Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Éléments de langage

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Virus Ebola : l'OMS doit annoncer un plan de lutte de 100 millions de dollars

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 1er aout (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 1er aout (Partie 1)

En savoir plus

REPORTERS

Grande Guerre : au cœur de l’enfer

En savoir plus

#ActuElles

Les "Patronas" au secours des migrants mexicains

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Coup d'envoi de la transition énergétique en France

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Centenaire de la Grande Guerre : retour sur la bataille de Verdun

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Gaza : les larmes d'un responsable de l'ONU

En savoir plus

  • Gaza : le cessez-le-feu entre Israël et le Hamas vire au bain de sang

    En savoir plus

  • Vidéo : "Le monde devrait admirer Israël", selon son ambassadeur aux États-Unis

    En savoir plus

  • Vidéo : la pauvreté pousse les femmes malgaches vers la contraception

    En savoir plus

  • Ouganda : la justice annule une loi anti-gay particulièrement répressive

    En savoir plus

  • Extensions Internet : l'Icann à la rescousse de l'Iran, la Syrie et la Corée du Nord

    En savoir plus

  • Grande Guerre : au cœur de l’enfer

    En savoir plus

  • Un séisme secoue la région d'Alger et fait six morts et 420 blessés

    En savoir plus

  • Ebola : sommet régional à Conakry pour tenter d'enrayer l'épidémie

    En savoir plus

  • Free convoite T-mobile : "What the hell is Iliad ?" se demandent les Américains

    En savoir plus

  • Plus de 50 kilos de cocaïne volatilisés au "36, quai des Orfèvres"

    En savoir plus

  • Centenaire de 14-18 : les clochers de France sonnent la “mobilisation générale”

    En savoir plus

  • Vidéo : les réfugiés libyens affluent en masse à la frontière tunisienne

    En savoir plus

  • Kerviel : la justice accorde une peine aménagée, appel du parquet

    En savoir plus

  • Une dizaine de soldats ukrainiens tués par des séparatistes dans l'Est

    En savoir plus

  • Carte : l’opération Barkhane de l’armée française au Sahel

    En savoir plus

  • Lourd bilan après une série d’explosions dues au gaz à Taïwan

    En savoir plus

EUROPE

Déraillement en Espagne : le conducteur du train refuse de répondre à la police

© AFP

Vidéo par France 3

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 26/07/2013

Le conducteur du train qui a déraillé mercredi en Galice est toujours en garde à vue à l'hôpital où il est soigné. Mais il refuse de répondre à la police, qui cherche à savoir pourquoi le train roulait si vite au moment de l'accident.

Francisco José Garzón Amo, le conducteur du train qui a déraillé mercredi 25 juillet à l'entrée en gare de Saint-Jacques de Compostelle, n'a toujours pas parlé. Placé en garde à vue à l'hôpital où il est soigné depuis jeudi soir 20 h, il refuse de répondre aux questions de la police.

"La piste de l'erreur individuelle est privilégiée"

Les enquéteurs le soupçonnent d'avoir roulé trop vite : il avait lui-même reconnu, alors qu'il communiquait par radio avec la gare depuis sa cabine où il est resté coincé après le déraillement, avoir roulé à 190 km/h au lieu de 80 km/h à l'entrée du virage précédant la gare, soit deux fois la vitesse autorisée.

Le bilan définitif de cette catastrophe semble toujours un peu flou. Pendant la conférence de presse du chef de la police, le nombre de 78 corps retrouvés a été évoqué, alors que le bilan officiel s'élevait jusqu'à présent à 80 morts. Parmi les 72 cadavres identifiés, on dénombre plusieurs étrangers : un Français, un Algérien, un Mexicain et un Américain.

Âgé de 52 ans, le principal suspect travaille depuis 30 ans à la Renfe, la compagnie publique des chemins de fer espagnols, et depuis 2000 comme conducteur. Vendredi, de nombreux médias espagnols ont montré des captures d'écran de sa page Facebook, qui a été supprimée depuis, où l'homme se vantait de rouler à 200 km/h.

Mais l'erreur humaine pourrait ne pas être la seule en cause. L'enquête se concentre également sur de possibles lacunes dans le système de freinage. Comme l'atteste une vidéo de surveillance diffusée sur Internet jeudi, le train allait à une allure folle dans une courbe très dangereuse. Le train "a freiné trop tard", titrait vendredi le journal "El Pais". 

La vidéo de l'accident de train

 

Avec dépêches

Première publication : 26/07/2013

  • ACCIDENT FERROVIAIRE

    Déraillement en Espagne : sur Facebook, le conducteur se vantait d'aller vite

    En savoir plus

  • ACCIDENT FERROVIAIRE

    Espagne : selon "El Pais", le train dépassait largement la vitesse autorisée

    En savoir plus

  • ESPAGNE

    En images : déraillement d'un train à Saint-Jacques de Compostelle

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)