Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE DUEL DE L’ÉCONOMIE

François Hollande maintient le cap malgré la claque électorale

En savoir plus

DÉBAT

Départementales en France : la droite gagne, la gauche encaisse, le FN trébuche (partie 2)

En savoir plus

DÉBAT

Départementales en France : la droite gagne, la gauche encaisse, le FN trébuche (partie 1)

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Grèce : Tsipras veut "un compromis honnête" avec les créanciers

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Jackson Pollock et le Moyen-Orient "

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Départementales : un humour déplacé ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Quelle gauche ?"

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Le Nigeria attend dans la fébrilité les résultats de la présidentielle

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Antonio Costa : "Avec l'Euro, il y a quelques gagnants mais beaucoup de perdants"

En savoir plus

Moyen-orient

Le conflit en Syrie a fait plus de 100 000 morts, selon l'ONU

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 25/07/2013

Le conflit qui secoue la Syrie depuis mars 2011 a fait plus de 100 000 morts, selon le dernier bilan rendu public par les Nations unies. Ban Ki-moon a appelé à redoubler d'efforts pour organiser une conférence de paix.


Le bilan ne cesse de s'alourdir en Syrie où le conflit perdure depuis plus de deux ans. Plus de 100 000 personnes sont mortes depuis la mi-mars 2011, a déclaré, jeudi 25 juillet, le secrétaire général des Nations unies, Ban Ki-moon, qui a appelé à de nouveaux efforts pour organiser une conférence de paix.

Ban Ki-moon et le secrétaire d'État américain, John Kerry, qui se rencontraient à l'ONU à New York, ont réaffirmé devant les journalistes avant leur réunion qu'il ne pouvait y avoir de solution militaire à ce conflit qui déchire la Syrie depuis 28 mois.

Alors que les rebelles syriens estiment le bilan à beaucoup plus de 100 000 morts, l'ONU s'est toujours montrée plus prudente dans son décompte.

"Il nous faut mettre fin à ce conflit et les actions violentes doivent cesser des deux côtés. Il est impératif de réunir une conférence de paix à Genève dès que possible", a ainsi déclaré le secrétaire général de l'ONU, qui aimerait voir cette conférence organisée en septembre.

"Il n'y a pas de solution militaire, il n'y a qu'une solution politique"

De leurs côtés, Washington et Moscou affirment poursuivent leurs efforts en vue d'organiser cette nouvelle conférence de paix internationale sur la Syrie, après une première tenue l'année passée qui avait entrepris de mettre en place un plan de transition.

"Il n'y a pas de solution militaire en Syrie, il n'y a qu'une solution politique", a redit, jeudi, John Kerry, qui s'était entretenu la veille avec son homologue russe, Sergueï Lavrov.

"Nous voulons toujours amener les deux parties à une conférence 'Genève 2', pour améliorer 'Genève 1', et nous ferons tout notre possible pour l'organiser dès que possible", a ajouté le secrétaire d'État américain.

Mais cette nouvelle réunion, qui devait initialement se tenir en juin, semble mort-née en raison des désaccords majeurs sur son objectif et ses participants, ainsi que de la poursuite de la guerre sur le terrain.

Avec dépêches



 

Première publication : 25/07/2013

  • SYRIE

    Les options militaires en Syrie présentées au Sénat américain

    En savoir plus

  • ARMEMENT

    Londres vend du matériel militaire à la Syrie et à l'Iran

    En savoir plus

  • SYRIE

    Rebelles syriens contre djihadistes : les forces anti-Assad se déchirent

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)