Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

SUR LE NET

Le web au chevet des sinistrés de Valparaiso

En savoir plus

DÉBAT

Nigeria : un "colosse" économique face au défi sécuritaire (partie 1)

En savoir plus

DÉBAT

Nigeria : un "colosse" économique face au défi sécuritaire (partie 2)

En savoir plus

DÉBATS POLITIQUES EN FRANCE

Popularité : Valls fait-il de l’ombre à Hollande ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Berlusconi condamné à rester avec des gens de son âge"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Le Nigeria face à Boko Haram

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Ali Benflis répond aux attaques d’Abdelaziz Bouteflika

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Chine : la croissance ralentit à 7,4% au premier trimestre

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Dans l'ombre de Bouteflika"

En savoir plus

  • Démonstration de force des pro-Russes dans l'est de l'Ukraine

    En savoir plus

  • Economies : Valls demande aux fonctionnaires de "participer à l'effort commun"

    En savoir plus

  • En images : des centaines de disparus après le naufrage d’un ferry en Corée du Sud

    En savoir plus

  • Crimes de guerre en Syrie : la France veut faire saisir la CPI

    En savoir plus

  • L'aviation jordanienne détruit plusieurs véhicules blindés venant de Syrie

    En savoir plus

  • Anelka affirme ne pas avoir accepté l’offre du club brésilien

    En savoir plus

  • La police de New York ferme une unité secrète chargée d'espionner les musulmans

    En savoir plus

  • Démission du puissant chef des renseignements saoudiens

    En savoir plus

  • "Injustices et corruption alimentent le cycle de violences au Nigeria"

    En savoir plus

  • Vladimir Poutine : "L'Ukraine est au bord de la guerre civile"

    En savoir plus

  • Violences sexuelles dans l'armée : Le Drian prône la "tolérance zéro"

    En savoir plus

  • Coupe d'Espagne : une finale Barcelone-Madrid sans Ronaldo

    En savoir plus

  • La justice indienne reconnaît l’existence d’un troisième genre

    En savoir plus

  • Kiev passe à l'offensive contre les pro-russes dans l'Est

    En savoir plus

  • Ali Benflis : "La présidence à vie en Algérie, c’est terminé"

    En savoir plus

  • Les prisonniers d'Abou Ghraib transférés face à la menace djihadiste

    En savoir plus

  • Des travaux d'intérêt général pour Silvio Berlusconi

    En savoir plus

  • Vidéo : Yasmina Khadra appelle les Algériens à "chasser" le régime

    En savoir plus

EUROPE

L'Angleterre et le Pays de Galles adoptent la loi autorisant le mariage gay

© AFP

Vidéo par Clea BROADHURST

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 17/07/2013

Au lendemain de l'adoption par les députés britanniques des amendements de la loi autorisant le mariage de personnes de même sexe, la reine d'Angleterre a donné son accord. Les premières unions pourront être célébrées en 2014.

"Le titre de la loi est 'mariage' mais sa trame est celle de la liberté et du respect". C'est par ces mots que la ministre de la Culture, Maria Miller, qui a supervisé la loi sur le mariage homosexuel, a salué l’adoption mardi 16 juillet par les députés britanniques des derniers amendements du texte.

Cette validation a été accueillie par des cris de joie des partisans du mariage gay qui s’étaient rassemblés devant le Parlement tout de rose vêtus.

La loi  a été approuvée le lendemain par la reine Elizabeth.

Les couples du même sexe, qui peuvent depuis 2005 s’unir par un pacte civil leur garantissant les mêmes droits que les couples mariés, devront toutefois attendre la mi-2014 pour se marier en Angleterre et au Pays de Galles. Les autres régions du Royaume-Uni, l’Écosse et l’Irlande du Nord, qui ont leur propres législations, ne sont pas concernées par cette loi.

Nombreux obstacles parlementaires

"Nous espérons voir les premiers mariages homosexuels au milieu de l’année 2014 parce qu’il y a plusieurs problèmes à régler, comme les conséquences de la loi sur les retraites", a déclaré le porte-parole du ministère de la Culture.

L’adoption de la loi met donc un terme à un parcours d’obstacles parlementaires, mis en place par des députés conservateurs opposés au mariage gay. Le texte a notamment survécu à un amendement dit "de démolition", rejeté par la Chambre des Lords, la Chambre haute du Parlement.

Le projet de loi a été présenté par le Premier ministre conservateur David Cameron devant les parlementaires. Cette initiative avait profondément divisé son parti, notamment certains membres de la frange ultra-conservatrice qui estimait que la loi heurtait leurs convictions religieuses.

La religion anglicane, majoritaire dans le pays, ne permet pas l’union des personnes du même sexe. L’archevêque de Cantorbury, Justin Welby, chef spirituel des 80 millions d’anglicans à travers le monde, n’a cessé de répéter son opposition au mariage homosexuel.

La Coalition pour le mariage, hostile au mariage gay, refuse de s’avouer vaincue. Forte, selon elle, de 700 000 membres, elle a annoncé qu’elle se mobiliserait contre David Cameron aux élections européennes de 2014 et aux législatives de 2015.

Avec dépêches

Première publication : 17/07/2013

  • ÉTATS-UNIS

    La Californie légalise de nouveau le mariage gay

    En savoir plus

  • ÉTATS-UNIS

    La Cour suprême des États-Unis donne raison aux défenseurs du mariage gay

    En savoir plus

  • FRANCE

    Le mariage pour tous en France, mais pas pour tous les étrangers

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)