Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

7 JOURS EN FRANCE

La gauche en difficulté

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Stéphane Distinguin, PDG de FaberNovel et président de Cap Digital

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, chroniqueur à Charlie Hebdo et auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jérôme Bel ou la danse minimale

En savoir plus

#ActuElles

Angélique Kidjo : la voix des Africaines

En savoir plus

REPORTERS

Exclusif : de Sarajevo à Guantanamo, l’itinéraire des six d’Algérie

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Présidentielle en Côte d'Ivoire : le soutien de Bédié est une "trahison" selon Bertin

En savoir plus

FOCUS

Les bataillons "bénévoles" de Kiev : une force imprévisible

En savoir plus

  • Sarkozy : un retour attendu et longuement préparé

    En savoir plus

  • Le Premier ministre écossais annonce sa démission au lendemain du référendum

    En savoir plus

  • Wall Street : début en fanfare pour le géant chinois Alibaba

    En savoir plus

  • Ebola : les 6,5 millions d'habitants de Sierra Leone assignés à résidence

    En savoir plus

  • Irak : la France opère ses premiers raids aériens contre les jihadistes de l'EI

    En savoir plus

  • Visé par une enquête, Zidane pourrait être privé de banc de touche

    En savoir plus

  • Sarkozy revient-il pour "tout changer" ou "se sauver" ?

    En savoir plus

  • Quand Hollande se targue d’influencer la politique économique européenne

    En savoir plus

  • Référendum en Écosse: les indépendantistes n'ont pas tout perdu

    En savoir plus

  • Les bataillons "bénévoles" de Kiev : une force imprévisible

    En savoir plus

  • Irak : combattants kurdes recherchent armes lourdes désespérément

    En savoir plus

  • Barack Obama salue la France, "un partenaire solide contre le terrorisme"

    En savoir plus

  • De Fantômas à Luc Besson, Gaumont dévoile ses trésors d'hier et d'aujourd'hui

    En savoir plus

  • Euro-2020 : la finale de l'"Euro pour l’Europe" à Wembley

    En savoir plus

  • Corruption : amende record pour le géant pharmaceutique GSK

    En savoir plus

Moyen-orient

Djihad : une BD incite les jeunes musulmans à rejoindre al-Nosra en Syrie

© Capture d'écran

Texte par Marc DAOU

Dernière modification : 19/07/2013

Une bande dessinée publiée récemment sous forme de vidéo sur Internet incite les jeunes musulmans vivant en Occident à aller faire le djihad en Syrie, aux côtés des combattants du Front al-Nosra.

La propagande djihadiste se diversifie. Après les prêches audio, les vidéos de combats ou d’attentats-suicides, c’est au tour de la bande dessinée d’être mise à contribution. Une première destinée à séduire un public plus jeune sur fond de crise syrienne.

Publiée le 16 juillet sous forme de vidéo sur YouTube et relayée sur Twitter par un certain Mustafa Hamdi, la BD incite les jeunes musulmans vivant en Occident à aller faire le djihad en Syrie. Précisément, comme le stipule son titre "Moujahid, avec le Front al-Nosra", aux côtés des combattants extrémistes du Front al-Nosra qui luttent contre les forces du président syrien Bachar al-Assad. Cette milice est classée par l’ONU sur la liste des groupes considérés comme terroristes en raison de ses liens avec Al-Qaïda.
La bande-dessinée sous-titrée par le Middle East Media Research Institute
 
"Droit chemin"
 
Le premier épisode de la bande dessinée, le seul qui a été rendu public pour le moment, raconte l’histoire de Moustapha sur fond de chants religieux. Au grand dam de ses parents, ce jeune musulman passe son temps à jouer aux jeux vidéo, dans un pays occidental dont le nom n’est pas dévoilé. Présenté par la BD comme un jeune homme en perdition, malgré quatre années d’études universitaires, Moustapha est remis dans le "droit chemin" par son cousin Marouane, qui regrette de ne pas le voir à la mosquée. 
 
"Je sais que le fait de vivre dans un pays étranger est souvent difficile, mais il ne faut pas oublier d’où l’on vient, nous avons des vies confortables ici, or les musulmans sont en train de mourir partout dans le monde en défendant l’islam", explique Marouane. Au cours de la même discussion, il rappelle au jeune Moustapha que sa famille se trouve toujours en Syrie, "piégée entre les combattants", et l’invite à le rejoindre à la mosquée pour prier pour eux. 
 
Le scénario nous mène ensuite trois mois plus tard. Moustapha discute avec son cousin qui se dit fier de le voir désormais tous les jours à la mosquée. "Je m’étais éloigné d’Allah, mais je suis très heureux d’avoir écouté tes conseils pour revenir vers lui", dit Moustapha, qui précise que c’est le récit des crimes et des tortures qui sont commis en Syrie qui l’ont décidé à changer.
 
"Si tu es prêt à faire le djihad (…), appelle ce numéro"
 
"J’ai du mal à accepter ce qui arrive à mes frères en Syrie, ces gens-là se battent et meurent pour Allah, et n’y a pas de plus grand honneur que celui-là, ajoute-t-il. Si nous ne sacrifions pas nos vies dans le but de faire régner la parole d’Allah, comment pourrions-nous nous présenter face à lui le jour du Jugement dernier ?"
 
C’est à ce moment qu’un homme, barbu et vêtu à la mode salafiste, intervient dans la conversation. "Tes propos sont impressionnants jeune homme, tu fais honneur à ta famille et à l’islam. Si tu es prêt à faire le djihad au nom d’Allah, auprès de tes frères en Syrie, appelle ce numéro", dit-il en tendant un papier.
 
Une fin qui ne laisse aucun doute sur la suite qui devrait logiquement concerner le voyage de Moustapha jusqu’au champ de bataille syrien. Pour le moment, la vidéo n’a pas encore eu le retentissement escompté. Son auteur, malgré plusieurs tentatives, n’a pas répondu aux sollicitations de FRANCE 24 visant à l’interroger sur sa démarche et ses liens avec le Front al-Nosra.
 

 

Première publication : 19/07/2013

  • SYRIE

    Rebelles syriens contre djihadistes : les forces anti-Assad se déchirent

    En savoir plus

  • SYRIE

    Les rebelles syriens rejettent les accusations russes sur l'utilisation de gaz sarin

    En savoir plus

  • LIBAN

    L'attentat au Liban, une réponse à l'implication du Hezbollah en Syrie ?

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)