Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

"Le loup et l'agneau"

En savoir plus

SUR LE NET

Brésil : une cyber-présidentielle sous tension

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Nicolas Sarkozy annonce son retour sur Facebook

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 1)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La gauche en difficulté

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Stéphane Distinguin, PDG de FaberNovel et président de Cap Digital

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, chroniqueur à Charlie Hebdo et auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

  • Yémen : Sanaa contraint de partager le pouvoir avec la rébellion chiite

    En savoir plus

  • Nicolas Sarkozy a "envie" mais surtout "pas le choix" de revenir en politique

    En savoir plus

  • Ebola : après trois jours de confinement, la vie reprend en Sierra Leone

    En savoir plus

  • Pas de zone tampon sans respect du cessez-le-feu, exige l’armée ukrainienne

    En savoir plus

  • Ligue 1 : au Parc des Princes, Lyon tient tête au PSG

    En savoir plus

  • Ashraf Ghani succède à Hamid Karzaï à la présidence afghane

    En savoir plus

  • Air France prévoit d'assurer 41% des vols lundi

    En savoir plus

  • Des milliers de pacifistes manifestent à Moscou contre la guerre en Ukraine

    En savoir plus

  • De Paris à New York, les défenseurs du climat se mobilisent

    En savoir plus

  • En Albanie, le pape François prône la tolérance religieuse et fustige les jihadistes

    En savoir plus

  • Mondial de volley : la France échoue au pied du podium

    En savoir plus

  • Attentat à la bombe près du ministère des Affaires étrangères au Caire

    En savoir plus

  • Vidéo : la Turquie "débordée" par l’afflux de réfugiés kurdes de Syrie

    En savoir plus

  • Grand Prix de Singapour : Hamilton reprend les commandes de la F1

    En savoir plus

  • Filière jihadiste lyonnaise : cinq personnes mises en examen et écrouées

    En savoir plus

  • L’opposant Mikhaïl Khodorkovski envisage de gouverner la Russie

    En savoir plus

  • Sanaa instaure un couvre-feu, l'ONU annonce un accord de sortie de crise

    En savoir plus

  • Journées du patrimoine : visite guidée du théâtre de l’Opéra Comique

    En savoir plus

  • Bruxelles déjoue un projet d'attentat jihadiste à la Commission européenne

    En savoir plus

  • Le Front Al-Nosra a exécuté un soldat libanais qu'il détenait en captivité

    En savoir plus

  • Assaut mortel de Boko Haram à Mainok dans le nord du Nigeria

    En savoir plus

Afrique

À Hombori, au sud de Gao, la population veut "de vraies élections"

© FRANCE 24 | Des habitants du village de Doumbara

Texte par Philomène REMY

Dernière modification : 29/07/2013

Alors que le Mali élit son nouveau président le 28 juillet, la journaliste de FRANCE 24 Philomène Rémy sillonne le pays, de Bamako à Gao, pour comprendre les enjeux de cette élection. Lisez, chaque jour, son carnet de route.

En janvier dernier la route de Kona à Gao était déserte, tout comme le paysage. C'était un "no man's land". Après avoir suivi cet itinéraire, le 26 janvier, aux côtés de l'armée malienne pour la libération de Gao, notre équipe a été frappée par le retour à la vie dans les villages. C'est comme si cette partie du Mali, qui a subi l'occupation des djihadistes pendant des mois, reprenait enfin son souffle.

Désormais les seules traces encore visibles des affrontements violents de Kona sont quelques chars et véhicules, bombardés par les forces armées françaises. Ils trônent toujours en bord de route tels des vestiges de guerre.

Reportage : des jeunes maliens se portent volontaires pour surveiller le scrutin

Mais les mêmes habitants, qui criaient de joie il y a quelques mois, en voyant passer le véhicule de notre équipe aux côtés de l'armée malienne, sont maintenant impassibles. Leur vie semble avoir repris son cours.

Un convoi logistique de l'armée française sur notre route nous rappelle également qu'il y a encore six mois, le pays était en guerre. Aujourd'hui, des camions sillonnent la route pour réapprovisionner cette région et les habitants continuent de rentrer. Dans la ville de Hombori, à un peu plus de 200 km au sud de Gao, toute l'administration n'est pas encore revenue.

"Les riches et les gens de l'administration continuent de rentrer", nous explique Amadou, 22 ans. Ça nous fait tellement plaisir de voir les bus partir vides et revenir pleins."

"On est là pour empêcher les magouilles"

Amadou et son ami Baba attendent les élections de dimanche avec impatience dans la ville de Hombori. Tous deux ont été choisis parmi 60 candidats pour être délégués de la CENI, la commission électorale nationale indépendante. Il y aura 30 délégués comme eux pour assurer le bon déroulements du scrutin dans cette ville de 10 000 habitants.

Baba, 20 ans, prend son rôle très au sérieux. "On est là pour empêcher les magouilles car avant il y en avait tout le temps. Mais là, on veut de vraies élections."

Amadou et Baba attendent de leur futur président un retour totale de la sécurité mais surtout des emplois pour les jeunes.

 


 

Première publication : 26/07/2013

  • SUR LA ROUTE AU MALI

    Dounabakegoudou : "On ne votera pas pour quelqu'un qui ne nous donne pas d'argent"

    En savoir plus

  • SUR LA ROUTE AU MALI

    Niamana : "Voter pour ne pas se sentir étranger dans son pays"

    En savoir plus

  • PRÉSIDENTIELLE MALIENNE

    Mali : dans le camp de Niamana, de nombreux réfugiés privés de vote

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)