Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Gaza: des morts trop télégéniques

En savoir plus

DÉBAT

Centrafrique - forum pour la paix : comment relever le défi de la réconciliation nationale ?

En savoir plus

DÉBAT

Ukraine - l'UE contre la Russie : les "mistral" plus forts que les sanctions ?

En savoir plus

L’EUROPE DANS TOUS SES ÉTATS

Best of (Partie 2)

En savoir plus

L’EUROPE DANS TOUS SES ÉTATS

Best of (Partie 1)

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Le Festival de Carthage souffle ses 50 bougies !

En savoir plus

FOCUS

Angela Merkel au sommet de son pouvoir?

En savoir plus

MODE

Les collections de l'été 2015 déjà au salon Who's Next à Paris

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Xavier Bettel, Premier ministre luxembourgeois

En savoir plus

  • Vidéo : à Khan Younès, les cortèges funéraires se succèdent

    En savoir plus

  • Gaza : "Nous devons aller jusqu'au bout de la mission", prévient Israël

    En savoir plus

  • Tour de France : Thibaut Pinot, une dose de "combativité", une dose de "déconne"

    En savoir plus

  • Plusieurs compagnies aériennes annulent leurs vols vers Israël

    En savoir plus

  • Violences à Sarcelles : quatre personnes condamnées à de la prison ferme

    En savoir plus

  • Vol MH17 : les boîtes noires vont être analysées au Royaume-Uni

    En savoir plus

  • Les négociations de paix en Centrafrique tournent court à Brazzaville

    En savoir plus

  • Londres relance l'enquête sur la mort de l'ex-espion russe Litvinenko

    En savoir plus

  • Les télévisions libanaises unissent leur voix pour soutenir Gaza

    En savoir plus

  • Le FBI accusé de transformer des citoyens musulmans en terroristes

    En savoir plus

  • Présidentielle indonésienne : victoire du réformateur Joko Widodo

    En savoir plus

  • Paris confirme la livraison du premier Mistral à Moscou, le second en suspens

    En savoir plus

  • Transferts : le Colombien James Rodriguez quitte Monaco pour le Real Madrid

    En savoir plus

  • Gaza : l'armée israélienne annonce la disparition d'un de ses soldats

    En savoir plus

  • Dunga sélectionneur : le manque d’imagination du football brésilien

    En savoir plus

  • À Sarcelles, des dignitaires juifs et musulmans ont prié pour la paix

    En savoir plus

  • Transferts : Patrice Evra quitte Manchester United pour la Juventus Turin

    En savoir plus

  • Gaza : au Caire, Ban Ki-moon et Kerry veulent arracher un cessez-le-feu

    En savoir plus

EUROPE

Londres vend du matériel militaire à la Syrie et à l'Iran

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 17/07/2013

Le Royaume-Uni vend, pour une "somme gigantesque", des équipements militaires à pratiquement tous les pays figurant sur sa liste des États sensibles, comme la Syrie et l'Iran, d'après le rapport d'une commission parlementaire.

Le rapport d'une commission parlementaire publié mercredi 17 juillet révèle que le gouvernement britannique vend des équipements militaires à pratiquement tous les pays figurant sur sa propre liste des régimes sensibles, dont la Syrie et l'Iran.

Selon les informations fournies par la commission, le Royaume-Uni a délivré, ou renouvelé, 3 000 licences d'exportation pour un montant global de 12,3 milliards de livres, soit 14,1 milliards d'euros. "Une somme gigantesque", estime l'ancien ministre de la Défense et président de la commission parlementaire, John Stanley, qui pensait que "quelqu'un avait ajouté des zéros".

Sur les 27 pays à caractère sensible sur le plan des droits de l'Homme figurant sur la liste du gouvernement britannique, seulement deux, la Corée du Nord et le Soudan du Sud, n'ont pas de contrat avec Londres.

L’armée de Bachar al-Assad ravitaillé

L'Iran a signé 62 contrats, essentiellement pour du matériel cryptographique (servant à assurer la protection des messages), alors que la Russie a contracté 27 licences pour de l'équipement biotechnologique, des fusils à lunette, de l'armement laser et des drones. À noter que ces deux pays fournissent des armes au régime du président syrien Bachar al-Assad.

Le gouvernement britannique lui-même accorde trois licences à la Syrie, portant sur des véhicules tout terrain et des pièces de sonars, alors qu'il a annoncé, mardi, la prochaine livraison de matériel de protection contre les armes chimiques à l'opposition syrienne.

Plus surprenant, 57 licences ont été accordées à l'Argentine, un pays contre lequel le Royaume-Uni a livré une guerre-éclair ayant pour enjeu l'archipel des Malouines, en 1982.

Londres se défend 

Si le gouvernement assure que les 3 000 licences d'exportation ne comportent pas d'équipement "de nature à être utilisé pour faciliter la répression interne" ou "provoquer ou prolonger des conflits régionaux ou internationaux", John Stanley a tout de même demandé un "comportement plus prudent au moment d'accorder des licences à des régimes autoritaires".

Le gouvernement contrevient "à sa politique de ne pas vendre d'armes à quiconque susceptible de constituer une menace pour les droits de l'Homme", a pour sa part estimé Oliver Sprague d'Amnesty International.

La Chine est le pays qui bénéficie du plus grand nombre de licences avec le gouvernement britannique (1 163 pour 1,8 milliard de livres).

Israël est le plus important contributeur, payant à lui seul 7,7 % des 12,3 milliards de livres de la facture totale, essentiellement pour du matériel cryptographique à usage militaire et civil.

Avec dépêches

Première publication : 17/07/2013

  • SYRIE

    Assad met en garde les Européens en cas de livraison d'armes aux rebelles

    En savoir plus

  • UNION EUROPÉENNE

    Peut-on suivre à la trace les armes qui seront livrées aux rebelles syriens ?

    En savoir plus

  • SYRIE

    Pas d’accord européen au sujet de l’embargo sur les armes en Syrie

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)