Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Fin de règne au Burkina Faso

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Coup d'état au Burkina Faso

En savoir plus

DÉBAT

Violences au Burkina Faso : vers un nouveau coup d'état ? (Partie 2)

En savoir plus

DÉBAT

Crise au Burkina Faso : l’état de siège déclaré (Partie 1)

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Tibéhirine : "Nous voudrions expertiser" les prélèvements, dit Trévidic

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Inès Boujbel, PDG de Deyma

En savoir plus

POLITIQUE

Drame de Sivens : Placé dénonce "l’absence absolue d’empathie" du gouvernement

En savoir plus

POLITIQUE

Bruno Le Roux : il est "indigne" de servir du drame de Sivens

En savoir plus

DÉBAT

Législatives en Tunisie, la désillusion? (partie 2)

En savoir plus

FRANCE

Cahuzac à nouveau convoqué par la commission d'enquête parlementaire

© AFP

Vidéo par FRANCE 24

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 17/07/2013

La commission d'enquête parlementaire chargée de faire la lumière sur la gestion par le gouvernement de l'affaire Cahuzac a décidé d'entendre une nouvelle fois l'ex-ministre du Budget. Il avait déjà été entendu en juin.

L'ex-ministre du Budget, Jérôme Cahuzac, va de nouveau être entendu par la commission d’enquête parlementaire chargée d’évaluer la responsabilité du gouvernement par rapport à cette affaire de compte en Suisse.

Les députés, qui achèvent leurs auditions ce mercredi 17 juillet, souhaitent convoquer la semaine prochaine l’ancien ministre, qui avait déjà été entendu fin juin. L'audition du Premier ministre, Jean-Marc Ayrault, demandée par l'opposition, a en revanche été écartée.

Depuis deux mois, la commission a entendu près d’une cinquantaine de personnes, dont les ministres Christiane Taubira (Justice), Manuel Valls (Intérieur) et Pierre Moscovici (Économie), afin de savoir ce que savaient le gouvernement et le chef de

Charles de Courson : "François Hollande connaissait l'existence du compte bancaire de Jérôme Cahuzac"

l’État sur la situation fiscale de Jérôme Cahuzac, qui a avoué en mars détenir un compte en Suisse.

Selon le président de cette commission, Charles de Courson, le président François Hollande aurait été informé dès fin 2012 de preuves concernant son ministre. "Je dis que le président, entre le 4 et le 8 décembre, a l’ensemble des informations lui permettant de se rendre compte que des preuves graves, selon lesquelles Jérôme Cahuzac détenait un compte en Suisse, existent, a déclaré le député centriste de la Marne, mercredi sur France 2. Nous avons les preuves que le président a été parfaitement informé."

À l'opposé de ces accusations, le rapporteur de la commission, le député socialiste Alain Claeys a affirmé en fin d'après-midi mercredi qu'il ne disposait d'"aucun élément" justifiant que François Hollande était informé de l'existence d'un compte caché de Jérôme Cahuzac. Les députés doivent rendre leur rapport avant la fin octobre.

Avec dépêches

Première publication : 17/07/2013

  • FRANCE

    Pierre Moscovici se défend d’avoir voulu protéger Jérôme Cahuzac

    En savoir plus

  • FRANCE

    L'épouse de l'ex-ministre du Budget Jérôme Cahuzac en garde à vue

    En savoir plus

  • FRANCE

    Jérôme Cahuzac face aux élus: "Je ne peux pas répondre à vos questions"

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)