Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Enlèvement en Algérie

En savoir plus

DÉBAT

Organisation de l'État Islamique : à quel jeu joue la Turquie ?

En savoir plus

DÉBAT

Manuel Valls à Berlin : prendre exemple sur le modèle allemand ?

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

La route rebelle de Nouvelle-Caledonie et les étudiants reconstruisent Tripoli

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : Catherine Samba Panza en quête de soutien à l'ONU

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Ebola : "nous avons devant nous l’une des pires épidémies", dit Douste-Blazy

En savoir plus

LES ARTS DE VIVRE

Les nouveaux road trip

En savoir plus

LES ARTS DE VIVRE

Le succès du high-tech "made in France"

En savoir plus

ÉLÉMENT TERRE

Réchauffement climatique : la planète bientôt sous l'eau?

En savoir plus

  • Qui est Hervé Gourdel, l’otage français aux mains des jihadistes algériens ?

    En savoir plus

  • Menaces contre la France : "l’EI a décidé d’exporter le conflit en Occident"

    En savoir plus

  • Présidentielle tunisienne : le point sur les candidats

    En savoir plus

  • Un million de bébés européens nés grâce à Erasmus

    En savoir plus

  • Le Mondial-2022 ne se jouera pas au Qatar, selon un membre de la Fifa

    En savoir plus

  • Apple bat des records de ventes avec ses nouveaux iPhone

    En savoir plus

  • Face aux jihadistes de l'EI, "on ne comprend pas l'attitude d'Ankara"

    En savoir plus

  • À Berlin, Manuel Valls promet des réformes à Angela Merkel

    En savoir plus

  • Mort d’Albert Ebossé : la JS Kabylie suspendue deux ans par la CAF

    En savoir plus

  • Hong Kong : les étudiants en grève pour dénoncer la mainmise de Pékin

    En savoir plus

  • Selon Bernard Cazeneuve, "la France n’a pas peur" face à la menace jihadiste

    En savoir plus

  • Ebola : sept questions sur le virus

    En savoir plus

  • Le report du projet de Transavia Europe ne suffit pas aux pilotes d'Air France

    En savoir plus

  • Préservatifs trop petits : un problème de taille pour les Ougandais

    En savoir plus

EUROPE

Déraillement en Espagne : sur Facebook, le conducteur se vantait d'aller vite

© AFP

Vidéo par FRANCE 24

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 26/07/2013

L'un des conducteurs du train qui a déraillé mercredi en Galice est sous la garde de la police à l'hôpital. Selon les médias espagnols, il se serait vanté sur Facebook, il y a plusieurs mois, de l'allure à laquelle son train roulait.

Au surlendemain de la catastrophe ferroviaire à Saint-Jacques de Compostelle, qui a tué 80 personnes, selon un dernier bilan, les autorités ont officiellement reconnu que la vitesse du train était excessive et à l'origine du déraillement des wagons. C'est donc l'erreur humaine qui expliquerait pourquoi le train roulait à 190 km/h au lieu de 90 km/h à l'entrée du virage précédent la gare. 

Tous les regards sont maintenant tournés vers l'un des conducteurs, qui avait lui-même reconnu, alors qu'il communiquait par radio avec la gare depuis sa cabine où il est resté coincé après le déraillement, avoir roulé à deux fois la vitesse autorisée. L'homme, placé sous surveillance policière à l'hôpital, doit être entendu par la police vendredi 26 juillet. Aucune interpellation n'a pour le moment été ordonnée, a indiqué le Tribunal supérieur de justice de Galice.

Si la justice reste prudente, les médias espagnols pointent du doigt le comportement du conducteur, décrit comme un fan de vitesse. Sa page Facebook, qui a disparu depuis du réseau social, comportait, selon le journal espagnol "ABC", une photo datée du 8 mars 2012 représentant un compteur de vitesse, l'aiguille en face du 200 km/h. Sur les commentaires, Francisco José Garzón Amo semble se vanter d'une telle vitesse, indiquant que le compteur n'était "pas truqué". 

Un seul homme peut-il être tenu responsable d'une telle catastrophe ? "Selon le principal syndicat de conducteur de trains, une seule erreur humaine ne suffit pas à expliquer ce drame. Il souligne ainsi que certains systèmes de contrôle de vitesse n’étaient pas en place sur ce segment des voies", rapporte Roméo Langlois, envoyé spécial de FRANCE 24 à Saint-Jacques de Compostelle. En attendant, deux enquêtes, judiciaire et administrative, ont été ouvertes. Il s'agit de la tragédie ferroviaire la plus grave dans le pays depuis 1944.

La vidéo de l'accident de train


Première publication : 26/07/2013

  • ACCIDENT FERROVIAIRE

    Espagne : selon "El Pais", le train dépassait largement la vitesse autorisée

    En savoir plus

  • CATASTROPHE FERROVIAIRE

    Les principaux accidents ferroviaires en Europe ces 25 dernières années

    En savoir plus

  • ESPAGNE

    En images : déraillement d'un train à Saint-Jacques de Compostelle

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)