Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

À L’AFFICHE !

"Mange tes morts", une plongée dans l’univers des gitans

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Organisation de l’État islamique : la guerre des mots

En savoir plus

SUR LE NET

Wikileaks dénonce les États utilisant des logiciels espions

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"La confiance en peau de chagrin"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

"La grève à Air France doit s'arrêter"

En savoir plus

DÉBAT

Grand oral de Manuel Valls : confiance renouvelée mais majorité fragilisée ?

En savoir plus

DÉBAT

Immigration clandestine : l'Europe impuissante ?

En savoir plus

FOCUS

Immigration en Méditerranée : prêts à risquer leur vie pour rejoindre l’Europe

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Margaret Atwood, la reine du roman d’anticipation est de retour !

En savoir plus

  • Jack Ma et son Alibaba superstars de Wall Street

    En savoir plus

  • Ligue des champions : le PSG se frotte au mythique Ajax

    En savoir plus

  • Filière jihadiste : six personnes interpellées près de Lyon, des armes saisies

    En savoir plus

  • Vidéo : dernier jour pour mobiliser les indécis sur le référendum en Écosse

    En savoir plus

  • Loi anti-jihad : l’interdiction de sortie du territoire adoptée

    En savoir plus

  • Barack Obama appelle le monde à "agir vite" face à Ebola

    En savoir plus

  • La première tranche de l'impôt sur le revenu bientôt supprimée ?

    En savoir plus

  • Premières élections démocratiques aux îles Fidji depuis 2006

    En savoir plus

  • Valls obtient la confiance des députés malgré l'abstention des "frondeurs"

    En savoir plus

  • EI, EIIL, Daech, comment appeler les jihadistes en Irak et en Syrie ?

    En savoir plus

  • Au moins 67 Sud-Africains tués dans l'effondrement d'un immeuble à Lagos

    En savoir plus

  • Zinedine Zidane se verrait bien un jour sélectionneur des Bleus

    En savoir plus

  • Un obus tiré de Gaza vers Israël, le premier depuis la trêve

    En savoir plus

  • Didier Guillaume : "Le Medef se comporte très mal"

    En savoir plus

Amériques

Mairie de New York : Anthony Weiner rattrapé par ses frasques sexuelles

© AFP

Vidéo par Georges LAEDERICH

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 24/07/2013

Toujours en lice pour l'investiture démocrate dans la course à la mairie de New York, Anthony Weiner a reconnu avoir envoyé des photos à caractère pornographique à une femme. Des tweets sexuels l'avaient déjà contraint à démissionner du Congrès.

Anthony Weiner est de nouveau rattrapé par des révélations compromettantes. Deux ans après un précédent scandale sexuel qui l’avait contraint à démissionner du Congrès, ce candidat démocrate à la mairie de New York a dû s’expliquer mardi après la publication de messages et photos à caractère pornographique qu’il a envoyés à une jeune femme de 22 ans.

Le politicien, âgé de 48 ans, a admis en conférence de presse qu’il a entretenue cette correspondance sur Internet sous le pseudonyme de "Carlos Danger". Selon lui, ces nouveaux faits sont couverts par ces confessions d’il y a deux ans : "J’ai dit que de nouveaux messages et de nouvelles photos feraient surface et c’est ce qui est arrivé aujourd’hui".

En 2011, Anthony Weiner avait dû abandonner la politique suite à la diffusion d’une photo sur Twitter, par erreur avait-il admis, à une étudiante, et le montrant en gros plan en slip. Quelques mois plus tard, il aurait commencé une nouvelle relation virtuelle avec une jeune femme dont l’identité n’a pas été révélée.

"Comme je l’ai dit par le passé, les choses que j’ai faites étaient une erreur et elles ont blessé ma femme. Notre mariage a affronté des défis qui sont allés bien au-delà de ma démission du Congrès", s’est excusé le candidat démocrate.

La conférence de presse d'Anthony Weiner (en anglais)

Présente à ses côtés, son épouse Huma, une ancienne collaboratrice d’Hillary Clinton, lui a apporté encore une fois son soutien : "Anthony a fait de terribles erreurs avant sa démission du Congrès, mais aussi après. Je l’aime, je lui ai pardonné. Je crois en lui et comme nous l’avons toujours dit, nous passons à autre chose".

Suite à ce nouveau scandale, le journal "New York Times" et trois de ses adversaires pour l’élection, le 5 novembre, à la tête de la mairie de New York lui ont demandé de retirer sa candidature. En réponse, Anthony Weiner a affirmé qu'il comptait poursuivre sa campagne. "Tout cela est derrière moi", s’est-il justifié.

Selon un sondage publié la semaine dernière, il est actuellement le mieux placé pour l’investiture démocrate à la mairie de New York, dont la primaire est prévue le 10 septembre, mais cette affaire pourrait lui faire perdre la confiance des électeurs.

Avec dépêches

Première publication : 24/07/2013

  • ÉTATS-UNIS

    Le grand retour d’Anthony Weiner sur la scène politique new-yorkaise

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)