Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

"Bas les pattes !"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

La guerre des Le Pen

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Hollande le saoudien

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Burundi : un juge de la Cour constitutionnnelle en fuite au 9è jour de contestation dans le pays

En savoir plus

FOCUS

Argentine : OGM et pesticide, un tandem toxique ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Maréma, nouvelle voix du Sénégal

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Meriam Rhaiem : "Il voulait faire de ma fille une future endoctrinée"

En savoir plus

ÉLÉMENT TERRE

Ethiopie: le défi vert

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Pour Cécile Kyenge, la demande d'asile en Europe doit être simplifiée

En savoir plus

Amériques

La une de "Rolling Stone" sur Djokhar Tsarnaev fait des vagues

© Rolling Stone | Détail de la une de "Rolling Stone"

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 18/07/2013

La dernière édition du magazine "Rolling Stone" s'est attirée les foudres de nombreux Américains. En cause : la couverture sur laquelle apparaît, de manière avantageuse, Djokhar Tsarnaev, l'un des auteurs présumés des attentats de Boston.

L'accusé des attentats de Boston, Djokhar Tsarnaev, fait la une du célèbre magazine américain "Rolling Stone". Apparaissant plutôt à son avantage, le regard mélancolique, les mèches brunes lui tombant sur les yeux, la bouche cernée d'un bouc, le jeune homme arbore un t-shirt blanc, adossé à un mur, blanc lui aussi. La couverture du magazine a rapidement suscité une avalanche de critiques.

"Une touche glamour au terrorisme"

Couverture du magazine Rolling Stone
© Rolling Stone

La page Facebook du magazine a été inondée de commentaires acerbes, voire orduriers. Adrienne Graham accuse, notamment, "Rolling Stone" de "donner une touche de glamour au terrorisme", tandis que Tom Guerra estime que "la photo du petit garçon de 8 ans tué par cette ordure" aurait été bien plus à sa place en une que celle de Djokhar Tsarnaev.

La photo illustre l'article principal du bimensuel dans lequel la journaliste Janet Reitman retrace le parcours de Djokhar Tsarnaev, un "étudiant brillant et prometteur rejeté par sa famille, tombé dans l'islam radical, qui s'est finalement transformé en monstre".

Mais le portrait, qui donne un air romantique à Tsarnaev, a déclenché une vive polémique dans un pays encore traumatisé par l'attentat de Boston que le jeune Américain d'origine tchétchène est accusé d'avoir planifié avec son frère, depuis décédé. L'attaque, le 15 avril dernier, avait fait 3 morts et 264 blessés.

Les présentateurs du Today Show, la grande émission matinale de la chaîne NBC, notaient mercredi matin que le jeune homme avait un air de Jim Morrison, le chanteur des Doors que le magazine avait mis en une en 1991, à l'occasion des 20 ans de sa mort.

Avec dépêches

Première publication : 17/07/2013

  • ÉTATS-UNIS

    Boston : "Tsarnaev a plaidé non coupable pour éviter la peine de mort"

    En savoir plus

  • ÉTATS-UNIS

    Attentats de Boston : Djokhar Tsarnaev plaide non coupable

    En savoir plus

  • ÉTATS-UNIS

    Attentats de Boston : Djokhar Tsarnaev attendu pour sa première comparution

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)