Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Tidjane Thiam, PDG de Prudential

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : accord signé pour la fin des hostilités

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Bartabas, le seigneur des chevaux

En savoir plus

FOCUS

Crimée : un été pas comme les autres

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Gwendal Rouillard, Secrétaire de la commission de la Défense et des forces armées

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Bolivie : au travail dès l'âge de 10 ans

En savoir plus

DÉBAT

Manifestation en soutien à Gaza : un rassemblement test pour le gouvernement

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Andy Serkis : l'homme à l'origine du singe

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Empathie et sympathie"

En savoir plus

  • Ce que l'on sait sur la disparition du vol AH5017 d’Air Algérie

    En savoir plus

  • En direct : 51 Français à bord du vol AH5017 d'Air Algérie

    En savoir plus

  • Gaza : 15 Palestiniens tués dans une école de l'ONU

    En savoir plus

  • Tour de France : le Chinois Cheng Ji, lanterne rouge et fier de l'être

    En savoir plus

  • Gaza : Israël et le Hamas loin d’être prêts à un cessez-le-feu

    En savoir plus

  • Le Kurde Fouad Massoum élu président de l'Irak

    En savoir plus

  • La Soudanaise condamnée à mort pour apostasie est arrivée en Italie

    En savoir plus

  • France : UBS mise en examen pour blanchiment de fraude fiscale

    En savoir plus

  • Un match entre Lille et le Maccabi Haifa interrompu par des pro-palestiniens

    En savoir plus

  • En images : à Alep, les cratères d'obus deviennent des piscines pour enfants

    En savoir plus

  • Arizona : condamné à mort, il agonise deux heures sur la table d'exécution

    En savoir plus

  • Levée de la suspension des vols américains et européenns vers Tel-Aviv

    En savoir plus

  • Tour de France : ces forçats qui ont forgé la réputation du Tourmalet

    En savoir plus

  • Sénégal : risque de famine en Casamance

    En savoir plus

  • L'ONU ouvre une enquête sur l'offensive israélienne à Gaza

    En savoir plus

  • Les députés adoptent la nouvelle carte des régions françaises

    En savoir plus

EUROPE

Les députés bulgares assiégés par des manifestants à Sofia

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 24/07/2013

Près de 2 000 manifestants, indignés par les politiques "incompétents", ont assiégé, dans la nuit de mardi à mercredi, le Parlement bulgare, où se trouvaient une centaine de personnes. Il y a eu une vingtaine de blessés lors de l'évacuation.

Une trentaine de députés, trois ministres et des journalistes étaient assiégés pendant plus de neuf heures dans le Parlement bulgare par des manifestants qui protestent depuis 40 jours contre le gouvernement et "l'oligarchie". Environ 2 000 manifestants entouraient le Parlement où siégeaient mardi en fin d'après-midi trois commissions au sujet d'une actualisation du budget. Les protestataires, qui scandaient "Mafia" et "Démission", ont érigé des barricades improvisées dans les rues proches du Parlement.

Au moins vingt personnes dont trois policiers ont été blessées, selon des sources hospitalières. Le ministre de l'Intérieur, Tsvetlin Yovtchev, a déclaré que la police n'avait pas eu recours à la force. Des manifestants ont jeté des pierres et d'autres objets, a-t-il précisé.

Une centaine de personnes bloquées jusqu'à l'aube

Ce n'est que vers 3h30 locales, (0h30 GMT) mercredi, que la police a brisé une barricade improvisée pour faire passer plusieurs camionnettes. Une heure plus tard, toutes les personnes bloquées au Parlement l'ont quitté en voiture ou même à pied par un couloir protégé, alors que les manifestants avaient fortement diminué.

Cent-neuf personnes au total - une trentaine de députés, les ministres de l'Économie, Dragomir Stoïnev, des Finances, Petar Tchobanov, et du Travail et des Affaires sociales, Hassan Ademov, des journalistes et du personnel du Parlement - étaient bloquées dans l'édifice, selon la police.

Le président Rossen Plevneliev a appelé au calme: "J'appelle les protestataires à s'abstenir de toute action menant à une escalade de la tension et à des violations de l'ordre public", a-t-il déclaré. Le président du Parlement, le socialiste Mihaïl Mikov, a de son côté annoncé que la réunion plénière prévue mercredi matin serait annulée. "Il n'est pas normal que la vie et la santé des députés soient mis en danger", a-t-il souligné.

Manifestation quotidiennes

Des milliers de manifestants défilent quotidiennement à Sofia pour protester contre "la corruption" du pouvoir et réclamer de nouvelles élections. Des immolations par le feu (six morts) et des manifestations contre la pauvreté cet hiver avaient provoqué la chute du gouvernement conservateur de Boïko Borissov en février.

Le nouveau gouvernement de technocrates issu des élections législatives anticipées du 12 mai, soutenu par les socialistes, est à son tour sous la pression des manifestations de rue organisées par des mouvements de la société civile. Les protestations ont commencé en juin après les tentatives du nouveau pouvoir de nommer un puissant patron de presse à la tête des services de sécurité.

Mardi soir, Boïko Borissov a exigé la démission immédiate du Premier ministre, Plamen Orecharski: "J'insiste pour une démission immédiate du gouvernement. C'est la seule façon de calmer les gens", a-t-il déclaré.

Avec dépêches

Première publication : 24/07/2013

  • BULGARIE

    Législatives bulgares : les conservateurs à la recherche d'alliés

    En savoir plus

  • BULGARIE

    Élections législatives sous tension en Bulgarie

    En savoir plus

  • BULGARIE

    Elections législatives en Bulgarie sur fond de crise économique et politique

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)