2014 et aux législatives de 2015.

Avec dépêches

Première publication : 17/07/2013

  • ÉTATS-UNIS

    La Californie légalise de nouveau le mariage gay

    En savoir plus

  • ÉTATS-UNIS

    La Cour suprême des États-Unis donne raison aux défenseurs du mariage gay

    En savoir plus

  • FRANCE

    Le mariage pour tous en France, mais pas pour tous les étrangers

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)