Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Opep : le bras de fer entre l'Arabie saoudite et l'Iran continue

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Shimon Peres, ou la bataille "domquichottesque" pour la paix"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Nicolas Sarkozy, ses amis, ses affaires, ses emmerdes"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Débat Trump vs Clinton : les réactions sur la Toile

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Débat Juncker - Schulz : "Quel avenir pour l'Europe ?"

En savoir plus

LE DÉBAT

Débat Clinton - Trump : qui a gagné le premier round ?

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

Christian Estrosi : "Les attentats ne suffisent pas à expliquer les chiffres du chômage"

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

Christian Estrosi : "Les propos de Patrick Buisson ne me touchent pas"

En savoir plus

FOCUS

Vidéo : aux États-Unis, le mouvement "Buy Black" prend de l’ampleur

En savoir plus

Asie - pacifique

Reportage : Pyongyang célèbre en grande pompe l'armistice de 1953

© France 24

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 25/07/2013

Le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un a inauguré, jeudi, un cimetière dédié à la mémoire des morts de la guerre de Corée (1950-1953). Les envoyés spéciaux de FRANCE 24 ont assisté au lancement des commémorations célébrant l'armistice de 1953.

Deux jours avant le 60e anniversaire de la fin de la guerre de Corée, l’ambiance est au recueillement à Pyongyang. L’inauguration d’un cimetière à la gloire des morts du conflit fratricide de 1950-1953 a attiré les foules ce jeudi 25 juillet, rapporte l’envoyée spéciale de FRANCE 24 en Corée du Nord.

"Des milliers de personnes sont venues ce matin [jeudi] à pied depuis le centre de Pyongyang, qui est situé à une trentaine de minutes en voiture. Elles sont venues rendre hommage à leurs morts car beaucoup de ces personnes sont des membres des familles des soldats ou des civils portés disparus", commente Nathalie Tourret.

Près de 1,5 million de personnes ont perdu la vie dans la guerre qui a opposé la Corée du Nord communiste, soutenue par Pékin et Moscou, à la Corée du Sud capitaliste alliée des États-Unis et des puissances occidentales. L’armistice du 27 juillet 1953 a figé les positions des belligérants de part et d’autre du 38e parallèle, frontière approximative entre les deux Corées à la veille du conflit.

"L’amour de Kim Jong-un"

La Corée du Nord a invité les journalistes étrangers à venir couvrir le cycle de festivités pour marquer ce que le régime de Pyongyang considère comme une "victoire". Des célébrations grandioses sur lesquelles plane l’ombre du dirigeant nord-coréen Kim Jong-un, intronisé en décembre 2011 après la mort de son père Kim Jong-il.

"À travers l’inauguration de ce cimetière, je ressens l’amour que Kim Jong-un porte aux martyrs de la guerre", affirme ainsi un homme en costume cravate au micro de FRANCE 24. Nathalie Tourret rappelle que le cimetière a été inauguré par Kim Jong-un en personne. L’homme fort de la Corée du Nord est venu déposer une gerbe sur un monument aux morts représentant un canon de fusil et sa baïonnette dressée vers le ciel.

Le point d’orgue des cérémonies de célébration de l’armistice est prévu pour le samedi 27 juillet, avec un gigantesque défilé militaire dans la capitale nord-coréenne.

Première publication : 25/07/2013

  • TRAFIC D'ARMES

    Panama : Pyongyang affirme que les armes saisies sont légales

    En savoir plus

  • CORÉE DU NORD - ÉTATS-UNIS

    Pyongyang propose des négociations "à haut niveau" avec Washington

    En savoir plus

  • DIPLOMATIE

    Reprise du dialogue entre les deux Corées

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)