Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Moins d'un Français sur deux est imposable

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Vers une police sous surveillance ?

En savoir plus

DÉBAT

Syrie, la guerre oubliée

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Irak : au coeur des monts Sinjar

En savoir plus

DÉBAT

Centrafrique : comment sortir de l'impasse ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"L'écureuil et le serpent"

En savoir plus

FOCUS

El Hierro, première île 100 % énergies renouvelables, peut-elle être un modèle pour la planète ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Obama et les attentes irréalistes des noirs américains"

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Montréal, toute une histoire

En savoir plus

  • Hollande : "La situation internationale est la plus grave depuis 2001"

    En savoir plus

  • Quand l’Égypte sermonne Washington sur les émeutes de Ferguson

    En savoir plus

  • Gaza : la trêve une nouvelle fois rompue, Israël vise un chef du Hamas

    En savoir plus

  • RDC : le retour tant espéré des réfugiés angolais dans leur pays

    En savoir plus

  • Reportage : les combattants kurdes reprennent le barrage de Mossoul

    En savoir plus

  • Présidentielle 2017 : Alain Juppé candidat à la primaire de l'UMP

    En savoir plus

  • Glissements de terrain meurtriers à Hiroshima

    En savoir plus

  • Steve Ballmer, le directeur général de Microsoft, annonce son retrait

    En savoir plus

  • L'État islamique annonce avoir décapité un journaliste américain

    En savoir plus

  • L'armée irakienne attaque les jihadistes sur plusieurs fronts

    En savoir plus

  • L'opposition pakistanaise pénètre dans la zone rouge d’Islamabad

    En savoir plus

  • Libération : raconter l’été 44 au-delà des "moments de gloire et de triomphe"

    En savoir plus

  • Ligue 1 : une enquête judiciaire ouverte après le coup de tête de Brandao

    En savoir plus

  • Championnat d'Europe : Florent Manaudou vainqueur ex æquo sur 50 m papillon

    En savoir plus

  • Le prince saoudien braqué à Paris est un fils du roi Fahd mort en 2005

    En savoir plus

  • Émeutes de Ferguson : les États-Unis face à leurs vieux démons racistes

    En savoir plus

  • Carte interactive : "Ici est tombé" pour la Libération de Paris

    En savoir plus

  • Libération de Paris : "J'accueillais mes libérateurs"

    En savoir plus

  • Dans l’est de l'Ukraine, Lougansk en proie à d’intenses combats

    En savoir plus

Afrique

Reportage : à Kidal, on votera malgré tout

© FRANCE 24 | Le gouverneur forme les agents électoraux à Kidal

Vidéo par Julien SAUVAGET , Donaig LE DU

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 27/07/2013

Jusqu’à l’intervention militaire française, les islamistes et les Touareg se disputaient le nord du Mali, qui échappait alors au contrôle du gouvernement. À deux jours du scrutin présidentiel, les préparatifs sont pourtant en cours à Kidal.

À Kidal, dans le nord du Mali, la préparation de l'élection présidentielle du 28 juillet doit se faire à grande vitesse. Les autorités maliennes ne sont revenues que le 15 juillet dans cette ville jusque-là occupée par les rebelles touaregs du Mouvement national de libération de l’Azawad (MNLA).

"Il faut faire la lumière sur tous les crimes commis au nord-Mali." Florent Veel, responsable Afrique pour la FIDH.

"C'est très important que Kidal puisse voter comme les autres régions du Mali", déclare le colonel Adama Kamissoko, gouverneur de la région récemment revenu à son poste.

L'accord signé à Ouagadougou entre le gouvernement et le MNLA prévoit que c’est le futur président du Mali qui mènera les négociations sur le statut du Nord.

Certains à Kidal considèrent donc le scrutin comme un mal nécessaire. "Ça ne me fait pas plaisir, reconnaît Mohamed Ag Inazoum, président d’un bureau de vote pour le compte du MNLA, nos dirigeants nous ont dit d’accepter mais on ne vote pas."

"Tout se prépare pour que le vote puisse avoir lieu demain dans une ville sous tension"

Jusqu’ici, les groupes du Nord jouent le jeu. On estime que 40 % des 17 000 électeurs présents à Kidal sont allés chercher leur carte, malgré les tensions dans une ville où cohabitent les casques bleus, les militaires français, les troupes régulières maliennes et les combattants du MNLA.

Première publication : 26/07/2013

  • SUR LA ROUTE AU MALI

    À Hombori, au sud de Gao, la population veut "de vraies élections"

    En savoir plus

  • MALI

    En images : IBK en campagne dans le fief du putschiste Sanogo

    En savoir plus

  • SUR LA ROUTE AU MALI

    Dounabakegoudou : "On ne votera pas pour quelqu'un qui ne nous donne pas d'argent"

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)