Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

"Berlusconi condamné à rester avec des gens de son âge"

En savoir plus

DÉBAT

Nigeria : un "colosse" économique face au défi sécuritaire (partie 1)

En savoir plus

DÉBAT

Nigeria : un "colosse" économique face au défi sécuritaire (partie 2)

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Le Nigeria face à Boko Haram

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Ali Benflis répond aux attaques d’Abdelaziz Bouteflika

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Chine : la croissance ralentit à 7,4% au premier trimestre

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Dans l'ombre de Bouteflika"

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Booty Looting", un pillage chorégraphié de Wim Vandekeybus

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Bras de fer entre Washington et Téhéran autour d’un ambassadeur

En savoir plus

  • En direct : démonstration de force des pro-Russes dans l'est de l'Ukraine

    En savoir plus

  • En images : des centaines de disparus après le naufrage d’un ferry en Corée du Sud

    En savoir plus

  • Crimes de guerre en Syrie : la France veut faire saisir la CPI

    En savoir plus

  • La police de New York ferme une unité secrète chargée d'espionner les musulmans

    En savoir plus

  • Démission du puissant chef des renseignements saoudiens

    En savoir plus

  • "Injustices et corruption alimentent le cycle de violences au Nigeria"

    En savoir plus

  • Vladimir Poutine : "L'Ukraine est au bord de la guerre civile"

    En savoir plus

  • Violences sexuelles dans l'armée : Le Drian prône la "tolérance zéro"

    En savoir plus

  • Coupe d'Espagne : une finale Barcelone-Madrid sans Ronaldo

    En savoir plus

  • La justice indienne reconnaît l’existence d’un troisième genre

    En savoir plus

  • Kiev passe à l'offensive contre les pro-russes dans l'Est

    En savoir plus

  • Ali Benflis : "La présidence à vie en Algérie, c’est terminé"

    En savoir plus

  • Les prisonniers d'Abou Ghraib transférés face à la menace djihadiste

    En savoir plus

  • Des travaux d'intérêt général pour Silvio Berlusconi

    En savoir plus

  • Vidéo : Yasmina Khadra appelle les Algériens à "chasser" le régime

    En savoir plus

  • Réforme des régions : la Bourgogne et la Franche-Comté sur la voie de la fusion

    En savoir plus

  • Reportage : à Horlivka, les insurgés s'emparent des bâtiments officiels

    En savoir plus

  • Un an après les attentats, Boston rend hommage à ses victimes

    En savoir plus

EUROPE

Albert II devient le "roi du swag" sur Twitter avec son "gros kiss"

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 21/07/2013

Les internautes se délectent de l'expression "gros kiss" utilisée par Albert II pour rendre hommage à son épouse pendant son discours d'abdication. Un écart au protocole qui fait de l'ex-souverain de 79 ans une icône sur Twitter.

Pas la peine d’être glamour pour enflammer la Toile quand on est une tête couronnée. L’ancien roi Albert II, réputé pour son humour, a prouvé qu’un petit mot bien placé pouvait déclencher autant de buzz sur les réseaux sociaux qu’une robe sexy.

Au milieu de son discours solennel d’abdication, l'ancien souverain a ainsi glissé un mot doux à sa femme, assise à quelques mètres : "Quant à la reine Paola, qui m’a constamment soutenu dans ma tâche durant ces 20 années, je voudrais simplement lui dire merci... et un gros kiss".

"Au pays du surréalisme, tout est possible"

Une expression un peu "old school" qui a tiré une larme d’émotion à l’intéressée, alors que quelques rires se faisaient entendre dans la chambre du Parlement fédéral. Il n’en fallait pas plus pour faire gazouiller Twitter, où le hashtag #groskiss a recueilli plus de 1 000 messages en une demi-heure après la fin du discours d’Albert II.

Les premiers tweets saluaient ce "cri du cœur" du roi: "Trop swag [cool] le roi Albert II, il vient de lancer LA nouvelle expression à la mode: #groskiss" ; "Le #groskiss du roi à sa reine restera ds toutes les mémoires! Au pays du surréalisme tout est possible" ; "Albert, moi aussi je te fais un #groskiss".

Un concert de louanges partagé par les médias traditionnels du royaume. La télévision publique francophone RTBF a ainsi estimé que ce "gros kiss" résumait bien "la simplicité d'un roi qui ne s'est jamais senti prisonnier du protocole".

Avec dépêches

 

Première publication : 21/07/2013

  • BELGIQUE

    Un nouveau roi pour une Belgique en proie aux divisions

    En savoir plus

  • BELGIQUE

    Le roi des Belges Albert II annonce son abdication

    En savoir plus

  • BELGIQUE - ROYAUME-UNI

    L'intronisation du futur roi des Belges éclipsée par l'attente du "royal baby"

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)