Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

SUR LE NET

Brésil : une cyber-présidentielle sous tension

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Nicolas Sarkozy annonce son retour sur Facebook

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 1)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La gauche en difficulté

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Stéphane Distinguin, PDG de FaberNovel et président de Cap Digital

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, chroniqueur à Charlie Hebdo et auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jérôme Bel ou la danse minimale

En savoir plus

  • Nicolas Sarkozy a "envie" mais surtout "pas le choix" de revenir en politique

    En savoir plus

  • Des milliers de pacifistes manifestent à Moscou contre la guerre en Ukraine

    En savoir plus

  • De Paris à New York, les défenseurs du climat se mobilisent

    En savoir plus

  • Pas de zone tampon sans respect du cessez-le-feu, exige l’armée ukrainienne

    En savoir plus

  • Ligue 1 : au Parc des Princes, Lyon tient tête au Paris-SG

    En savoir plus

  • En Albanie, le pape François prône la tolérance religieuse et fustige les jihadistes

    En savoir plus

  • Ashraf Ghani succède à Hamid Karzaï à la présidence afghane

    En savoir plus

  • Air France prévoit d'assurer 41% des vols lundi

    En savoir plus

  • Mondial de volley : la France échoue au pied du podium

    En savoir plus

  • Attentat à la bombe près du ministère des Affaires étrangères au Caire

    En savoir plus

  • Vidéo : la Turquie "débordée" par l’afflux de réfugiés kurdes de Syrie

    En savoir plus

  • Grand Prix de Singapour : Hamilton reprend les commandes de la F1

    En savoir plus

  • Filière jihadiste lyonnaise : cinq personnes mises en examen et écrouées

    En savoir plus

  • L’opposant Mikhaïl Khodorkovski envisage de gouverner la Russie

    En savoir plus

  • Sanaa instaure un couvre-feu, l'ONU annonce un accord de sortie de crise

    En savoir plus

  • Journées du patrimoine : visite guidée du théâtre de l’Opéra Comique

    En savoir plus

  • Bruxelles déjoue un projet d'attentat jihadiste à la Commission européenne

    En savoir plus

  • Le Front Al-Nosra a exécuté un soldat libanais qu'il détenait en captivité

    En savoir plus

  • Assaut mortel de Boko Haram à Mainok dans le nord du Nigeria

    En savoir plus

  • Les prisonniers des colonies, objets de propagande allemande

    En savoir plus

  • Après 47 ans d'attente, le Cameroun accueillera la CAN en 2019

    En savoir plus

Moyen-orient

Un haut fonctionnaire syrien, pro-Assad, assassiné au Liban

© AFP

Vidéo par Florence THOMAZEAU

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 17/07/2013

Un haut fonctionnaire syrien, connu pour ses accointances avec le régime de Bachar al-Assad, a été abattu par des hommes armés mercredi à son domicile, situé dans le sud du Liban.

Mohammad Darrar Jamo, un haut fonctionnaire syrien, a été assassiné mercredi 17 juillet à l'aube par des hommes armés dans le sud du Liban. Il s’agit du premier meurtre du genre sur le territoire libanais.

Selon un responsable des services de sécurité libanais, le fonctionnaire a "été abattu par des hommes armés vers 2 heures du matin" à son domicile à Sarafand, "où il réside avec son épouse libanaise". "Ils l'ont criblé de 20 balles dans différents endroits de son corps", a-t-il ensuite ajouté.

"Un groupe terroriste a assassiné le directeur de la section politique et des relations internationales au sein de l'Organisation mondiale pour les émigrés arabes, Mohammad Darrar Jamo [...] à Sarafand, dans le sud du Liban", a annoncé l'agence officielle syrienne Sana. Le mot "terroriste" est utilisé par le régime de Damas pour désigner les rebelles qui combattent depuis près de deux ans pour le renverser.

Le haut fonctionnaire, âgé de 44 ans, était connu pour ses expertises politiques pro-régime et apparaissait régulièrement sur les télévisions libanaises. Son épouse, qui réside au Liban depuis 25 ans, a affirmé à la presse que son mari avait été contacté mardi par des membres du parti Baas, au pouvoir en Syrie, qui l'ont prévenu qu'il pouvait être la cible d'un assassinat. "On venait de rentrer [...] quand j'ai entendu des tirs nourris dans la pièce [faisant office d'entrée], je me précipitée et je l'ai vu couvert de sang", a-t-elle relaté.

Sur les murs du salon du défunt sont accrochées des photos de lui avec le président syrien Bachar al-Assad et d'autres responsables syriens, ainsi que le portrait du père de l'homme fort de Damas, l'ex-président Hafez al-Assad.

Un proche de l'épouse du défunt, Mohammed, a affirmé à l'AFP avoir vu, depuis son balcon d'en face, trois hommes armés et non masqués entrer dans l'immeuble puis entendu des tirs nourris. "Ils ont pris la fuite à bord d'une voiture qui les attendait à proximité", a-t-il ajouté.

Le ministre syrien de l'Information a condamné cet assassinat commis par des "barbares".

Pour sa part, le mouvement chiite Hezbollah, qui soutient Bachar al-Assad, a estimé dans un communiqué que "ce crime horrible est un signal d'alarme. Il doit nous pousser à trouver les moyens les plus adéquats pour faire face aux crimes terroristes avant que le danger ne menace toute la région".

Avec dépêches

Première publication : 17/07/2013

  • ARMEMENT

    Londres vend du matériel militaire à la Syrie et à l'Iran

    En savoir plus

  • CRISE HUMANITAIRE

    Près de 6 000 personnes fuient chaque jour les combats en Syrie

    En savoir plus

  • SYRIE

    L'ONU dénombre 5 000 morts par mois dans le conflit syrien

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)