Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Référendum en Italie : un scrutin à risque pour Matteo Renzi

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Présidentielle 2017 : la nouvelle donne.

En savoir plus

LE GROS MOT DE L'ÉCO

PIB : la richesse se fait tirer le portrait

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

François Fillon est-il le "Thatcher français" ?

En savoir plus

LE PARIS DES ARTS

Le Paris des Arts de Pascal Elbé

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Le renoncement de François Hollande est-il un aveu d'échec ?

En savoir plus

FOCUS

Autriche : qui est Norbert Hofer, le nouveau visage du parti d'extrême droite ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Hommage à Ousmane Sow, l'artiste des ethnies

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Dix ans de France 24 : dans les coulisses de la chaîne

En savoir plus

Amériques

Mairie de New York : Anthony Weiner rattrapé par ses frasques sexuelles

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 24/07/2013

Toujours en lice pour l'investiture démocrate dans la course à la mairie de New York, Anthony Weiner a reconnu avoir envoyé des photos à caractère pornographique à une femme. Des tweets sexuels l'avaient déjà contraint à démissionner du Congrès.

Anthony Weiner est de nouveau rattrapé par des révélations compromettantes. Deux ans après un précédent scandale sexuel qui l’avait contraint à démissionner du Congrès, ce candidat démocrate à la mairie de New York a dû s’expliquer mardi après la publication de messages et photos à caractère pornographique qu’il a envoyés à une jeune femme de 22 ans.

Le politicien, âgé de 48 ans, a admis en conférence de presse qu’il a entretenue cette correspondance sur Internet sous le pseudonyme de "Carlos Danger". Selon lui, ces nouveaux faits sont couverts par ces confessions d’il y a deux ans : "J’ai dit que de nouveaux messages et de nouvelles photos feraient surface et c’est ce qui est arrivé aujourd’hui".

En 2011, Anthony Weiner avait dû abandonner la politique suite à la diffusion d’une photo sur Twitter, par erreur avait-il admis, à une étudiante, et le montrant en gros plan en slip. Quelques mois plus tard, il aurait commencé une nouvelle relation virtuelle avec une jeune femme dont l’identité n’a pas été révélée.

"Comme je l’ai dit par le passé, les choses que j’ai faites étaient une erreur et elles ont blessé ma femme. Notre mariage a affronté des défis qui sont allés bien au-delà de ma démission du Congrès", s’est excusé le candidat démocrate.

Présente à ses côtés, son épouse Huma, une ancienne collaboratrice d’Hillary Clinton, lui a apporté encore une fois son soutien : "Anthony a fait de terribles erreurs avant sa démission du Congrès, mais aussi après. Je l’aime, je lui ai pardonné. Je crois en lui et comme nous l’avons toujours dit, nous passons à autre chose".

Suite à ce nouveau scandale, le journal "New York Times" et trois de ses adversaires pour l’élection, le 5 novembre, à la tête de la mairie de New York lui ont demandé de retirer sa candidature. En réponse, Anthony Weiner a affirmé qu'il comptait poursuivre sa campagne. "Tout cela est derrière moi", s’est-il justifié.

Selon un sondage publié la semaine dernière, il est actuellement le mieux placé pour l’investiture démocrate à la mairie de New York, dont la primaire est prévue le 10 septembre, mais cette affaire pourrait lui faire perdre la confiance des électeurs.

Avec dépêches

Première publication : 24/07/2013

  • ÉTATS-UNIS

    Le grand retour d’Anthony Weiner sur la scène politique new-yorkaise

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)