Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Assistants parlementaires au FN : Marine Le Pen snobe la police

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Cameroun : Des milliers de déplacés, fuyant Boko Haram, menacés par la famine

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Lutte contre le groupe État islamique : où en sont les offensives contre les djihadistes ?

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

France – Présidentielle 2017 : alliances, retraits et tentatives d’union de la semaine

En savoir plus

LE PARIS DES ARTS

Le Paris des arts de Virginie Lemoine

En savoir plus

#ActuElles

L'humour a-t-il un sexe ?

En savoir plus

TECH 24

"Bring back our Internet" : le hashtag de ralliement des Camerounais

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Grèce : une crise sans fin ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

France insoumise : le coût du programme de Jean-Luc Mélenchon

En savoir plus

Afrique

Le président égyptien promet de livrer la "bataille" pour restaurer la sécurité

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 19/07/2013

Lors de son allocution télévisée jeudi soir, la première depuis sa nomination, le président égyptien par intérim, Adly Mansour, a assuré vouloir rétablir la sécurité en Égypte et accusé certains de tenter de précipiter le pays dans le chaos.

Plus de deux semaines après la destitution de Mohamed Morsi, le président égyptien par intérim, Adly Mansour, a accusé, lors d'une allocution télévisée jeudi 18 juillet, certaines personnes de vouloir précipiter l'Égypte dans le chaos et a promis de rétablir la stabilité et la sécurité du pays.

"Nous traversons une phase critique. Certains veulent que nous basculions dans le chaos, alors que nous voulons aller vers la stabilité. Certains veulent suivre la voie du sang", a-t-il déclaré dans son premier discours depuis son investiture le 4 juillet, survenue au lendemain du renversement de son prédécesseur Mohamed Morsi, déposé par l'armée.

"Un moment décisif de l'histoire"

"Nous nous battrons jusqu'au bout pour assurer la sécurité", a-t-il fait valoir, alors que les violences ont fait plus d'une centaine de morts depuis le 3 juillet. "Nous sommes à un moment décisif de l'histoire de l'Égypte, que certains veulent entraîner vers l'inconnu", a-t-il déclaré lors de son intervention.

Les Frères musulmans, dont est issu l'ex-président, insistent pour que Mohamed Morsi soit rétabli dans ses fonctions. Ils ont appelé jeudi les Égyptiens à descendre de nouveau dans la rue vendredi, jour des grandes prières.

Avec dépêches

 

Première publication : 18/07/2013

  • ENTRETIEN

    Sur France 24, Amr Moussa justifie le coup d’État militaire en Égypte

    En savoir plus

  • ÉGYPTE

    Les Frères musulmans rejettent la légitimité du nouveau gouvernement

    En savoir plus

  • Réagissez

    Revivez le Débat inédit depuis le Caire

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)