Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Nicolas Sarkozy annonce son retour sur Facebook

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 1)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La gauche en difficulté

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Stéphane Distinguin, PDG de FaberNovel et président de Cap Digital

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, chroniqueur à Charlie Hebdo et auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jérôme Bel ou la danse minimale

En savoir plus

#ActuElles

Angélique Kidjo : la voix des Africaines

En savoir plus

  • Yémen : couvre-feu à Sanaa, l'ONU annonce un accord de sortie de crise

    En savoir plus

  • Le Front Al-Nosra a exécuté un soldat libanais qu'il détenait en captivité

    En savoir plus

  • Nigeria : assaut mortelle de Boko Haram à Mainok, dans le nord du pays

    En savoir plus

  • Journées du patrimoine : visite guidée du théâtre de l’Opéra Comique

    En savoir plus

  • Les prisonniers des colonies, objets de propagande allemande

    En savoir plus

  • Vol Air Algérie : l'enquête n'a mené à "aucune piste privilégiée"

    En savoir plus

  • Mondial de volley : la France battue par le Brésil en demi-finales

    En savoir plus

  • Après 47 ans d'attente, le Cameroun accueillera la CAN en 2019

    En savoir plus

  • Filière jihadiste : la PAF interpelle deux adolescentes à Marseille

    En savoir plus

  • Migrants à Calais : Londres débloque 15 millions d'euros

    En savoir plus

  • Air France : la grève des pilotes prolongée jusqu'au 26 septembre

    En savoir plus

  • Tunisie : le président Moncef Marzouki candidat à sa réélection

    En savoir plus

  • Libération des otages turcs enlevés dans le nord de l'Irak

    En savoir plus

  • Ebola : Cuba fait perdurer la tradition de l’entraide médicale

    En savoir plus

  • États-Unis : un intrus arrêté à la Maison Blanche

    En savoir plus

  • L’Ukraine et les séparatistes signent un mémorandum pour garantir le cessez-le-feu

    En savoir plus

  • De Fantômas à Luc Besson, Gaumont dévoile ses trésors d'hier et d'aujourd'hui

    En savoir plus

  • Sarkozy : un retour attendu et longuement préparé

    En savoir plus

  • Washington et Téhéran discutent à New York de la lutte contre l'EI

    En savoir plus

  • Irak : la France opère ses premiers raids aériens contre les jihadistes de l'EI

    En savoir plus

SPORT

Handisport : la rage de vaincre de Mandy François-Elie, reine des Mondiaux

© AFP

Texte par Stéphanie TROUILLARD

Dernière modification : 25/07/2013

En réalisant le doublé sur le 100 et le 200 m, Mandy François-Elie est devenue la reine des Mondiaux handisport qui se déroulent à Lyon. Cinq ans après avoir été victime d'un AVC, la passion de la Martiniquaise pour l'athlétisme est restée intacte.

C’est un immense sourire qui a illuminé cette semaine les Championnats du monde d’athlétisme handisport organisés à Lyon. Par deux fois, la Française Mandy François-Elie est montée sur la plus haute marche du podium. La sprinteuse hémiplégique a remporté lundi 22 juillet le 200 m (catégorie T37), après avoir battu le record du monde en demi-finale (28''35), puis mercredi 24 juillet le 100 m.

"C’est grâce à mon courage et à ma rage de vaincre", déclarait la championne, âgée de 23 ans, après sa première victoire dans ces Mondiaux.

Interview de Mandy François-Elie après sa victoire sur le 200m

Le sport comme thérapie

Mandy François-Elie revient en effet de très loin. Adolescente, elle était l’un des grands espoirs de l’athlétisme, avec un record de Martinique, son île natale, établi en 55''23 sur 400 m en 2008. Mais la même année, ses rêves de carrière s’envolent. À la veille de passer son baccalauréat, la jeune fille est victime d’un accident vasculaire cérébrale. Ses parents la retrouveront dans un coma, où elle restera plongée plus de trois semaines.

À son réveil, Mandy François-Elie est hémiplégique. Son bras et sa jambe droite "traînent un peu", comme elle le raconte dans une interview accordée au magazine Les îles caraïbes. Durant plusieurs années, l’ancienne étoile montante de la course suivra une rééducation à l’hôpital Saint-Anne à Paris, puis en Martinique. C’est là-bas qu’en 2011, rattrapée par sa passion, elle décide de prendre une licence handisport.

"Mes médecins m’ont poussée à reprendre le sport. Je me suis entraînée et j’ai vite progressé. C’est grâce à ça que j’ai pu m’accrocher à la vie et remonter la pente peu à peu. Le sport est vraiment tout pour moi, ça a été aussi une très bonne thérapie", explique l’athlète.

Sa soif de s’en sortir est tellement grande que "la miraculée", comme l’appelle ses parents, est repérée par l’équipe de France handisport au printemps 2012. Sélectionnée pour les Championnats d’Europe, elle réussit à décrocher sa qualification pour les Jeux paralympiques de Londres.

Inconnue, pour la plupart de ses adversaires et des spécialistes de la discipline, Mandy crée la sensation. Avec son hibiscus de Martinique dans les cheveux, la pétillante sportive remporte l’or sur le 100 m et signe le record d’Europe en 14''08.

La victoire de Mandy François-Elie aux Jeux paralympiques

Un an plus tard, la jeune femme confirme son immense talent avec ses deux premiers titres mondiaux. Sur la piste, sa joie est communicative. Elle imite le célèbre geste de la victoire du champion olympique Usain Bolt. Cinq ans après son terrible coup du destin, elle tient sa revanche : "J’ai fait un doublé. C’est magnifique. Toute ma famille est là. Je veux leur faire plaisir et à tout le peuple".

Première publication : 25/07/2013

  • ATHLÉTISME

    Championnats du monde handisport : "Surfer sur la vague des Jeux paralympiques"

    En savoir plus

  • ATHLÉTISME

    Quand les lames deviennent l’enjeu des Jeux paralympiques

    En savoir plus

  • JEUX PARALYMPIQUES

    L'Irlandais Jason Smyth est l'athlète paralympique le plus rapide du monde

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)