Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'ENTRETIEN

PDG de Netflix : "Nous sommes un grand exportateur de films français"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Libye : terre d'accueil des jihadistes?

En savoir plus

DÉBAT

Conférence à Paris sur l'Irak : quelle réponse face à l'organisation de l'EI ? (Partie 2)

En savoir plus

DÉBAT

Conférence à Paris sur l'Irak : quelle réponse face à l'organisation de l'EI ? (Partie 1)

En savoir plus

FOCUS

La ville libanaise d'Arsal face aux jihadistes de l'EI

En savoir plus

À L’AFFICHE !

CharlElie Couture, l’immortel de la chanson française

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

Les Noirs Africains attaqués à Tanger et le harcélement filmé au Caire

En savoir plus

BILLET RETOUR

Abbottabad peut-elle tourner la page Ben Laden ?

En savoir plus

INTELLIGENCE ÉCONOMIQUE

Culture : Bruxelles contre les artistes ?

En savoir plus

  • Près de 500 migrants portés disparus après un naufrage en Méditerranée

    En savoir plus

  • Air France : la grève devrait s'intensifier mardi

    En savoir plus

  • PDG de Netflix : "Nous sommes un grand exportateur de films français"

    En savoir plus

  • Centrafrique : l'ONU prend en charge le maintien de la paix

    En savoir plus

  • Projet de loi anti-jihadiste : la France suit l’exemple du Royaume-Uni

    En savoir plus

  • Microsoft achète Minecraft, le jeu qui valait 2,5 milliards de dollars

    En savoir plus

  • Netflix débarque en France : le test de France 24

    En savoir plus

  • Le parti de Gbagbo claque la porte de la commission électorale

    En savoir plus

  • Fifa : Sepp Blatter et son entourage de nouveau soupçonnés de corruption

    En savoir plus

  • Le Medef et son million d'emplois en cinq ans, un effet d'annonce ?

    En savoir plus

  • François Hollande : "Il n'y a pas de temps à perdre" face à l’EI

    En savoir plus

  • La ville libanaise d'Arsal face aux jihadistes de l'EI

    En savoir plus

  • Le footballeur français Nicolas Anelka signe un contrat en Inde

    En savoir plus

  • Coalition contre l'EI : premiers vols de reconnaissance français en Irak

    En savoir plus

  • Le procès de la tempête Xynthia s'ouvre en Vendée

    En savoir plus

Moyen-orient

Attaques meurtrières contre des prisons irakiennes, dont celle d'Abou Ghraib

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 22/07/2013

Deux attaques coordonnées visant à libérer des détenus des prisons d'Abou Ghraib, à l'ouest de Bagdad, et celle de Taji, au nord de la capitale, ont fait, dans la nuit de dimanche à lundi, 41 morts, dont 21 prisonniers.

Dans la nuit de dimanche à lundi, deux attaques coordonnées et menées par des hommes armés contre la prison d'Abou Ghraib, à l'ouest de Bagdad, et celle de Taji, au nord de la capitale, ont tué au moins 41 personnes, dont 21 prisonniers. Selon le ministère de la Justice au moins vingt policiers, soldats ou gardiens de prison ont également été tués.

Renforts militaires
 
Si les combats nocturnes, visant à libérer des détenus, ont duré près de 10 heures, aucun bilan officiel n'a été donné concernant le nombre d'assaillants tués ou capturés. Néanmoins, deux hôpitaux irakiens ont affirmé avoir reçu les corps de 10 combattants. Lundi matin, la situation était sous contrôle, selon un colonel de police cité par l’AFP, après l'intervention d'hélicoptères de l'armée, tandis que des renforts militaires bouclaient les alentours des deux prisons.
 
Les attaques ont débuté vers 21h30 par des tirs de mortiers dirigés sur les prisons. Puis des voitures et des engins piégés ont explosé près des entrées des prisons, tandis que trois kamikazes portant des ceintures d'explosifs se sont jetés sur une entrée de la prison de Taji, toujours selon la même source.
 
Une priorité pour al-Qaïda
 
Au moins 500 détenus se seraient évadés des deux prisons, ont affirmé lundi deux députés membres de la commission de la Sécurité et de la Défense du Parlement. Hakim al-Zamili a indiqué à l'AFP que près de 500 prisonniers "terroristes", s'étaient évadés de la prison d'Abou Ghraib, la célèbre prison qui fût le théâtre de sévices commis par les Américains à l'encontre de détenus irakiens en 2004. De son côté, Chouan Taha, a estimé, sur le site internet du parti kurde PUK, que "entre 500 et 1.000 détenus" s'étaient évadés des prisons.
                      
Ces attaques de prisons sont survenues un an après que le groupe principal de la branche irakienne d’Al-Qaïda a annoncé, en juillet 2012, qu'il allait viser le système judiciaire irakien."La première priorité dans cette démarche est de libérer des prisonniers musulmans partout où ils se trouvent et de donner la chasse aux juges, aux procureurs et à leurs gardes du corps pour les éliminer", avait affirmé un communiqué de Abu Bakr al-Baghdadi leader de ce groupe islamiste.
 
L'Irak connaît depuis la fin de l'année dernière une recrudescence des violences. Près de 600 personnes ont été tuées dans des attaques à caractère politique en Irak depuis le début du mois. On est encore loin des sommets atteints durant les années 2006 et 2007, quand on recensait plus de 3.000 morts par mois.
              
Avec dépêches.

 

Première publication : 22/07/2013

  • IRAK

    Au moins 32 morts dans une série d'attentats coordonnés à Bagdad

    En savoir plus

  • IRAK

    Au moins 20 morts lors d'un attentat dans une mosquée sunnite en Irak

    En savoir plus

  • IRAK

    Plusieurs dizaines de morts dans une série d'attaques en Irak

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)