Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Saint-Louis : la mort en 15 secondes

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

James Foley : la victime d'une profession exploitée à ses risques et périls

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

James Foley : "sur la piste de l'égorgeur"

En savoir plus

DÉBAT

Irak : comment lutter contre l'organisation de l'État islamique ?

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Dette argentine : la réplique de la justice américaine

En savoir plus

DÉBAT

UE - États-Unis - Russie : le double-jeu des sanctions

En savoir plus

SUR LE NET

La Toile boycotte la vidéo de l'exécution de James Foley

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Nos étoiles contraires", sortez vos mouchoirs !

En savoir plus

FOCUS

La bataille du salaire minimum aux États-Unis

En savoir plus

  • Vol MH17 : les victimes malaisiennes rapatriées à Kuala Lumpur

    En savoir plus

  • Selon le Pentagone, neutraliser l'EI passe par une intervention en Syrie

    En savoir plus

  • 22 août 1914 : le jour le plus meurtrier de l'histoire de France

    En savoir plus

  • Mohamed Deif, plus que jamais ennemi juré d'Israël

    En savoir plus

  • Ebola : les deux Américains traités au sérum ZMapp sont guéris

    En savoir plus

  • Sans surprise, Erdogan choisit Davutoglu au poste de Premier ministre turc

    En savoir plus

  • Ligue 1 : Brandao suspendu provisoirement après son coup de tête

    En savoir plus

  • Riposte contre l’EI en Irak : "On assiste à un jeu très cynique"

    En savoir plus

  • Ebola : "Moi, je refuse de faire un vol vers Conakry"

    En savoir plus

  • La Tunisie et l'Égypte ferment leurs frontières aériennes avec la Libye

    En savoir plus

  • À Bangui, plusieurs centaines de manifestants réclament le départ des soldats français

    En savoir plus

  • Yémen : ultimatum de la rébellion chiite qui exige la démission du gouvernement

    En savoir plus

  • Gaza : trois commandants du Hamas tués dans un raid israélien

    En savoir plus

  • Présidentielle au Brésil : la candidature de Marina Silva menace Dilma Rousseff

    En savoir plus

  • Syrie - Irak : le pape François tantôt pacifiste, tantôt interventionniste

    En savoir plus

EUROPE

L'Angleterre et le Pays de Galles adoptent la loi autorisant le mariage gay

© AFP

Vidéo par Clea BROADHURST

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 17/07/2013

Au lendemain de l'adoption par les députés britanniques des amendements de la loi autorisant le mariage de personnes de même sexe, la reine d'Angleterre a donné son accord. Les premières unions pourront être célébrées en 2014.

"Le titre de la loi est 'mariage' mais sa trame est celle de la liberté et du respect". C'est par ces mots que la ministre de la Culture, Maria Miller, qui a supervisé la loi sur le mariage homosexuel, a salué l’adoption mardi 16 juillet par les députés britanniques des derniers amendements du texte.

Cette validation a été accueillie par des cris de joie des partisans du mariage gay qui s’étaient rassemblés devant le Parlement tout de rose vêtus.

La loi  a été approuvée le lendemain par la reine Elizabeth.

Les couples du même sexe, qui peuvent depuis 2005 s’unir par un pacte civil leur garantissant les mêmes droits que les couples mariés, devront toutefois attendre la mi-2014 pour se marier en Angleterre et au Pays de Galles. Les autres régions du Royaume-Uni, l’Écosse et l’Irlande du Nord, qui ont leur propres législations, ne sont pas concernées par cette loi.

Nombreux obstacles parlementaires

"Nous espérons voir les premiers mariages homosexuels au milieu de l’année 2014 parce qu’il y a plusieurs problèmes à régler, comme les conséquences de la loi sur les retraites", a déclaré le porte-parole du ministère de la Culture.

L’adoption de la loi met donc un terme à un parcours d’obstacles parlementaires, mis en place par des députés conservateurs opposés au mariage gay. Le texte a notamment survécu à un amendement dit "de démolition", rejeté par la Chambre des Lords, la Chambre haute du Parlement.

Le projet de loi a été présenté par le Premier ministre conservateur David Cameron devant les parlementaires. Cette initiative avait profondément divisé son parti, notamment certains membres de la frange ultra-conservatrice qui estimait que la loi heurtait leurs convictions religieuses.

La religion anglicane, majoritaire dans le pays, ne permet pas l’union des personnes du même sexe. L’archevêque de Cantorbury, Justin Welby, chef spirituel des 80 millions d’anglicans à travers le monde, n’a cessé de répéter son opposition au mariage homosexuel.

La Coalition pour le mariage, hostile au mariage gay, refuse de s’avouer vaincue. Forte, selon elle, de 700 000 membres, elle a annoncé qu’elle se mobiliserait contre David Cameron aux élections européennes de 2014 et aux législatives de 2015.

Avec dépêches

Première publication : 17/07/2013

  • ÉTATS-UNIS

    La Californie légalise de nouveau le mariage gay

    En savoir plus

  • ÉTATS-UNIS

    La Cour suprême des États-Unis donne raison aux défenseurs du mariage gay

    En savoir plus

  • FRANCE

    Le mariage pour tous en France, mais pas pour tous les étrangers

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)