Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Hollande solidaire avec Netanyahou

En savoir plus

DÉBAT

Israël - Hamas : à qui profite la guerre ? (partie 2)

En savoir plus

DÉBAT

Israël - Hamas : à qui profite la guerre ? (partie 1)

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Gérard Mestrallet, président de Paris Europlace et PDG de GDF Suez

En savoir plus

SUR LE NET

Mondial 2014 : le match Allemagne-Brésil inspire le Net

En savoir plus

FOCUS

Le scandale des bébés du "péché" traumatise l'Irlande

En savoir plus

DÉBATS POLITIQUES EN FRANCE

Littérature , histoire et pouvoir

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Frédéric Tissot, ancien consul général de France à Erbil

En savoir plus

FOCUS

La charia a-t-elle sa place dans le droit britannique?

En savoir plus

  • Ces missiles que le Hamas utilise pour "terroriser" Israël

    En savoir plus

  • Obama face à la "crise humanitaire" des mineurs clandestins au Texas

    En savoir plus

  • L'armée ukrainienne avance vers Donetsk, toujours aux mains des pro-russes

    En savoir plus

  • Lancement de la “première application de télékinésie pour Google Glass"

    En savoir plus

  • Allemagne : le chef des services secrets américains expulsé

    En savoir plus

  • Un raid israélien tue neuf spectateurs de la demi-finale du Mondial à Gaza

    En savoir plus

  • Le scandale des bébés du "péché" traumatise l'Irlande

    En savoir plus

  • Le conflit israélo-palestinien change le sens de l'application Yo

    En savoir plus

  • Vidéo : ramadan sous tension pour les musulmans de Pékin

    En savoir plus

  • L'Argentine rejoint l'Allemagne en finale du Mondial

    En savoir plus

  • Un concours lancé en Suisse pour dépoussiérer l'hymne national

    En savoir plus

  • "Gaza est sur le fil du rasoir", l’ONU appelle à un cessez-le-feu

    En savoir plus

  • Lunettes danoises de François Hollande : les opticiens français voient rouge

    En savoir plus

  • Chikungunya aux Antilles : "une épidémie majeure" pour Marisol Touraine

    En savoir plus

  • "Le gouvernement de Netanyahou instrumentalise l’assassinat des trois Israéliens"

    En savoir plus

FRANCE

Nouvelles violences à Trappes malgré un dispositif de sécurité renforcé

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 21/07/2013

De nouveaux incidents violents ont eu lieu dans la nuit de samedi à dimanche à Trappes, où un dispositif de sécurité renforcé est maintenu jusqu'à nouvel ordre. Une vingtaine de véhicules ont été incendiés.

Des incidents ont de nouveau eu lieu à Trappes dans la nuit du samedi 21 au dimanche 22 juillet, même si les violences urbaines ont baissé d'un cran par rapport à vendredi.

Un entrepôt ravagé par un incendie

Un entrepôt a brûlé dimanche 21 juillet en début d'après-midi à Trappes, a appris l'AFP auprès des pompiers des Yvelines. La structure métallique d'une superficie de 2 000 m2 a été entièrement détruite, mais aucun blessé n'est à déplorer. L'origine de l'incident est pour l'heure indéterminée.

Une vingtaine de véhicules ont été incendiés à Trappes et dans des villes alentours, à Guyancourt et Maurepas. Par ailleurs, un automobiliste n'a pas hésité à foncer sur des forces de l'ordre, qui ont réussi à l'éviter. Pris en chasse par un hélicoptère, le ou les auteurs n'ont pas été retrouvés, selon ces sources.

ÀTrappes toujours, un groupe d'une cinquantaine de personnes a pris à partie les forces de l'ordre avec des tirs de mortiers de feux d'artifice et en leur jetant des pierres.

À cela, il faut ajouter qu'à Elancourt, un véhicule sérigraphié de la police, stationné non loin du commissariat, a été partiellement brûlé par un cocktail Molotov.

Dispositif de sécurité renforcé

Ces faits interviennent au lendemain des heurts au cours desquels 250 personnes avaient jeté des projectiles en direction du commissariat de Trappes et des policiers.

Quatre jeunes hommes ont été interpellés et placés en garde à vue au commissariat de Trappes, où la situation était calme dimanche matin aux abords du commissariat, selon un journaliste de l'AFP sur place. Une dizaine de fourgons de CRS encadraient le bâtiment de la police.

Le ministre de l'Intérieur, Manuel Valls, a d'ailleurs annoncé dimanche qu'"un dispositif de sécurité conséquent sera maintenu" dans la ville où des violences sont apparues à la suite de l'interpellation d'un homme qui s'était opposé au contrôle d'identité de sa femme intégralement voilée.

"Un dispositif de sécurité conséquent sera maintenu jusqu'à ce que le calme revienne de manière pérenne", a-t-il ainsi fait savoir dans un communiqué.

Avec dépêches

Première publication : 21/07/2013

  • FRANCE

    Trappes : Manuel Valls juge les violences "inacceptables"

    En savoir plus

  • FRANCE

    Retour au calme à Trappes après une nuit de heurts

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)