Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DÉBAT

Afghanistan : collaborer avec les États-unis... et les Taliban ?

En savoir plus

DÉBAT

Hong Kong se révolte : le pouvoir de Pékin face au défi démocratique

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Instituer l'Etat de droit en Chine"

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

Guerre pour un barrage en Colombie et la sanglante chasse aux dauphins des Îles Feroé

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Turquie : quelle stratégie face à l'organisation de l'État islamique ?

En savoir plus

SUR LE NET

Hong Kong : les manifestants soutenus à l'étranger

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

France : un budget 2015 sur des œufs

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Himalayesque"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Une série télé irakienne se moque de l'organisation de l'État islamique

En savoir plus

  • Hong Kong : les manifestants veulent court-circuiter la fête nationale chinoise

    En savoir plus

  • Ebola : le premier cas hors d’Afrique localisé aux États-Unis

    En savoir plus

  • Ligue des champions : "On a montré que Paris peut être une grande équipe"

    En savoir plus

  • Londres a mené ses premières frappes aériennes contre l’EI en Irak

    En savoir plus

  • Commission européenne : un oral difficile pour certains candidats

    En savoir plus

  • Des ravisseurs d'Hervé Gourdel, assassiné en Algérie, ont été identifiés

    En savoir plus

  • Barack Obama salue un accord de sécurité "historique" avec Kaboul

    En savoir plus

  • Ebola : l'expérience "désespérée" d'un médecin libérien

    En savoir plus

  • Hervé Gaymard : "Il n'y aura pas de guerre des chefs à l'UMP"

    En savoir plus

  • Terrorisme : pour Marine Le Pen, les Français musulmans sont "pris au piège"

    En savoir plus

  • Ello, le réseau social qui se la joue anti-Facebook

    En savoir plus

  • Fonds "vautours" : l’Argentine défie les États-Unis sur sa dette

    En savoir plus

  • Quinze ans de prison requis contre le leader de Sharia4Belgium

    En savoir plus

  • Irak : quand la téléréalité confronte des jihadistes de l’EI à leurs victimes

    En savoir plus

  • À Montpellier, des pluies diluviennes créent la pagaille

    En savoir plus

EUROPE

Les députés bulgares assiégés par des manifestants à Sofia

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 24/07/2013

Près de 2 000 manifestants, indignés par les politiques "incompétents", ont assiégé, dans la nuit de mardi à mercredi, le Parlement bulgare, où se trouvaient une centaine de personnes. Il y a eu une vingtaine de blessés lors de l'évacuation.

Une trentaine de députés, trois ministres et des journalistes étaient assiégés pendant plus de neuf heures dans le Parlement bulgare par des manifestants qui protestent depuis 40 jours contre le gouvernement et "l'oligarchie". Environ 2 000 manifestants entouraient le Parlement où siégeaient mardi en fin d'après-midi trois commissions au sujet d'une actualisation du budget. Les protestataires, qui scandaient "Mafia" et "Démission", ont érigé des barricades improvisées dans les rues proches du Parlement.

Au moins vingt personnes dont trois policiers ont été blessées, selon des sources hospitalières. Le ministre de l'Intérieur, Tsvetlin Yovtchev, a déclaré que la police n'avait pas eu recours à la force. Des manifestants ont jeté des pierres et d'autres objets, a-t-il précisé.

Une centaine de personnes bloquées jusqu'à l'aube

Ce n'est que vers 3h30 locales, (0h30 GMT) mercredi, que la police a brisé une barricade improvisée pour faire passer plusieurs camionnettes. Une heure plus tard, toutes les personnes bloquées au Parlement l'ont quitté en voiture ou même à pied par un couloir protégé, alors que les manifestants avaient fortement diminué.

Cent-neuf personnes au total - une trentaine de députés, les ministres de l'Économie, Dragomir Stoïnev, des Finances, Petar Tchobanov, et du Travail et des Affaires sociales, Hassan Ademov, des journalistes et du personnel du Parlement - étaient bloquées dans l'édifice, selon la police.

Le président Rossen Plevneliev a appelé au calme: "J'appelle les protestataires à s'abstenir de toute action menant à une escalade de la tension et à des violations de l'ordre public", a-t-il déclaré. Le président du Parlement, le socialiste Mihaïl Mikov, a de son côté annoncé que la réunion plénière prévue mercredi matin serait annulée. "Il n'est pas normal que la vie et la santé des députés soient mis en danger", a-t-il souligné.

Manifestation quotidiennes

Des milliers de manifestants défilent quotidiennement à Sofia pour protester contre "la corruption" du pouvoir et réclamer de nouvelles élections. Des immolations par le feu (six morts) et des manifestations contre la pauvreté cet hiver avaient provoqué la chute du gouvernement conservateur de Boïko Borissov en février.

Le nouveau gouvernement de technocrates issu des élections législatives anticipées du 12 mai, soutenu par les socialistes, est à son tour sous la pression des manifestations de rue organisées par des mouvements de la société civile. Les protestations ont commencé en juin après les tentatives du nouveau pouvoir de nommer un puissant patron de presse à la tête des services de sécurité.

Mardi soir, Boïko Borissov a exigé la démission immédiate du Premier ministre, Plamen Orecharski: "J'insiste pour une démission immédiate du gouvernement. C'est la seule façon de calmer les gens", a-t-il déclaré.

Avec dépêches

Première publication : 24/07/2013

  • BULGARIE

    Législatives bulgares : les conservateurs à la recherche d'alliés

    En savoir plus

  • BULGARIE

    Élections législatives sous tension en Bulgarie

    En savoir plus

  • BULGARIE

    Elections législatives en Bulgarie sur fond de crise économique et politique

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)