Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Le Nigéria face à Boko Haram

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Ali Benflis répond aux attaques d’Abdelaziz Bouteflika

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Booty Looting", un pillage chorégraphié de Wim Vandekeybus

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Bras de fer entre Washington et Téhéran autour d’un ambassadeur

En savoir plus

SUR LE NET

San Francisco : une nouvelle agression liée aux Google Glass

En savoir plus

FOCUS

Les Taïwanais divisés vis-à-vis de la Chine

En savoir plus

LES ARTS DE VIVRE

Cuisine durable

En savoir plus

LE DUEL DE L’ÉCONOMIE

Déficit public : la France tiendra-t-elle ses engagements?

En savoir plus

LE DUEL DE L’ÉCONOMIE

Valls : opération séduction

En savoir plus

  • Naufrage d’un ferry en Corée du Sud : trois morts et une centaine de disparus

    En savoir plus

  • Kiev passe à l'offensive contre les pro-russes dans l'Est

    En savoir plus

  • Démission du puissant chef des renseignements saoudiens

    En savoir plus

  • "Injustices et corruption alimentent le cycle de violences au Nigeria"

    En savoir plus

  • Violences sexuelles dans l'armée : Le Drian prône la "tolérance zéro"

    En savoir plus

  • La justice indienne reconnaît l’existence d’un troisième genre

    En savoir plus

  • Ali Benflis : "La présidence à vie en Algérie, c’est terminé"

    En savoir plus

  • Les prisonniers d'Abou Ghraib transférés face à la menace djihadiste

    En savoir plus

  • Des travaux d'intérêt général pour Silvio Berlusconi

    En savoir plus

  • Vidéo : Yasmina Khadra appelle les Algériens à "chasser" le régime

    En savoir plus

  • Réforme des régions : la Bourgogne et la Franche-Comté sur la voie de la fusion

    En savoir plus

  • Reportage : à Horlivka, les insurgés s'emparent des bâtiments officiels

    En savoir plus

  • Un an après les attentats, Boston rend hommage à ses victimes

    En savoir plus

  • L'incendie de Valparaiso pourrait encore durer plusieurs jours

    En savoir plus

  • Hillsborough : 25 ans après, Liverpool demande toujours justice pour les victimes

    En savoir plus

  • Amnesty International accuse l'Algérie de violer les droits de l'Homme

    En savoir plus

  • Obama à Poutine : les insurgés de l’est de l’Ukraine doivent poser les armes

    En savoir plus

  • Michel Foucher : "Dans l'Est, les gens se sentent ukrainiens"

    En savoir plus

EUROPE

Déraillement en Espagne : l'un des conducteurs du train placé en garde à vue

© AFP

Vidéo par France 3

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 26/07/2013

L'un des conducteurs du train qui a déraillé mercredi en Galice est sous la garde de la police à l'hôpital. Le maire de Saint-Jacques-de-Compostelle a indiqué qu'un Français figure parmi les victimes de l'accident, qui a fait au moins 78 morts.

Francisco José Garzón Amo, l'un des conducteurs du train qui a déraillé au soir du mercredi 25 juillet à l'entrée en gare de Saint-Jacques de Compostelle, est en garde à vue - à l'hôpital où il est soigné - depuis jeudi soir, 20 h, a assuré ce vendredi le chef de la police de Galice.

"La piste de l'erreur individuelle est privilégiée"

"On lui reproche des délits liés à l'accident", mais "il n'a pas encore été entendu", ce qui "sera fait très prochainement", a-t-il ajouté. Le conducteur est en effet suspecté d'avoir roulé trop vite : il avait lui-même reconnu, alors qu'il communiquait par radio avec la gare depuis sa cabine où il est resté coincé après le déraillement, avoir roulé à 190 km/h au lieu de 80 km/h à l'entrée du virage précédant la gare, soit deux fois la vitesse autorisée.

Le bilan définitif de cette catastrophe semble toujours un peu flou. Pendant la conférence de presse du chef de la police, le nombre de 78 corps retrouvés a été évoqué, alors que le bilan officiel s'élevait jusqu'à présent à 80 morts. Parmi les 72 cadavres identifiés, on dénombre plusieurs étrangers : Un Français, un Algérien, un Mexicain et un Américain.

Âgé de 52 ans, il travaille depuis 30 ans à la Renfe, la compagnie publique des chemins de fer espagnols, et depuis 2000 comme conducteur. Vendredi, de nombreux médias espagnols ont montré des captures d'écran de sa page Facebook, qui a été supprimée depuis, où l'homme se vantait de rouler à 200 km/h.

Mais l'erreur humaine pourrait ne pas être la seule en cause. L'enquête se concentre également sur de possibles lacunes dans le système de freinage. Comme l'atteste une vidéo de surveillance diffusée sur Internet jeudi, le train allait à une allure folle dans une courbe très dangereuse. Le train "a freiné trop tard", titrait vendredi le journal "El Pais". 

La vidéo de l'accident de train

 

Avec dépêches

Première publication : 26/07/2013

  • ACCIDENT FERROVIAIRE

    Déraillement en Espagne : sur Facebook, le conducteur se vantait d'aller vite

    En savoir plus

  • ACCIDENT FERROVIAIRE

    Espagne : selon "El Pais", le train dépassait largement la vitesse autorisée

    En savoir plus

  • ESPAGNE

    En images : déraillement d'un train à Saint-Jacques de Compostelle

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)