Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Nicolas Sarkozy annonce son retour sur Facebook

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 1)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La gauche en difficulté

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Stéphane Distinguin, PDG de FaberNovel et président de Cap Digital

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, chroniqueur à Charlie Hebdo et auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jérôme Bel ou la danse minimale

En savoir plus

#ActuElles

Angélique Kidjo : la voix des Africaines

En savoir plus

  • Sarkozy : un retour attendu et longuement préparé

    En savoir plus

  • Le Premier ministre écossais annonce sa démission au lendemain du référendum

    En savoir plus

  • Le Tchad accuse l'ONU d'utiliser ses soldats comme "bouclier" au Mali

    En savoir plus

  • Irak : la France opère ses premiers raids aériens contre les jihadistes de l'EI

    En savoir plus

  • Washington et Téhéran discutent à New York de la lutte contre l'EI

    En savoir plus

  • Wall Street : début en fanfare pour le géant chinois Alibaba

    En savoir plus

  • Ebola : les 6,5 millions d'habitants de Sierra Leone assignés à résidence

    En savoir plus

  • Quand Hollande se targue d’influencer la politique économique européenne

    En savoir plus

  • Référendum en Écosse : les indépendantistes n'ont pas tout perdu

    En savoir plus

  • Sarkozy revient-il pour "tout changer" ou "se sauver" ?

    En savoir plus

  • Visé par une enquête, Zidane pourrait être privé de banc de touche

    En savoir plus

  • De Fantômas à Luc Besson, Gaumont dévoile ses trésors d'hier et d'aujourd'hui

    En savoir plus

  • Les bataillons "bénévoles" de Kiev : une force imprévisible

    En savoir plus

  • Irak : combattants kurdes recherchent armes lourdes désespérément

    En savoir plus

  • Barack Obama salue la France, "un partenaire solide contre le terrorisme"

    En savoir plus

Afrique

Younoussi Touré, président de l'Assemblée nationale du Mali, revient sur l'élection présidentielle

© Capture d'écran / FRANCE24

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 24/07/2013

Invité du journal de l'Afrique sur FRANCE 24, Younoussi Touré, le président de l'Assemblée nationale du Mali, a affirmé que la France n'avait pas fait de forcing pour la date de l'élection présidentielle, fixée au 28 juillet.

Dans un entretien accordé à FRANCE 24 mardi 23 juillet, Younoussi Touré, président de l’Assemblée nationale du Mali, est revenu sur l'élection présidentielle prévue dans quelques jours dans son pays. Interrogé sur le choix controversé de la date du 28 juillet, il a assuré que c’était le Mali et non la France qui en était responsable. "Le gouvernement a présenté une feuille de route à l’Assemblée nationale que nous avons adoptée, et toutes les limites qui sont aujourd’hui soulevées par les uns et les autres ont été déjà évoquées à cette période", a-t-il expliqué.

Répondant aux critiques sur les problèmes sécuritaires à Kidal qui limitent le nombre de villages pouvant accéder au vote national, Younoussi Touré a tenté de se montrer positif : "Je ne pense pas qu’on puisse dire aujourd’hui que l’élection ne sera organisée que dans deux ou trois villages, a déclaré le président de l’Assemblée nationale malienne. On a encore quelques jours pour aller de l’avant : il faut attendre la veille des élections pour savoir exactement quelles localités sont concernées."

De même, il a minimisé la portée des enlèvements d’agents électoraux dans cette région du Nord-Mali, rappelant que ces agents avaient été relâchés et que "l’auteur de ces enlèvements (avait) lui-même été incarcéré".

Enfin, concernant la légitimité du scrutin et son déroulement sans heurts, Younoussi Touré a appelé "la communauté internationale, y compris la France", à assurer la sécurité et la "neutralité" des candidats et des votants.

Vous pouvez retrouvez ci-dessous l’intégralité de cet entretien.

Entretien : Younoussi Touré, président de l'Assemblée nationale du Mali


 

Première publication : 24/07/2013

  • ENTRETIEN

    Dioncounda Traoré : "La date du 28 juillet sera tenue pour la présidentielle malienne"

    En savoir plus

  • MALI

    Candidats à la présidentielle malienne : poids lourds et nouveaux venus

    En savoir plus

  • PRÉSIDENTIELLE MALIENNE

    Mali : dans le camp de Niamana, de nombreux réfugiés privés de vote

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)