Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Présidentielle : Le Gabon suspendu à la décision de la Cour Constitutionnelle

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Attentats aux États-Unis: la peur du terrorisme ravivée (partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Mort d'un homme noir tué par la police aux États-Unis: racisme ou dérapage ? (partie 1)

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Quelle politique mener à l'égard des réfugiés en Europe ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Budget de l'État 2017 : le grand bluff ?

En savoir plus

TECH 24

La dictature des algorithmes

En savoir plus

FOCUS

Adulé ou conspué : Jeremy Corbyn, une figure qui divise le Labour au Royaume-Uni

En savoir plus

#ActuElles

Pénélope Bagieu raconte en BD l'histoire de 15 héroïnes culottées

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Djihad" ou l'art comme rempart à l'extrémisme

En savoir plus

Moyen-orient

Les rebelles syriens prennent un bastion du régime à l'ouest d'Alep

© Capture d'écran.

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 22/07/2013

L'Armée syrienne libre a pris le contrôle de Khan al-Assal, l'une des dernières places fortes des forces de Bachar al-Assad dans la province d'Alep, une région frontalière de la Turquie.

Khan al-Assal, l’un des derniers bastions du régime de Bachar al-Assad dans l’ouest de la Syrie, a été pris par les rebelles lundi 22 juillet, affirme l’Observatoire syrien des droits de l’Homme (OSDH), une ONG basée à Londres proche des rebelles.

"Les rebelles ont pris le contrôle de Khan al-Assal, située stratégiquement dans l'ouest de la province d'Alep [proche de la frontière turque, NDLR]", indique l’OSDH, rapportant la reddition de soldats. Le commandant de la 9e division rebelle postée à l'ouest d'Alep a confirmé la "libération totale" de Khan al-Assal sur une vidéo postée sur YouTube.
 
Situation humanitaire et sécuritaire désastreuse
 
Dans cette même ville, 30 personnes avaient été tuées le 19 mars, après une attaque vraisemblablement à l’arme chimique, dont le régime et l’opposition s’étaient alors mutuellement accusés.

La prise de la ville intervient au lendemain d'une journée particulièrement meurtrière dans le pays : 232 personnes, dont 114 rebelles selon l’OSDH, sont mortes dimanche 21 juillet, notamment à Damas, dans des raids de l’armée sur un quartier de la ville et dans des combats au sud.

La semaine dernière, plusieurs hauts responsables de l’ONU ont exhorté le Conseil de sécurité à agir face à une situation humanitaire et sécuritaire désastreuse. Depuis le début du conflit, en mars 2011, près de 100 000 personnes ont trouvé la mort. Plusieurs centaines de milliers de Syriens ont en outre été contraints à l'exil.

Avec dépêches

 

 

Première publication : 22/07/2013

  • SYRIE

    Rebelles syriens contre djihadistes : les forces anti-Assad se déchirent

    En savoir plus

  • SYRIE

    Homs et Alep : un objectif militaire, deux stratégies de communication

    En savoir plus

  • SYRIE

    Le Hezbollah prévient qu’il ne laissera pas les Libanais de Syrie sans défense

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)