Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Libération de Karim Wade : une décision dénoncée par des militants anti-corruption

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Condamnation de Moïse Katumbi : l'opposition dénonce un "harcèlement"

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Dans les coulisses des palaces parisiens

En savoir plus

LE DÉBAT

Le Royaume-Uni quitte l'Union Européenne, un pays et une Europe sous le choc

En savoir plus

TECH 24

Fintech : quand les startups font trembler la banque

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Brexit : le saut dans l'inconnu (Partie 2)

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Brexit : le saut dans l'inconnu (Partie 1)

En savoir plus

POLITIQUE

Jean-Vincent Placé : « Refaire passer le chef de l’État par une primaire ne me paraît pas logique »

En savoir plus

POLITIQUE

Jean-Vincent Placé : « Nous sommes arrivés à un moment où il n’y a plus de débat démocratique ni de dialogue social »

En savoir plus

Afrique

Cameroun: deux hommes condamnés à de la prison pour homosexualité

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 23/07/2013

La justice camerounaise a condamné deux hommes, dont un mineur, à des peines de prison pour homosexualité. Au Cameroun, comme dans 38 autres pays d'Afrique, l'homosexualité est considérée comme un délit.

Au Cameroun, un tribunal de Yaoundé a condamné mardi 23 juillet un homme accusé d'homosexualité à deux ans de prison ferme et un mineur poursuivi dans la même affaire à un an de prison avec sursis.

Joseph Omgba, détenu depuis bientôt deux ans, a été déclaré "coupable d'outrage sur mineur suivi de rapports sexuels et d'homosexualité" et condamné à deux ans de prison ferme. Le mineur, détenu un moment puis remis en liberté, a été déclaré "coupable d'homosexualité" et condamné à un an avec sursis. Un troisième accusé, Séraphin Ntsama, majeur et également détenu depuis bientôt deux ans, a été déclaré "non-coupable au bénéfice du doute" et acquitté.

L'homosexualité est interdite au Cameroun, comme dans 38 autres pays d'Afrique, et est passible d'une peine de cinq ans de prison.

Lors d'une audience devant le tribunal la semaine dernière, les avocats avaient demandé la relaxe de leurs clients. Le procureur de la République Maurice Soh avait, lui, requis la condamnation de Joseph Omgba et du mineur.

De nombreuses ONG dénoncent régulièrement les arrestations et emprisonnements de personnes homosexuelles au Cameroun, de même que les nombreuses pressions et menaces à l'égard des défenseurs de leurs droits.

Avec dépêches

Première publication : 23/07/2013

  • CAMEROUN

    Meurtre d'un homosexuel camerounais : le cri d'alarme de ses avocats

    En savoir plus

  • CAMEROUN

    Trois homosexuels condamnés à cinq ans de prison ferme

    En savoir plus

  • CAMEROUN

    Discriminations et arrestations arbitraires, le quotidien des homosexuels camerounais

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)