Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Enlèvement en Algérie

En savoir plus

DÉBAT

Organisation de l'État Islamique : à quel jeu joue la Turquie ?

En savoir plus

DÉBAT

Manuel Valls à Berlin : prendre exemple sur le modèle allemand ?

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

La route rebelle de Nouvelle-Caledonie et les étudiants reconstruisent Tripoli

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : Catherine Samba Panza en quête de soutien à l'ONU

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Ebola : "nous avons devant nous l’une des pires épidémies", dit Douste-Blazy

En savoir plus

LES ARTS DE VIVRE

Les nouveaux road trip

En savoir plus

LES ARTS DE VIVRE

Le succès du high-tech "made in France"

En savoir plus

ÉLÉMENT TERRE

Réchauffement climatique : la planète bientôt sous l'eau?

En savoir plus

  • Qui est Hervé Gourdel, l’otage français aux mains des jihadistes algériens ?

    En savoir plus

  • Menaces contre la France : "l’EI a décidé d’exporter le conflit en Occident"

    En savoir plus

  • Présidentielle tunisienne : le point sur les candidats

    En savoir plus

  • Un million de bébés européens nés grâce à Erasmus

    En savoir plus

  • Le Mondial-2022 ne se jouera pas au Qatar, selon un membre de la Fifa

    En savoir plus

  • Apple bat des records de ventes avec ses nouveaux iPhone

    En savoir plus

  • Face aux jihadistes de l'EI, "on ne comprend pas l'attitude d'Ankara"

    En savoir plus

  • À Berlin, Manuel Valls promet des réformes à Angela Merkel

    En savoir plus

  • Mort d’Albert Ebossé : la JS Kabylie suspendue deux ans par la CAF

    En savoir plus

  • Hong Kong : les étudiants en grève pour dénoncer la mainmise de Pékin

    En savoir plus

  • Selon Bernard Cazeneuve, "la France n’a pas peur" face à la menace jihadiste

    En savoir plus

  • Ebola : sept questions sur le virus

    En savoir plus

  • Le report du projet de Transavia Europe ne suffit pas aux pilotes d'Air France

    En savoir plus

  • Préservatifs trop petits : un problème de taille pour les Ougandais

    En savoir plus

FRANCE

Crise au sein de la commission Cahuzac après le refus d'auditionner Ayrault

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 24/07/2013

L'audition du Premier ministre Jean-Marc Ayrault par la commission d'enquête parlementaire sur l'affaire Cahuzac a été rejetée par la majorité socialiste. Les députés UMP ont immédiatement suspendu leur participation.

La majorité a refusé mercredi 24 juillet l'audition du Premier ministre Jean-Marc Ayrault devant la commission Cahuzac, qui tente de faire la lumière sur la gestion par l'exécutif de l'affaire du compte caché de l'ancien ministre du Budget. Cette décision, prise par 10 voix contre 8, a provoqué une crise au sein de la commission d'enquête parlementaire, à laquelle les députés UMP ont décidé de suspendre leur participation.

"La majorité vient de prendre une décision extrêmement grave en refusant d'auditionner le Premier ministre, a déclaré l'UMP Daniel Fasquelle. Nous avons décidé de suspendre notre participation aux travaux de la commission tant que nous n'aurons pas entendu le Premier ministre."

La veille, l'absence de "souvenir" de l'ex-ministre du Budget concernant un échange le 16 janvier à l'Élysée avec le président François Hollande, Jean-Marc Ayrault et le ministre de l'Économie Pierre Moscovici, évoqué pourtant par ce dernier, avait conduit des membres UMP de la commission d'enquête à réitérer leur demande d'audition du chef du gouvernement.

Le socialiste Alain Claeys, rapporteur de cette commission d'enquête parlementaire sur l'affaire Cahuzac, a estimé que l'audition de Jean-Marc Ayrault, "n'apporterait rien".

Les députés UMP suspendent leur participation

Après ce refus, le secrétaire de la commission, l'UMP Gérald Darmanin (UMP) a présenté sa démission. "En s'opposant à l'audition du Premier ministre, Jean-Marc Ayrault, la majorité socialiste refuse que la vérité soit révélée dans l'affaire Cahuzac, a-t-il déclaré. La transparence voulue par les socialistes s'arrête là où la vérité pourrait manifestement les gêner."

Pour Christian Jacob, le président du groupe UMP à l'Assemblée, si le Premier ministre ne vient pas "ça veut dire qu'il a quelque chose à cacher et on est sans doute encore sur un autre scandale derrière cette affaire Cahuzac".

La commission d'enquête ne peut pas entendre François Hollande mais Jean-Marc Ayrault, lui aussi présent à cette réunion, aurait pu éclairer les députés.

"L'attitude du Premier ministre est choquante, elle est méprisante et humiliante pour l'Assemblée nationale. J'en appelle au président de l'Assemblée nationale", a insisté Christian Jacob devant des journalistes.

Avec dépêches

Première publication : 24/07/2013

  • FRANCE

    Jérôme Cahuzac n'a "aucun souvenir" d'une réunion avec Hollande le 16 janvier

    En savoir plus

  • FRANCE

    Pierre Moscovici se défend d’avoir voulu protéger Jérôme Cahuzac

    En savoir plus

  • FRANCE

    L'épouse de l'ex-ministre du Budget Jérôme Cahuzac en garde à vue

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)