Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

CAMEROUN ANGLOPHONE: INTERNET RÉTABLI APRÈS 3 MOIS DE COUPURE

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Attentat sur les Champs-Élysées : Émotion et récupération

En savoir plus

TECH 24

Fintech : comment bancariser les exclus du système financier

En savoir plus

JOURNAL DE CAMPAGNE

Marine Le Pen, François Fillon et Emmanuel Macron annulent leurs déplacements après l'attaque sur les Champs-Elysées

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Embarqués avec les soldats du feu

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Croissance mondiale : l'optimisme (relatif) du FMI

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Le pari de Theresa May : les Britanniques aux urnes pour un Brexit fort

En savoir plus

À L’AFFICHE !

L'Orchestre symphonique de Téhéran s'ouvre à Fauré et Berlioz

En savoir plus

MODE

Madrid fashion week : les créateurs espagnols s'affirment

En savoir plus

Afrique

Washington appelle le Rwanda à ne plus soutenir les rebelles en RDC

Texte par Dépêche

Dernière modification : 23/07/2013

Affirmant avoir les preuves de l'implication de responsables militaires rwandais, les États-Unis ont appelé mardi le Rwanda à stopper son soutien aux rebelles du M23 dans l'est de la République démocratique du Congo.

Les Etats-Unis ont appelé mardi le Rwanda à stopper son soutien aux rebelles du M23 en République démocratique du Congo (RDC), estimant avoir les preuves de l'implication de responsables militaires rwandais.

"Nous exigeons que le Rwanda mette immédiatement fin à toute forme d'aide au M23 (et) retire son personnel militaire de l'est de la RDC", a déclaré la porte-parole du département d'Etat américain, Jen Psaki, sans préciser si le président rwandais Paul Kagame était lui-même impliqué.

Elle a ajouté que les inquiétudes américaines faisaient suite à "un faisceau de preuves crédibles" dévoilées par l'ONG Human Rights Watch (HRW).

Human Rights Watch a déclaré lundi que les rebelles du M23 menaient des dizaines d'exécutions sommaires, violaient de nombreuses femmes et recrutaient de force des enfants avec le soutien du Rwanda voisin.

La rébellion, dominée par les Tutsis, continue à affronter les forces gouvernementales congolaises près de Goma, la plus grande ville de la province du Nord-Kivu, qu'elle a prise et contrôlée pendant plusieurs jours en novembre dernier.

REUTERS

 

Première publication : 23/07/2013

  • RD CONGO

    Combats meurtriers autour de Goma, l'ONU prête à employer "la force armée"

    En savoir plus

  • RD CONGO

    L'ONU crée une force armée pour combattre les rebelles dans l'est de la RDC

    En savoir plus

  • RDC

    Nord-Kivu : nouvelles sanctions de l’ONU contre le M23

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)