Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Libération de Karim Wade : une décision dénoncée par des militants anti-corruption

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Condamnation de Moïse Katumbi : l'opposition dénonce un "harcèlement"

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Dans les coulisses des palaces parisiens

En savoir plus

LE DÉBAT

Le Royaume-Uni quitte l'Union Européenne, un pays et une Europe sous le choc

En savoir plus

TECH 24

Fintech : quand les startups font trembler la banque

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Brexit : le saut dans l'inconnu (Partie 2)

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Brexit : le saut dans l'inconnu (Partie 1)

En savoir plus

POLITIQUE

Jean-Vincent Placé : « Refaire passer le chef de l’État par une primaire ne me paraît pas logique »

En savoir plus

POLITIQUE

Jean-Vincent Placé : « Nous sommes arrivés à un moment où il n’y a plus de débat démocratique ni de dialogue social »

En savoir plus

SPORT

En Côte d'Ivoire, les boxeurs remontent sur le ring

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 23/07/2013

La Fédération ivoirienne de boxe a organisé une opération séduction en plein cœur du quartier du plateau à Abidjan. Elle veut redonner du punch à un sport délaissé depuis plusieurs années et trouver de nouveaux champions.

Au cœur du quartier des affaires d'Abidjan, de jeunes boxeurs se rencontrent sur un ring. La Fédération ivoirienne de boxe cherche à relancer ce sport qui était autrefois très populaire. Félix Houphouët-Boigny, le premier président ivoirien, faisait venir de grands champions dans le pays. Depuis sa mort en 1993, ce sport a perdu de sa superbe.

"La boxe a été pendant longtemps en léthargie en Côte d'Ivoire et donc pour la remettre sur les rails, nous avons concocté un plan de boxe de proximité, la boxe au cœur du pouvoir c'est-à-dire en plein centre du Plateau", explique ainsi Waby Spider, le président de la fédération ivoirienne.

Pour se rapprocher du public, les organisateurs ont programmé des matches en plein air et gratuits. Dans ce quartier de la capitale économique, le succès est au rendez-vous. Pendant la première semaine de juillet, ce gala a vu défiler 300 boxeurs venus de tout Abidjan. Les curieux sont également venus en nombre pour admirer les boxeurs. "Je suis en train de vivre un sport vraiment animé et c'est beau à voir, c'est beau à voir", s’enthousiasme un spectateur.

"Plus tard je veux devenir Mohamed Ali"

La fédération a également pour objectif de recruter de jeunes talents. Une fois repérés, ils sont entraînés par des clubs privés pour ensuite intégrer l'équipe nationale qui espère envoyer des boxeurs aux Jeux olympiques de 2016. Mamadou Diallo, un talent prometteur veut atteindre ce rêve : "Plus tard je veux devenir Mohamed Ali".

Alors que la Côte d'Ivoire, désormais présidée par Alassane Ouattara, s'efforce de tourner la page des années de crise, installer ici un gala de boxe est un "symbole", explique à l'AFP le président de la fédération. Celle-ci compte aujourd'hui une cinquantaine de clubs et prévoit d'organiser des rencontres tous les mois. La prochaine étape sera d’ouvrir une salle de gala pour concurrencer les grands matchs de football.

Avec dépêches
 

Première publication : 23/07/2013

  • JO - Boxe

    Alexis Vastine, le boxeur français éliminé en quarts de finale, se dit "écœuré"

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)