Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

SUR LE NET

Des internautes juifs et arabes se mobilisent pour la paix

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Apple mise sur la Chine

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Radical"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Gaza: des morts trop télégéniques

En savoir plus

DÉBAT

Centrafrique - forum pour la paix : comment relever le défi de la réconciliation nationale ?

En savoir plus

DÉBAT

Ukraine - l'UE contre la Russie : les "mistral" plus forts que les sanctions ?

En savoir plus

L’EUROPE DANS TOUS SES ÉTATS

Best of (Partie 2)

En savoir plus

L’EUROPE DANS TOUS SES ÉTATS

Best of (Partie 1)

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Le Festival de Carthage souffle ses 50 bougies !

En savoir plus

  • Vente du Mistral à la Russie : Fabius invite Cameron à balayer devant sa porte

    En savoir plus

  • MH17 : jour de deuil aux Pays-Bas, Washington évoque une "erreur" de tir

    En savoir plus

  • Vidéo : à Khan Younès, les cortèges funéraires se succèdent

    En savoir plus

  • Infographie : l'ultime voyage controversé du Costia Concordia

    En savoir plus

  • Tour de France : Thibaut Pinot, une dose de "combativité", une dose de "déconne"

    En savoir plus

  • Plusieurs compagnies aériennes annulent leurs vols vers Israël

    En savoir plus

  • Violences à Sarcelles : quatre personnes condamnées à de la prison ferme

    En savoir plus

  • Gaza : "Nous devons aller jusqu'au bout de la mission", prévient Israël

    En savoir plus

  • Les négociations de paix en Centrafrique tournent court à Brazzaville

    En savoir plus

  • Londres relance l'enquête sur la mort de l'ex-espion russe Litvinenko

    En savoir plus

  • Les télévisions libanaises unissent leur voix pour soutenir Gaza

    En savoir plus

  • Le FBI accusé de transformer des citoyens musulmans en terroristes

    En savoir plus

  • Présidentielle indonésienne : victoire du réformateur Joko Widodo

    En savoir plus

  • Transferts : le Colombien James Rodriguez quitte Monaco pour le Real Madrid

    En savoir plus

  • Dunga sélectionneur : le manque d’imagination du football brésilien

    En savoir plus

Afrique

Mali : des affrontements font quatre morts à Kidal

© AFP

Vidéo par Vanessa TSANGA TABI

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 19/07/2013

À neuf jours de la présidentielle au Mali, la tension est vive à Kidal, où des violences entre Touareg et habitants noirs, provoquées par des rumeurs sur l'arrivée de renforts de l'armée malienne, ont fait quatre morts depuis jeudi soir.

Après une nuit de violences, les troupes maliennes se sont déployées dans le centre de Kidal, dans le nord du Mali. Des affrontements entre des Touareg et d’autres communautés noires ont fait quatre morts, selon le gouvernement.

Ces tensions ont débuté jeudi soir à la suite d’une rumeur sur l’arrivée de renforts de l’armée malienne. Certains habitants ont affirmé avoir entendu des civils scander "Vive l’armée, vive le Mali", tandis que d’autres ont répliqué "Vive l’Azawad", nom donné au nord malien par les Touareg.

"Il y a eu des coups de feu entre un groupe de Touareg accusés d’être du MNLA (Mouvement national de libération de l’Azawad) ou proches du MNLA et des populations noires", a expliqué à l’AFP une source militaire africaine de la Force de l’ONU au Mali, la Minusma. Selon cette dernière, un groupe de Touareg a également "mis le feu à une partie du marché de la ville" et "saccagé des domiciles privées et des boutiques".

"Depuis hier soir, il y a eu des clashs entre les jeunes Touaregs et la communauté songhaï. L’ambiance est morose, celle d’une ville morte. J’ai vu de la fumée, il y a des boutiques qui ont été incendiées. La ville est très triste ce matin", a aussi raconté un témoin à RFI.

Un proche du colonel Adama Kamissoko, le gouverneur de Kidal, a annoncé la mort d’un civil après ces violences. Le colonel Diarran, du ministère de la Défense, a pour sa part, affirmé que quatre personnes avaient été tuées. Le calme a été brièvement rétabli après des arrestations effectuées par les Casques Bleus de la Minusma, mais des affrontements ont de nouveau éclaté vendredi.

Les explications du correspondant de France24

Des tensions communautaires

La ville de Kidal était occupée depuis le mois de février par les rebelles Touareg, jusqu’à l’arrivée au mois de juillet de quelques 200 soldats maliens, dans le cadre d’un accord de cessez-le-feu entre l’armée et le MLNA.

Cette décision a déclenché la colère des militants séparatistes Touareg qui se sont heurtés aux autres habitants des communautés noires qui réclament le rétablissement de l’Etat malien.

Le 28 juillet prochain, le premier tour de l’élection présidentielle malienne est censé se tenir à Kidal, comme dans le reste du Mali. Mais ces fortes tensions ainsi que des problèmes logistiques laissent craindre que le scrutin ne puisse avoir lieu comme prévu.
 

Avec dépêches

Première publication : 19/07/2013

  • PRÉSIDENTIELLE MALIENNE

    Dans la banlieue parisienne aussi, la campagne malienne bat son plein

    En savoir plus

  • FRANCE - MALI

    L'otage français Philippe Verdon est mort "assassiné"

    En savoir plus

  • ENTRETIEN

    Dioncounda Traoré : "La date du 28 juillet sera tenue pour la présidentielle malienne"

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)