Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Libération de Karim Wade : une décision dénoncée par des militants anti-corruption

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Condamnation de Moïse Katumbi : l'opposition dénonce un "harcèlement"

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Dans les coulisses des palaces parisiens

En savoir plus

LE DÉBAT

Le Royaume-Uni quitte l'Union Européenne, un pays et une Europe sous le choc

En savoir plus

TECH 24

Fintech : quand les startups font trembler la banque

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Brexit : le saut dans l'inconnu (Partie 2)

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Brexit : le saut dans l'inconnu (Partie 1)

En savoir plus

POLITIQUE

Jean-Vincent Placé : « Refaire passer le chef de l’État par une primaire ne me paraît pas logique »

En savoir plus

POLITIQUE

Jean-Vincent Placé : « Nous sommes arrivés à un moment où il n’y a plus de débat démocratique ni de dialogue social »

En savoir plus

Economie

L'action Facebook s'envole en Bourse dopée par de bons résultats financiers

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 25/07/2013

L'action en Bourse de Facebook était en hausse de plus de 25 % à l'ouverture du Nasdaq, jeudi. Un net rebond dû essentiellement à l'augmentation des recettes publicitaires sur téléphones mobiles et tablettes tactiles.

L'action Facebook évoluait en hausse de plus de 25 %, jeudi 25 juillet, sur le Nasdaq. Le réseau social tire ainsi les fruits de l'annonce d'un bond de ses revenus grâce à une augmentation de la publicité sur les téléphones portables et les tablettes tactiles.

La quasi-totalité des analystes ont relevé leur projection quant à l'évolution à moyen terme du cours de l'action de Facebook. Un véritable retournement de situation : auparavant, ces mêmes observateurs émettaient de sérieux doutes sur les perspectives financières du réseau social qui semblait avoir du mal à tirer des bénéfices de l'explosion des ventes de smartphones.

La moitié du chiffre d'affaires

Facebook avait ainsi connu les pires affres à Wall Street où, il y a quelques mois, le cours de son action peinait à dépasser 20 dollars alors qu'elle s'élevait à 38 dollars lors de l'introduction en Bourse de la société fondée par Mark Zuckerberg en mai 2012.

L'optimisme retrouvé des investisseurs provient de la part de plus en plus importante de la publicité sur mobile qui représente désormais près de 50 % du chiffre d'affaires de Facebook, a annoncé Mark Zuckerberg, mercredi. Un chiffre d'affaires qui a quant à lui bondi de 53 % au deuxième trimestre, dépassant largement les attentes des analystes.

Certains experts pensent que ce n'est que le début du jackpot publicitaire mobile de Facebook. Les prochaines bonnes nouvelles pourraient provenir d'Instagram, l'application de partage de photos sur mobile rachetée par Facebook en avril 2012 pour 1 milliard de dollars. La société américaine de courtage en Bourse Jefferies juge ainsi qu'Instagram (130 millions d'utilisateurs) est prêt à accueillir, à son tour, des publicités.

Première publication : 25/07/2013

  • BOURSE

    Le Nasdaq paie le prix fort pour le fiasco de l'entrée en Bourse de Facebook

    En savoir plus

  • MARCHÉS

    Trois mois après son entrée en Bourse, Facebook perd près de la moitié de sa valeur

    En savoir plus

  • INTERNET

    Les dommages collatéraux de l'introduction en Bourse de Facebook

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)