Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DÉBAT

Grand oral de Manuel Valls : confiance renouvelée mais majorité fragilisée ?

En savoir plus

DÉBAT

Immigration clandestine : l'Europe impuissante ?

En savoir plus

FOCUS

Immigration en Méditerranée : prêts à risquer leur vie pour rejoindre l’Europe

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Margaret Atwood, la reine du roman d’anticipation est de retour !

En savoir plus

LE DUEL DE L’ÉCONOMIE

Vote de confiance : Manuel Valls sera-t-il soutenu par sa majorité ?

En savoir plus

TECH 24

Apple, IFA, cours de code : c'est la rentrée high-tech !

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Coalition contre l'EI : "L'Iran doit participer"

En savoir plus

L'ENTRETIEN

PDG de Netflix : "Nous sommes un grand exportateur de films français"

En savoir plus

SUR LE NET

Certains médias accusés de faire le jeu de l'EI

En savoir plus

  • Valls obtient la confiance des députés malgré l'abstention des "frondeurs"

    En savoir plus

  • Ligue des champions : Monaco s'impose, le Real cartonne

    En savoir plus

  • EI, EIIL, Daech, comment appeler les jihadistes en Irak et en Syrie ?

    En savoir plus

  • Au moins 67 Sud-Africains tués dans l'effondrement d'un immeuble à Lagos

    En savoir plus

  • Une roquette tirée de Gaza vers Israël, la première depuis la trêve

    En savoir plus

  • Les étrangers désormais interdits de travail au Soudan du Sud

    En savoir plus

  • L’inavouable alliance des États-Unis et de l’Iran contre l’EI

    En savoir plus

  • Exposition : Niki de Saint Phalle, une sacrée nana, au Grand Palais

    En savoir plus

  • Air France : la grève se durcit, les négociations "bloquées"

    En savoir plus

  • Yannick Agnel, la fin du rêve américain

    En savoir plus

  • Deux branches d’Al-Qaïda appellent les jihadistes à s’unir contre la coalition anti-EI

    En savoir plus

  • Nouvel appel des musulmans de France contre l’EI

    En savoir plus

  • Washington frappe des positions de l'État islamique près de Bagdad

    En savoir plus

  • Les députés ukrainiens ratifient l’accord d’association avec l’UE

    En savoir plus

FRANCE

Catastrophe de Brétigny : la justice privilégie la thèse de l'"accident technique"

© AFP

Vidéo par France 3

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 24/07/2013

Le procureur d'Évry privilégie l'hypothèse de l'accident technique, mercredi, pour expliquer la catastrophe ferroviaire de Brétigny-sur-Orge. Le magistrat a par ailleurs confirmé que deux vols avaient été commis dans la foulée du déraillement.

La catastrophe ferroviaire la plus meurtrière des 25 dernières années en France résulte "a priori" d’un accident technique, a confirmé le procureur d’Évry, Eric Lallement, mercredi 24 juillet, en citant les premiers éléments de l’enquête. Le magistrat semble en effet écarter l’hypothèse d’un acte de malveillance ainsi que celle d'une erreur de pilotage pour expliquer le déraillement du train Intercité survenu à Brétigny-sur-Orge le 12 juillet dernier. Le drame avait fait six morts : deux passagers et quatre habitants de l’Essone fauchés par le train alors qu'ils se trouvaient sur le quai.

Le parquet a néanmoins décidé d’ouvrir une information judiciaire pour homicides et blessures involontaires afin d’identifier les victimes de l’accident et de leur permettre d’obtenir réparation. Les trois magistrats instructeurs en charge du dossier devront également se pencher sur la défaillance d’une éclisse au cœur d’un aiguillage, raison invoquée par la SNCF pour expliquer le déraillement.

Pas de "pillage"

Le procureur Eric Lallement a également fait état "d’au moins deux vols" d'effets appartenant aux victimes de l'accident ferroviaire. Des objets appartenant à ces passagers ont été retrouvés à Châtelet, au cœur de Paris, a indiqué le procureur de la République, évoquant également des images de vidéosurveillance où les enquêteurs ont pu voir des individus quitter la gare avec des valises qu'ils n'avaient pas en entrant dans le bâtiment.

Tout en précisant que deux ordinateurs manquaient toujours à l’appel, Eric Lallement s’est refusé à qualifier les vols de "pillage". Les descriptions de scènes de vol en marge du déraillement avaient provoqué une polémique entre les autorités, qui évoquaient des "actes isolés", et des personnalités de droite et d’extrême droite qui accusaient le gouvernement de minimiser ces exactions.

Avec dépêches
 

Première publication : 24/07/2013

  • CATASTROPHE FERROVIAIRE

    Brétigny : ouverture d'une information judicaire pour homicides involontaires

    En savoir plus

  • CATASTROPHE FERROVIAIRE

    Accident de train à Brétigny : la SNCF confirme la thèse d'une éclisse défaillante

    En savoir plus

  • CATASTROPHE FERROVIAIRE

    Accident de Brétigny : fin des opérations de sauvetage

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)