Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'ENTRETIEN

"Pas d'acte illicite dans l’attribution du Mondial-2022", selon le Qatar

En savoir plus

FOCUS

Inde : le gouvernement s’en prend aux ONG

En savoir plus

FACE À FACE

Hollande - Royal : le retour d’un couple politique

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Irak : les milices chiites en première ligne

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Al Pacino fait flop, Oscar Isaac au top

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

La guerre du streaming divise les rappeurs américains

En savoir plus

DÉBAT

Organisation de l’État islamique : constat d’échec pour la coalition internationale ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"On l'a eu !"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Au revoir, président !"

En savoir plus

Economie

Chômage en France : "Non, le retournement n'est pas là", selon Michel Sapin

© AFP

Texte par Dépêche

Dernière modification : 25/07/2013

Réagissant à la hausse du nombre de demandeurs d'emploi en France au mois de juin, le ministre français du Travail, Michel Sapin, a jugé jeudi que "le retournement" sur le front du chômage "n'était pas là" même si il y a une "amélioration".

Le ministre du Travail, Michel Sapin, a estimé jeudi que, sur le front du chômage, "le retournement" n'était "pas là" même s'il y avait une "amélioration", alors que le nombre des demandeurs d'emploi sans activité est reparti à la hausse en juin avec 14.900 nouveaux inscrits en métropole.

"Non, le retournement n'est pas là. Il y a un ralentissement, le ralentissement c'est le moment qui précède le retournement" de la courbe du chômage, promis par François Hollande à la fin de l'année, a-t-il déclaré sur Europe 1.

"Le nombre des chômeurs toutes catégories diminuera vers la fin de l'année, car c'est là que l'inversion de la courbe du chômage s'inscrira dans la réalité", a affirmé M. Sapin.

Fin juin, le nombre des inscrits dans la catégorie des chômeurs sans activité en métropole, en hausse continue depuis 26 mois, a atteint un nouveau record : 3,279 millions.

"Pour la première fois, deux mois de suite, le chômage des jeunes de moins de 25 ans recule. L'inversion de la courbe du chômage existe pour les moins de 25 ans. C'est une grande satisfaction", a toutefois fait valoir le ministre.

Selon Michel Sapin, "le pire moment de Sarkozy c'était 60.000 (nouveaux inscrits) par mois. Le plus dur que nous ayons connu c'était 30.000 par mois. Aujourd'hui nous avons 15.000 chômeurs par mois". "Pour pouvoir inverser, il faut d'abord ralentir", a-t-il dit.

Le nombre des nouveaux inscrits en catégorie A en métropole avait atteint 39.800 en avril dernier.

Le ministre du Travail a aussi évoqué des "signes d'amélioration en termes de reprise légère de la croissance au deuxième trimestre et sur le front du chômage". "Mais l'amélioration n'est pas le retournement, il fait continuer la mobilisation, continuer les efforts", a-t-il dit.

AFP

Première publication : 25/07/2013

  • INDUSTRIE FRANÇAISE

    La compétitivité française, est-ce simple comme un Big Mac ?

    En savoir plus

  • FRANCE

    De quelle "reprise économique" parle François Hollande ?

    En savoir plus

  • CRISE ÉCONOMIQUE

    L'agence Fitch retire à la France son triple A

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)