Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Blackout médiatique contre l'État islamique

En savoir plus

DÉBAT

Rentrée économique en France : croissance, inflation... Tableau noir pour l'exécutif?

En savoir plus

DÉBAT

Israël - Hamas : accord impossible?

En savoir plus

SUR LE NET

La Toile divisée à propos de Darren Wilson

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Adèle Haenel, nouveau visage du cinéma français

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Ebola : le Cameroun ferme ses frontières avec le Nigeria

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Moins d'un Français sur deux est imposable

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Vers une police sous surveillance ?

En savoir plus

DÉBAT

Syrie, la guerre oubliée

En savoir plus

  • Ukraine : "C’est le début de la Troisième Guerre mondiale"

    En savoir plus

  • Gaza : pourquoi les négociations sur un cessez-le-feu permanent sont un cauchemar ?

    En savoir plus

  • Libération de Paris : où étaient les combattants noirs de la 2e DB ?

    En savoir plus

  • Ce qu'il faut retenir de la vidéo de la décapitation de James Foley par l'EI

    En savoir plus

  • Netanyahou compare le Hamas aux jihadistes de l'État islamique

    En savoir plus

  • Fabius veut coordonner avec l'Iran la lutte contre l'État islamique

    En savoir plus

  • Darius, ce jeune Rom lynché en juin et SDF en août

    En savoir plus

  • Heurts à Bangui entre soldats français et individus armés

    En savoir plus

  • Vidéo : après une nuit plus calme, la situation reste tendue à Ferguson

    En savoir plus

  • Hollande : "La situation internationale est la plus grave depuis 2001"

    En savoir plus

  • Gaza : la trêve une nouvelle fois rompue, Israël vise un chef du Hamas

    En savoir plus

  • La Fifa interdit au FC Barcelone de recruter

    En savoir plus

  • Au bord de l'éruption, le volcan islandais Bardarbunga menace le trafic aérien

    En savoir plus

  • Quand l’Égypte sermonne Washington sur les émeutes de Ferguson

    En savoir plus

  • Reportage : les combattants kurdes reprennent le barrage de Mossoul

    En savoir plus

EUROPE

L'opposant russe Alexei Navalny remis en liberté surveillée

© AFP

Vidéo par Natacha VESNITCH

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 19/07/2013

La justice russe a remis le principal opposant à Vladimir Poutine, Alexei Navalny, en liberté surveillée jusqu'à l'examen en appel de sa condamnation. La veille, le militant a écopé de cinq ans de prison pour détournement de fonds.

Contre toute attente, la justice russe a remis vendredi 19 juillet l'opposant Alexeï Navalny en liberté surveillée jusqu'à l'examen en appel de sa condamnation à cinq ans de prison. "La demande du parquet doit être satisfaite", a déclaré le juge du tribunal de Kirov, une ville située à 900 km à l'est de Moscou où la peine avait été prononcée la veille. L'opposant reste néanmoins soumis à des restrictions de déplacements.

Des milliers de manifestants ont protesté contre la décision du tribunal

Cette décision vise sans doute à apaiser ses partisans, qui ont laissé éclater leur colère jeudi en manifestant par milliers dans plusieurs villes du pays pour protester contre la condamnation du tribunal. Au total, plus de 200 manifestants ont été arrêtés.

"Le Kremlin ne s'attendait pas à une telle réaction, il a été effrayé. Sans compter que Washington, Paris, Berlin, ont condamné ce procès [...] Tout cela a créé un embarras, c'est pour ça que le Kremlin a joué la carte de la libération sous contrôle", explique Ksenia Bolchakova, la correspondante de FRANCE 24 à Moscou.

Le 18 juillet au matin, le principal opposant du président russe Vladimir Poutine a été reconnu coupable de détournement de fonds dans une affaire qu’il affirme fabriquée de toute pièce. Il a été condamné à 5 ans de camp, compte tenu de la "gravité du crime" et du "danger qu’il représente pour la société", a affirmé le juge Sergueï Blinov. L'opposant, menotté et arrêté dans la salle du tribunal, a 10 jours pour faire appel.

L’homme de 37 ans, blogueur célèbre en Russie et farouche critique du chef du Kremlin, était accusé d’avoir organisé en 2009 le détournement de 16 millions de roubles (soit environ 400 000 euros) au détriment d’une exploitation forestière, alors qu’il officiait dans le cabinet du gouverneur de la région.

Avec dépêches

Première publication : 19/07/2013

  • RUSSIE

    Le principal opposant de Poutine condamné à 5 ans de prison

    En savoir plus

  • RUSSIE

    "En Russie, l’opposition tombe en décrépitude plus qu’elle n’est réprimée"

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)