Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

POLITIQUE

« Le Brexit est un vote xénophobe, il révèle une coupure du Royaume-Uni en deux »

En savoir plus

POLITIQUE

"L’Europe est une famille de peuples, libres de vivre ensemble ou de partir"

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Brexit : "Chacun doit mener sa vie comme il l'entend"

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Matthew McConaughey en pleine guerre de Sécession dans "Free State of Jones"

En savoir plus

FOCUS

Vidéo : à Porto Rico, le virus Zika se propage à grande vitesse

En savoir plus

L'ENTRETIEN DE L'INTELLIGENCE ECONOMIQUE

Quand les séries télé fabriquent des héros géopolitiques

En savoir plus

UNE COMÉDIE FRANCAISE

François Hollande, un président en campagne

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Année noire pour le tourisme en Turquie

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Après neuf ans de travaux, le canal de Panama prêt à accueillir des navires géants

En savoir plus

EUROPE

Italie : vaste coup de filet antimafia à Rome et en Calabre

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 26/07/2013

Une vaste opération policière en Italie a mené ce vendredi à l'arrestation de 115 membres de la mafia. Cinquante personnes ont été arrêtées à Rome et environ 65 membres de la Ndrangheta ont été arrêtés en Calabre, dans le sud du pays.

C'est la plus vaste opération policière jamais conduite en Italie qui a mené, vendredi 26 juillet, à l'arrestation de 115 personnes appartenant à la mafia. Il s'agit même de deux opérations,distinctes l'une de l'autre : "L'une contre un clan romain et l'autre contre les membres de la mafia calabraise", rapporte Mathilde Auvillain, correspondante FRANCE 24 à Rome.

Les moyens prévus ont été à hauteur du coup de filet : environ 500 policiers carabiniers ont été mobilisés, ainsi que des services spéciaux, un hélicoptère, une unité cynophile, et des patrouilles de la police maritime.

À Rome, environ 50 arrestations ont été menées. "Des hommes d'un clan qui contrôlait apparemment divers trafics sur le littoral du Latium", précise Mathilde Auvillain. En Calabre, dans le sud de l'Italie, 65 membres de la Ndrangheta ont été arrêtés, dont "des hommes politiques, des avocats, des médecins et des agents de la police pénitentiaire". "Certains suspects sont également accusés d'homicides dans une violente guerre des clans qui a eu lieu entre 2005 et 2011", précise la correspondante de FRANCE 24. 

Longue enquête

L'opération est l'aboutissement d'une longue enquête de la police à Rome qui a permis de suivre "toutes les étapes criminelles de l'organisation mafieuse" : de l'entrée d'un nouveau venu dans un clan aux accords entre chefs pour la répartition du territoire, en passant par les différentes réunions pour régler les problèmes nés de la gestion du territoire. Mais aussi la planification d'homicides "nécessaires pour garantir et maintenir la suprématie" sur certaines activités.

Selon la police, ont été ciblés des clans considérés comme "le saint des saints du crime romain et sicilien", comme les familles Fasciani, Triassi et D'Agati, "qui se répartissaient depuis des années les affaires criminelles, en particulier sur le littoral". "Depuis pratiquement 20 ans, les membres des clans Fasciani et Triassi ont mené leurs affaires à Rome, se répartissant le territoire dans une sorte de "pax mafiosa", au sein de laquelle chacun pouvait mener tranquillement ses trafics illicites", ont indiqué les enquêteurs.

Avec dépêches

Première publication : 26/07/2013

  • ITALIE

    Le chef du principal clan de la Camorra arrêté dans le sud du pays

    En savoir plus

  • EUROPE

    La crise fait les affaires du crime organisé

    En savoir plus

  • CRIMINALITÉ

    Vaste coup de filet en Allemagne et en Italie contre la mafia calabraise

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)