Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DEMAIN À LA UNE

14 juillet : célébrations nationales et centenaire de la Grande Guerre

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Lamberto Zannier, secrétaire général de l'OSCE

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Santé : l'Europe perturbée par des substances toxiques

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Raid Fahmi, ex-ministre irakien des Sciences et Technologies

En savoir plus

REPORTERS

Exclusif - Dans l'enfer des prisons secrètes

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Crimes de guerre"

En savoir plus

MODE

La haute couture, de l’art au business

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

L'invité : colonel Badjeck, porte-parole du ministère de la Défense camerounais

En savoir plus

TECH 24

Giroptic : la start-up lilloise star de Kickstarter déjà GoPro killer ?

En savoir plus

  • Le défilé du 14-Juillet marqué par le centenaire de la Grande Guerre

    En savoir plus

  • Poursuite des raids israéliens à Gaza, les offres de médiation se multiplient

    En savoir plus

  • En images : les meilleurs moments du Mondial

    En savoir plus

  • Scènes de liesse à Berlin, tristesse et violences à Buenos Aires

    En savoir plus

  • À Paris, un rassemblement pro-palestinien entaché de heurts

    En savoir plus

  • La délicate opération de renflouement du Costa Concordia a commencé

    En savoir plus

  • Mondial-2014 : le Français Paul Pogba élu meilleur jeune joueur

    En savoir plus

  • L'Allemagne est championne du monde pour la 4e fois de son histoire

    En savoir plus

  • À Vienne, les négociations sur le nucléaire iranien teintées de pessimisme

    En savoir plus

  • La Russie menace l'Ukraine "de conséquences irréversibles"

    En savoir plus

  • Tour de France 2014 : Tony Gallopin endosse le premier maillot jaune français

    En savoir plus

  • Sahara occidental : le torchon brûle entre Rabat et Alger

    En savoir plus

  • Nigeria : le chef de Boko Haram soutient al-Baghdadi, le "calife" de l'EIIL

    En savoir plus

  • Fin de Serval au Mali, lancement de l’opération "Barkhane" au Sahel

    En savoir plus

  • Combats entre milices libyennes autour de l'aéroport de Tripoli

    En savoir plus

  • Décès du célèbre chef d’orchestre américain Lorin Maazel

    En savoir plus

  • Nouvelle humiliation pour le Brésil battu par les Pays-Bas (3-0)

    En savoir plus

  • "Wissous plage" : l’interdiction du port du voile suspendue par la justice

    En savoir plus

  • Après une opération commando à Gaza, Tsahal intensifie ses frappes

    En savoir plus

Moyen-orient

En Iran, un ayatollah autorise les musulmans à boire pendant le ramadan

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 19/07/2013

En Iran, un ayatollah proche des réformateurs a édicté une fatwa qui donne le droit aux musulmans en état de "soif extrême" de boire durant le ramadan. Une autorisation inédite qui provoque la polémique dans le pays.

"Ceux qui ne peuvent supporter la soif peuvent boire juste assez pour étancher leur soif et […] le jeûne ne sera pas invalidé," a décrété, en plein mois sacré de ramadan, le Grand ayatollah Assadolah Bayat Zanjani, selon des propos rapportés jeudi 18 juillet par les médias iraniens. En soulignant les conditions climatiques parfois difficiles durant la période de jeûne, ce haut dignitaire proche des réformateurs s'est attiré les foudres du clergé.

Sur son site Internet, Assadolah Bayat Zanjani, qui habite dans la ville de Qom, appuie son argumentaire sur "deux récits religieux" concernant "certaines conditions climatiques ou géographiques" pour alléger le jeûne, qui dure 16 heures cet été. Il prend pour exemple l’irrégularité des saisons, citant "les périodes où le jour dure 21 heures" et celles où "il fait nuit pendant six mois".

Celui qui "tombe malade en observant le jeûne ou si sa maladie s'aggrave", de même que celui qui "ne supporte pas la soif extrême (...) comme les ouvriers qui font des travaux durs pendant une longue journée", peuvent boire sans avoir à compenser le jeûne par la suite, assure-t-il.

Boire ou jeûner, il faut choisir pour le Guide suprême

Car si l'islam dispense certains malades, les jours de rupture de jeûne doivent être rattrapés plus tard dans l'année. En réaction aux propos de Assadolah Bayat Zanjani, un autre haut dignitaire iranien, Nassez Makarem Shirazi, a répété qu’il était hors de question qu'on puisse "en même temps faire le jeûne et boire".

Les médias se sont quant à eux empressés de rappeler les décrets du Guide suprême Ali Khamenei et du Grand ayatollah irakien Ali Sistani, selon lesquels "l'état de faiblesse ou la soif ne justifie pas qu'on rompe le jeûne".

Pendant le ramadan, les musulmans s'abstiennent de boire, de manger, de fumer et d'avoir des relations sexuelles du lever jusqu'au coucher du soleil.

Avec dépêches

Première publication : 19/07/2013

  • ARABIE SAOUDITE

    Riyad menace d'expulser les non-musulmans qui ne respectent pas le ramadan

    En savoir plus

  • FRANCE

    "C'est ridicule, dans ma famille, on ne commence pas le ramadan en même temps"

    En savoir plus

  • CULTURE

    À Paris, la Nuit du ramadan de l'Hôtel de Ville fait grincer les dents

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)