Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DÉBAT

Hollande face à la presse : le chef de l'État a tenu sa conférence semestrielle

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

La stratégie des États-Unis face à l'organisation de l'EI

En savoir plus

FOCUS

Thaïlande : le business lucratif des mères porteuses

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Niki de Saint-Phalle, une "nana" militante et engagée

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Les incertitudes économiques d'une Écosse indépendante

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"DDay"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Kilt ou double"

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Ebola : une volontaire française de MSF contaminée

En savoir plus

SUR LE NET

Iran : les jeunes internautes contournent la censure

En savoir plus

  • Écosse : "Quel que soit le résultat, il va y avoir beaucoup de mécontents"

    En savoir plus

  • Frappes en Irak, croissance, Europe : les principales annonces de Hollande

    En savoir plus

  • Cinq casques bleus tchadiens tués dans le nord du Mali

    En savoir plus

  • Thaïlande : le business lucratif des mères porteuses

    En savoir plus

  • Alex Salmond, le visage d'une Écosse qui rêve d'indépendance

    En savoir plus

  • L'Australie, une cible de choix pour l'organisation de l'EI ?

    En savoir plus

  • Yacine Brahimi, la pépite algérienne révélée par Porto

    En savoir plus

  • Belgique : l'euthanasie d'un violeur inquiète les partisans de la mort assistée

    En savoir plus

  • Peu importe l’issue du référendum, "l’Écosse ne sera plus jamais la même"

    En savoir plus

  • Livraison d'armes aux rebelles syriens : le Congrès américain doit se prononcer

    En savoir plus

  • Vladimir Evtouchenkov, le nouvel oligarque dans le viseur du Kremlin

    En savoir plus

  • Parcours sans-faute des Bleues vers le Mondial-2015

    En savoir plus

  • Une star de la Silicon Valley rachète le château de Pommard

    En savoir plus

  • Le sulfureux maire de Toronto atteint d'un cancer rare et agressif

    En savoir plus

  • "Hollande renvoie l’image de quelqu’un de trop optimiste"

    En savoir plus

Asie - pacifique

Inde : les violeurs de la touriste suisse condamnés à la prison à vie

© Archive AFP

Texte par Dépêche

Dernière modification : 20/07/2013

La justice indienne a condamné à la prison à vie, samedi, les six hommes qui avaient participé au viol collectif d'une touriste suisse en mars dernier. Cette dernière avait été agressée alors qu'elle faisait du camping avec son mari.

Six Indiens jugés pour le viol collectif d'une touriste suisse, qui circulait à bicyclette en Inde en mars, ont été condamnés samedi à la prison à vie par un tribunal du centre du pays.

"Tous les accusés ont été condamnés et nous sommes satisfaits du verdict", a dit le procureur, Rajendra Tiwari, après l'énoncé du jugement devant un tribunal spécial, ont rapporté l'agence PTI et des médias locaux.

Les six accusés avaient été arrêtés peu après les faits en mars dernier dans l'Etat du Madhya Pradesh dans le centre du pays.

La victime, âgée de 39 ans, avait déclaré à la police avoir été violée par quatre hommes tandis que deux autres étaient présents lors de l'agression dans une zone boisée reculée dans le district de Datia où elle faisait du camping avec son mari. Ce dernier, âgé de 30 ans, avait été ligoté par les agresseurs qui avaient également dérobé plusieurs des effets personnels des victimes, selon la police.

Suivant le témoignage de la victime, quatre des agresseurs ont été accusés de viol en réunion, les deux autres d'agressions et vols. Tous les six ont cependant été condamnés à la prison à vie.

Cinq des accusés étaient des agriculteurs âgés d'une vingtaine d'années, le sixième n'était âgé que de 19 ans au moment de l'agression, a précisé la police.

Le viol de cette touriste suisse avait eu lieu trois mois à peine après celui d'une étudiante indienne de 23 ans, décédée des suites de cette agression dans un autobus à New Delhi. Cette affaire avait soulevé une vague de protestations dans le pays, accusant les autorités et la justice de négliger les violences infligées aux femmes.

Après cette agression, le système judiciaire en Inde a fait l'objet d'une surveillance accrue pour tenter d'enrayer les violences dont sont victimes les femmes. Toutes les vingt minutes, une femme est violée en Inde, selon le Bureau national des enregistrement des crimes en Inde, mais le chiffre réel serait bien plus important en raison de la stigmatisation sociale à l'encontre des victimes de ce type d'agressions.

Après des mois de manifestations massives suivant le décès de la jeune Indienne après le viol collectif à New Delhi, le parlement indien a fini par renforcer les lois punissant les crimes sexuels, incluant un doublement de la peine de prison minium pour viol en réunion à 20 ans de détention.

Une série de viols impliquant des étrangers a été rapportée ces derniers mois en Inde. Selon la police, une enquête a notamment été ouverte en juin sur le viol collectif présumé d'une touriste américaine par un groupe de camionneurs ainsi que sur celui d'un travailleur humanitaire irlandais dans la ville de Calcutta (est).

AFP

Première publication : 20/07/2013

  • INDE

    Colère à New Delhi après le viol d'une fillette de cinq ans

    En savoir plus

  • INDE

    Viol d'une Indienne de cinq ans : un deuxième suspect arrêté

    En savoir plus

  • INDE

    Étudiante indienne violée : son ami livre un témoignage accablant pour la police

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)