Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

"Aubry, beaucoup de silence pour rien"

En savoir plus

TECH 24

Evgeny Morozov, l'anti-conformiste du Web

En savoir plus

SUR LE NET

USA : la Toile au chevet d'une infirmière infectée par Ebola

En savoir plus

INTELLIGENCE ÉCONOMIQUE

START-UP : La tentation de l'étranger ?

En savoir plus

SUR LE NET

Data centers : un coût énergétique trop élevé

En savoir plus

INTELLIGENCE ÉCONOMIQUE

Enseignement numérique : La francophonie à la traîne !

En savoir plus

REPORTERS

L'héritage du président Mujica en Uruguay

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Véronique Morali, présidente du Women's Forum et du directoire de Webedia

En savoir plus

Ukraine et Syrie: quelles gestions des crises?

En savoir plus

  • Deux journalistes français jugés en Papouasie

    En savoir plus

  • Kobané : les États-Unis larguent des armes aux combattants kurdes

    En savoir plus

  • Ebola : réunion de l'UE pour mieux lutter contre le virus

    En savoir plus

  • À Hong Kong, l'exécutif accuse des "forces étrangères" d'être à la manœuvre

    En savoir plus

  • Foot européen : excepté la Juve, les cadors assurent

    En savoir plus

  • Ebola : l'aide-soignante espagnole n'a plus le virus

    En savoir plus

  • Débordé par l’afflux de réfugiés, le Liban verrouille sa frontière avec la Syrie

    En savoir plus

  • Serbie-Albanie : le Premier ministre albanais reporte sa visite à Belgrade

    En savoir plus

  • Maroc - Algérie : tirs à la frontière, un "incident grave" selon Rabat

    En savoir plus

  • En images : le marathon de Pékin noyé dans un nuage de pollution

    En savoir plus

  • L'Allemagne accepte de vendre à Israël des bateaux lance-missiles

    En savoir plus

  • L'Église ne parvient pas à un consensus sur les homosexuels et les divorcés

    En savoir plus

  • Tempête dans l'Himalaya : le bilan humain s'alourdit

    En savoir plus

  • Paul McCarthy renonce à regonfler sa sculpture plastique vandalisée à Paris

    En savoir plus

  • Défiant la loi, le maire de Rome enregistre 16 mariages gays

    En savoir plus

Afrique

Reportage : à Kidal, on votera malgré tout

© FRANCE 24 | Le gouverneur forme les agents électoraux à Kidal

Vidéo par Julien SAUVAGET , Donaig LE DU

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 27/07/2013

Jusqu’à l’intervention militaire française, les islamistes et les Touareg se disputaient le nord du Mali, qui échappait alors au contrôle du gouvernement. À deux jours du scrutin présidentiel, les préparatifs sont pourtant en cours à Kidal.

À Kidal, dans le nord du Mali, la préparation de l'élection présidentielle du 28 juillet doit se faire à grande vitesse. Les autorités maliennes ne sont revenues que le 15 juillet dans cette ville jusque-là occupée par les rebelles touaregs du Mouvement national de libération de l’Azawad (MNLA).

"Il faut faire la lumière sur tous les crimes commis au nord-Mali." Florent Veel, responsable Afrique pour la FIDH.

"C'est très important que Kidal puisse voter comme les autres régions du Mali", déclare le colonel Adama Kamissoko, gouverneur de la région récemment revenu à son poste.

L'accord signé à Ouagadougou entre le gouvernement et le MNLA prévoit que c’est le futur président du Mali qui mènera les négociations sur le statut du Nord.

Certains à Kidal considèrent donc le scrutin comme un mal nécessaire. "Ça ne me fait pas plaisir, reconnaît Mohamed Ag Inazoum, président d’un bureau de vote pour le compte du MNLA, nos dirigeants nous ont dit d’accepter mais on ne vote pas."

"Tout se prépare pour que le vote puisse avoir lieu demain dans une ville sous tension"

Jusqu’ici, les groupes du Nord jouent le jeu. On estime que 40 % des 17 000 électeurs présents à Kidal sont allés chercher leur carte, malgré les tensions dans une ville où cohabitent les casques bleus, les militaires français, les troupes régulières maliennes et les combattants du MNLA.

Première publication : 26/07/2013

  • SUR LA ROUTE AU MALI

    À Hombori, au sud de Gao, la population veut "de vraies élections"

    En savoir plus

  • MALI

    En images : IBK en campagne dans le fief du putschiste Sanogo

    En savoir plus

  • SUR LA ROUTE AU MALI

    Dounabakegoudou : "On ne votera pas pour quelqu'un qui ne nous donne pas d'argent"

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)