Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

MODE

Paris, Haute Couture automne-hiver 2014-2015.

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Vers une offensive terrestre sur Gaza ?

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Israël-Gaza : l'application mobile Yo a peut-être enfin trouvé son utilité

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 1)

En savoir plus

REPORTERS

Exclusif - Dans l'enfer des prisons secrètes

En savoir plus

#ActuElles

Suède : un modèle de parité ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

UE - USA : la guerre économique est-elle déclarée ?

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

UMP et PS sous tension

En savoir plus

  • Nouvelle journée de raids israéliens sur Gaza

    En savoir plus

  • Brésil – Pays-Bas : suivez le match en direct

    En savoir plus

  • Présidentielle afghane : les candidats s'accordent sur un audit des votes

    En savoir plus

  • "Boules puantes" et règlements de compte : la débandade de l’UMP

    En savoir plus

  • Violents combats pour le contrôle d'une base au nord-est de Bagdad

    En savoir plus

  • "Wissous plage" : l’interdiction du port du voile attaquée en justice

    En savoir plus

  • Au Caire, juifs, chrétiens et musulmans célèbrent ensemble la rupture du jeûne

    En savoir plus

  • Vidéo : à Casablanca, trois immeubles s'effondrent sur leurs habitants

    En savoir plus

  • Tour de France 2014 : le Français Blel Kadri remporte la 8e étape

    En savoir plus

  • Décès de Tommy Ramone, le dernier survivant des Ramones

    En savoir plus

  • L'armée ukrainienne essuie de lourdes pertes, Donetsk devient ville fantôme

    En savoir plus

  • Vidéo : les habitants de Rafah pris au piège des raids israéliens

    En savoir plus

  • En mal de soutien, Vladimir Poutine rencontre Fidel Castro à Cuba

    En savoir plus

  • Brève alerte au tsunami après un fort séisme au Japon

    En savoir plus

  • Exclusif - Dans l'enfer des prisons secrètes

    En savoir plus

  • Défilé du 14-Juillet : la présence de soldats algériens fait polémique à Alger

    En savoir plus

  • "Fais tes prières, je vais te tuer" : Amnesty dénonce la torture dans l'est ukrainien

    En savoir plus

  • Gaza : seule une solution politique peut garantir la sécurité d’Israël

    En savoir plus

Afrique

Nouvelles flambées de violences entre pro et anti-Morsi au Caire

© FAYEZ NURELDINE / AFP

Vidéo par Sonia DRIDI

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 23/07/2013

Les affrontements entre pro et anti-Morsi se sont poursuivis dans la nuit de lundi à mardi devant l’université du Caire, en Égypte. À l'aube, deux personnes ont été tuées lors d'une attaque contre une manifestation en soutien au président déchu.

Près de trois semaines après la destitution par l'armée du président islamiste Mohamed Morsi, la tension ne retombe pas en Égypte. Dans la nuit de lundi 22 à mardi 23 juillet, des heurts ont éclaté entre des habitants et plusieurs centaines de partisans de l'ancien chef d'État lorsque ces derniers se sont rassemblés aux abords de l’université du Caire. Les pierres ont volé et des coups de feu ont été tirés. Deux personnes ont été tuées et 15 autres personnes blessées à l’aube, ce qui porte le nombre de morts à six sur les dernières 24 heures.

Selon Al-Ahram Online, le quotidien gouvernemental, la police a lancé des gaz lacrymogènes pour réprimer les violences. Plusieurs voitures dans le secteur ont été réduites en bouillie ou incendiées.

Les deux camps étaient armés

Lundi, plus de 2 000 manifestants pro-Morsi s'étaient dirigés vers l’ambassade des États-Unis, au centre du Caire, quand un groupe d’une centaine de partisans du président déchu s'approchaient de la place Tahrir.

"C’est la première fois que des pro-Morsi s’aventuraient aux abords de la place Tahrir depuis l’éviction de l’ancien président", relate la correspondante de FRANCE 24 au Caire, Sonia Dridi. "Environ 2 000 personnes se dirigeaient vers l’ambassade américaine. Une centaine d’entre eux se sont approchés de la place. Des affrontements ont alors éclaté entre anti et pro-Morsi. Difficile de dire qui est à l’origine des heurts mais des témoins sur place ont confirmé que des personnes des deux camps étaient armées".

Un homme de 20 ans, blessé par balle lundi aux abords de la place Tahrir,  a succombé à ses blessures et vingt-six autres ont été blessées, principalement par des tirs de chevrotine, selon les services d'urgences. La police est intervenue en tirant des grenades lacrymogènes. D’autres affrontements ont éclaté à Qalioub, à la périphérie nord du Caire.

Le compte Twitter des Frères musulmans @ikhwanweb affirme cependant qu’aucun partisan de Mohamed Morsi ne s’est approché de la place Tahrir, réputée tenue par les anti-Morsi.

Depuis la destitution par l'armée le 3 juillet du président démocratiquement élu, on recense une centaine de morts.

Anniversaire de la révolution de 1952

Par ailleurs, la famille de Mohamed Morsi a dénoncé, lundi, son "enlèvement" et envisage d'engager des poursuites devant les juridictions nationales et internationales contre le chef de l'armée le général Abdel Fattah Al-Sissi. "Nous tenons le chef du coup d'État et son groupe pour pleinement responsables de la santé et de l'intégrité du président Morsi", a déclaré Chaïmaa Morsi, sans toutefois dévoiler si la famille avait noué des contacts avec Mohamed Morsi, aux mains de l'armée depuis sa destitution le 3 juillet.

Dans le même temps, le président intérimaire Adly Mansour appelait à la réconciliation nationale. Son discours s’inscrivait dans la journée anniversaire de la révolution égyptienne de 1952, auquel Adly Mansour a rapproché la situation actuelle. "Nous avons eu la grande révolution du 25 janvier [2011], et celle du 30 juin [2013]. Il est temps à présent de s’unir, de se réconcilier, et de construire une nation sans revanche et sans haine."

"Alors que le pays est divisé au niveau politique, dans la rue, et sur les réseaux sociaux, le président intérimaire a appelé à la réconciliation, mais aucun des deux camps ne fait vraiment d’effort dans ce sens", commente la correspondante de FRANCE 24 Sonia Dridi.
 

Première publication : 23/07/2013

  • ÉGYPTE

    La famille de Morsi va poursuivre le chef de l'armée pour "enlèvement"

    En savoir plus

  • MANIFESTATIONS

    Égypte : des milliers de pro-Morsi se mobilisent pour "annuler le coup d'État"

    En savoir plus

  • ÉGYPTE

    Le président égyptien promet de livrer la "bataille" pour restaurer la sécurité

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)