Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

À L’AFFICHE !

"Le professeur Rollin se rebiffe"

En savoir plus

FOCUS

Danemark : comment lutter contre la radicalisation des jeunes ?

En savoir plus

LE DUEL DE L’ÉCONOMIE

Réformer la France : la recette Sarkozy

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

Des enfants en cage pour frapper les esprits en Syrie et immersion avec les "fouilleurs" de Côte d'Ivoire

En savoir plus

L'ENTRETIEN

"Poutine veut affirmer la voie russe, quitte à se confronter à l’Occident"

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Mali : Bamako espère que les groupes du Nord signeront l'accord de paix

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Ebola : le pire est-il passé ?

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Netanyahou à Washington : une visite controversée

En savoir plus

SUR LE NET

La police de Los Angeles accusée d'avoir tué un sans-abri

En savoir plus

Afrique

Le président égyptien promet de livrer la "bataille" pour restaurer la sécurité

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 19/07/2013

Lors de son allocution télévisée jeudi soir, la première depuis sa nomination, le président égyptien par intérim, Adly Mansour, a assuré vouloir rétablir la sécurité en Égypte et accusé certains de tenter de précipiter le pays dans le chaos.

Plus de deux semaines après la destitution de Mohamed Morsi, le président égyptien par intérim, Adly Mansour, a accusé, lors d'une allocution télévisée jeudi 18 juillet, certaines personnes de vouloir précipiter l'Égypte dans le chaos et a promis de rétablir la stabilité et la sécurité du pays.

"Nous traversons une phase critique. Certains veulent que nous basculions dans le chaos, alors que nous voulons aller vers la stabilité. Certains veulent suivre la voie du sang", a-t-il déclaré dans son premier discours depuis son investiture le 4 juillet, survenue au lendemain du renversement de son prédécesseur Mohamed Morsi, déposé par l'armée.

"Un moment décisif de l'histoire"

"Nous nous battrons jusqu'au bout pour assurer la sécurité", a-t-il fait valoir, alors que les violences ont fait plus d'une centaine de morts depuis le 3 juillet. "Nous sommes à un moment décisif de l'histoire de l'Égypte, que certains veulent entraîner vers l'inconnu", a-t-il déclaré lors de son intervention.

Les Frères musulmans, dont est issu l'ex-président, insistent pour que Mohamed Morsi soit rétabli dans ses fonctions. Ils ont appelé jeudi les Égyptiens à descendre de nouveau dans la rue vendredi, jour des grandes prières.

Avec dépêches

 

Première publication : 18/07/2013

  • ENTRETIEN

    Sur France 24, Amr Moussa justifie le coup d’État militaire en Égypte

    En savoir plus

  • ÉGYPTE

    Les Frères musulmans rejettent la légitimité du nouveau gouvernement

    En savoir plus

  • Réagissez

    Revivez le Débat inédit depuis le Caire

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)