Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

L'antisèche de Trump pour être sympathique devant les survivants d'une fusillade

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Air France : le tour de chauffe des syndicats

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

La France craint un "cataclysme" en Syrie

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Loi asile et immigration : Gérard Collomb essuie la critique

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Inquiétante disparition de jeunes filles au Nigeria

En savoir plus

LE DÉBAT

Loi asile et immigration : un dossier explosif ? (Partie 2)

En savoir plus

LE DÉBAT

Loi asile et immigration : un dossier explosif ? (Partie 1)

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

États-Unis : les étudiants contre les armes à feu

En savoir plus

FOCUS

Italie : des mesures concrètes pour améliorer l'accueil des demandeurs d'asile

En savoir plus

Afrique

Cameroun: deux hommes condamnés à de la prison pour homosexualité

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 23/07/2013

La justice camerounaise a condamné deux hommes, dont un mineur, à des peines de prison pour homosexualité. Au Cameroun, comme dans 38 autres pays d'Afrique, l'homosexualité est considérée comme un délit.

Au Cameroun, un tribunal de Yaoundé a condamné mardi 23 juillet un homme accusé d'homosexualité à deux ans de prison ferme et un mineur poursuivi dans la même affaire à un an de prison avec sursis.

Joseph Omgba, détenu depuis bientôt deux ans, a été déclaré "coupable d'outrage sur mineur suivi de rapports sexuels et d'homosexualité" et condamné à deux ans de prison ferme. Le mineur, détenu un moment puis remis en liberté, a été déclaré "coupable d'homosexualité" et condamné à un an avec sursis. Un troisième accusé, Séraphin Ntsama, majeur et également détenu depuis bientôt deux ans, a été déclaré "non-coupable au bénéfice du doute" et acquitté.

L'homosexualité est interdite au Cameroun, comme dans 38 autres pays d'Afrique, et est passible d'une peine de cinq ans de prison.

Lors d'une audience devant le tribunal la semaine dernière, les avocats avaient demandé la relaxe de leurs clients. Le procureur de la République Maurice Soh avait, lui, requis la condamnation de Joseph Omgba et du mineur.

De nombreuses ONG dénoncent régulièrement les arrestations et emprisonnements de personnes homosexuelles au Cameroun, de même que les nombreuses pressions et menaces à l'égard des défenseurs de leurs droits.

Avec dépêches

Première publication : 23/07/2013

  • CAMEROUN

    Meurtre d'un homosexuel camerounais : le cri d'alarme de ses avocats

    En savoir plus

  • CAMEROUN

    Trois homosexuels condamnés à cinq ans de prison ferme

    En savoir plus

  • CAMEROUN

    Discriminations et arrestations arbitraires, le quotidien des homosexuels camerounais

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)