Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

SUR LE NET

Données personnelles : les pratiques des géants du Net dénoncées

En savoir plus

SUR LE NET

Hommages aux victimes du naufrage en Corée du sud

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Abdelaziz Bouteflika réélu pour un quatrième mandat

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Aquilino Morelle : Un "caillou" dans la chaussure de François Hollande

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 18 avril (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 18 avril (Partie 1)

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Crise ukrainienne : vers une nouvelle guerre du gaz ?

En savoir plus

#ActuElles

Carrière envers et contre tout ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

50 milliards d'économies : un plan d'austérité qui ne dit pas son nom ?

En savoir plus

  • La prise d'otages, "monnaie d'échange" pour les djihadistes en Syrie

    En savoir plus

  • Ukraine : fusillade à Sloviansk, les séparatistes demandent l'aide de Moscou

    En savoir plus

  • Les héritiers de Renault ne désespèrent pas de revoir quelques milliards

    En savoir plus

  • Kabylie : affrontements entre manifestants et forces de l'ordre à Tizi Ouzou

    En savoir plus

  • Tournoi de Monte-Carlo : Wawrinka bat Federer en finale

    En savoir plus

  • Bientôt Pâques sans chocolat ?

    En savoir plus

  • Bachar al-Assad se rend dans la ville chrétienne de Maaloula pour la fête de Pâques

    En savoir plus

  • De retour en France, les ex-otages évoquent des conditions de détention "rudes"

    En savoir plus

  • Algérie : 14 soldats tués dans une embuscade en Kabylie

    En savoir plus

  • Vidéo : pour RSF, la Syrie ne doit pas devenir "un trou noir" de l’information

    En savoir plus

  • Grand Prix de Chine : Hamilton et Rosberg offrent un nouveau doublé à Mercedes

    En savoir plus

  • Grande Guerre : les animaux, ces grands oubliés des tranchées

    En savoir plus

  • Le Paris Saint-Germain se console avec la Coupe de la Ligue

    En savoir plus

  • "Nous avons traversé la frontière à tête découverte, les mains dans les poches"

    En savoir plus

  • En images : les célébrations de Pâques dans le monde

    En savoir plus

  • Corée du Sud : une vingtaine de corps repêchés du ferry naufragé

    En savoir plus

  • En images : Rencontres internationales de cerfs-volants à Berck-sur-Mer

    En savoir plus

  • Reportage interactif : Cambodge, les sacrifiés du sucre

    En savoir plus

SPORT

Des femmes cyclistes veulent participer au Tour de France

© AFP

Texte par Stéphanie TROUILLARD

Dernière modification : 17/07/2013

Quatre championnes de cyclisme ont lancé une pétition sur Internet pour demander aux organisateurs du Tour de France de permettre aux femmes de participer à l'édition 2014. Selon elles, le cyclisme est l'un des pires sports en matière de parité.

Depuis plus de 100 ans le Tour de France fait rêver les cyclistes en herbe. Mais pour les petites filles, impossible d’imaginer participer un jour à la Grande Boucle, une course strictement réservée aux hommes.

Quatre championnes de cyclisme osent pourtant y croire. Les Britanniques Emma Pooley, Chrissie Wellington, Katryn Bertine et la Néerlandaise Marianne Vos ont lancé le 11 juillet une pétition à l’attention des organisateurs du Tour de France pour qu'ils les autorisent à être sur la ligne de départ de l’édition 2014.

"Après un siècle, il est grand temps que les femmes soient autorisées à courir le Tour de France, elles aussi", peut-on lire sur leur site. Selon elles, l’univers du cyclisme est encore loin de garantir l’égalité des sexes et reste "l’un des pires représentants de ce manque de parité".

Ces quatre sportives rappellent que dans les années 1980, un Tour Féminin a bien été organisé mais qu’il ne bénéficiait pas, selon elles, de la même couverture médiatique et de sponsors équivalents.

Une course en parallèle

Ces cyclistes féminines ne demandent toutefois pas à concourir aux côtés des hommes, mais de pouvoir participer à une compétition parallèle, "sur les mêmes distances, les mêmes jours, avec des modifications dans les heures de départ et l’arrivée de la course pour que les coureurs d’un sexe n’interfèrent pas avec ceux de l’autre".

Mais pour qu’un tel projet se réalise, les organisateurs devraient changer les règles de l’Union cycliste international (UCI), qui interdisent aux femmes de parcourir les mêmes distances que leurs homologues masculins.

Comme le rappelle le site TotalWomenCycling, les hommes peuvent courir une moyenne maximale de 180 km par jour, avec un maximum de deux courses de plus de 240 km lors d’épreuves de plus de dix jours ou plus. Chez les femmes, la limite est de 100 km de moyenne maximale et d’une seule course de 150 km. En guise de comparaison, le Tour de France 2013 comporte 21 étapes avec une moyenne quotidienne de 145 km. La plus longue étape disputée dimanche jusqu’au Mont Ventoux faisait 242,5 km.

Mais pour les instigatrices de la pétition, qui a déjà recueilli près de 27 000 signatures, ces limitations physiques imposées aux femmes n’ont plus lieu d’être : "À la fin des années 1960, on supposait que les femmes ne pouvaient pas courir le marathon. Trente ans après, nous pouvons regarder en arrière et voir à quel point c’était faux".

Interrogées par la BBC sur les problèmes logistiques engendrées par la création d’une telle épreuve, les championnes balayent aussi ces craintes. "Pour être honnête, le Tour de France est déjà un tel défi logistique, qu’ajouter 50 ou 70 femmes ne devraient pas faire une grande différence", a ainsi répondu Emma Pooley.

Des prestigieuses compétitions cyclistes sont déjà ouvertes aux deux sexes comme le Tour de Flandres et la Flèche Wallonne. Une Route de France internationale féminine, reconnue dans le calendrier de l’UCI, est bien organisée du 3 au 10 août mais elle n’emprunte pas le même tracé que la Grande Boucle.

La victoire de Marianne Vos sur le Tour de Flandres 2013

Première publication : 17/07/2013

Comments

COMMENTAIRE(S)