Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

"Il faut une réponse globale" contre le terrorisme, dit le Premier ministre malien sur France 24

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Sophie Marceau et Patrick Bruel en sex-addicts !

En savoir plus

LE DUEL DE L’ÉCONOMIE

France : la politique familiale à l'heure des économies

En savoir plus

FOCUS

Ces réseaux salafistes qui inquiètent les autorités allemandes

En savoir plus

DÉBAT

Afghanistan : collaborer avec les États-unis... et les Taliban ?

En savoir plus

DÉBAT

Hong Kong se révolte : le pouvoir de Pékin face au défi démocratique

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Instituer l'Etat de droit en Chine"

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

Guerre pour un barrage en Colombie et la sanglante chasse aux dauphins des Îles Feroé

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Turquie : quelle stratégie face à l'organisation de l'État islamique ?

En savoir plus

  • La France renforce son dispositif militaire pour lutter contre l'EI en Irak

    En savoir plus

  • En images : les ratés du Secret Service de la Maison Blanche

    En savoir plus

  • Barack Obama appelle à faire évoluer le "statu quo" entre Israéliens et Palestiniens

    En savoir plus

  • Ebola : Alpha Condé exige "une réponse globale" pour combattre l'épidémie

    En savoir plus

  • Affaire Bygmalion : deux proches de Jean-François Copé mis en examen

    En savoir plus

  • UFC-Que Choisir vs Foncia : l’action de groupe loin de la "class action"

    En savoir plus

  • Le PIB britannique dopé par la drogue et la prostitution

    En savoir plus

  • Erdogan s'engage contre l'EI mais garde comme priorité la chute du régime syrien

    En savoir plus

  • Les musées français les plus visités bientôt ouverts sept jours sur sept

    En savoir plus

  • Ces réseaux salafistes qui inquiètent les autorités allemandes

    En savoir plus

  • Foot américain : un joueur musulman sanctionné pour une prière

    En savoir plus

  • Budget 2015 : la baisse des dépenses à pas feutrés

    En savoir plus

  • Rentrée des classes meurtrière à Donetsk

    En savoir plus

  • En images : Hong Kong sous haute tension pour la fête nationale chinoise

    En savoir plus

  • Commission européenne : un oral difficile pour certains candidats

    En savoir plus

Afrique

Mohamed Morsi placé en détention pour ses liens avec le Hamas

© AFP

Vidéo par Nabia MAKHLOUFI

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 26/07/2013

L'ex-président égyptien Mohamed Morsi, destitué le 3 juillet par l'armée, a été placé en détention par un tribunal du Caire pour ses liens présumés avec le Hamas palestinien lors d'attaques contre la police et pour son évasion de prison début 2011.

Alors qu'est prévue une journée de manifestations à haut risque en Égypte vendredi 26 jullet, c'est une nouvelle qui pourrait agiter encore un peu plus les partisans de l'ancien président égyptien Mohamed Morsi. Un tribunal du Caire a ordonné le placement en détention de l'ex-chef d'État, destitué par l'armée le 3 juillet, pour ses liens avec le Hamas palestinien lors d'attaques contre la police sous son prédécesseur Hosni Moubarak et pour son évasion de la prison de Wadi Natroun début 2011, a rapporté vendredi 26 juillet l'agence officielle Mena.

Dans le cadre de cette procédure, Mohamed Morsi a été formellement placé en détention pour une durée maximale de 15 jours. Un procureur a déja interrogé Morsi et l'a "confronté avec des preuves", ajoute l'agence Mena. Le nouveau pouvoir égyptien accuse l'ancien chef d'État islamiste d'avoir tué des détenus et des officiers, et d'avoir kidnappé des soldats.

Les Frères musulmans ont aussitôt réagi à cette annonce, dénonçant "un retour à l'ère Moubarak". Ces accusations "sonnent comme une vengeance de l'ancien régime, qui indique qu'il fait un retour en force", a déclaré à l'AFP Gehad el-Haddad, un porte-parole du mouvement de M. Morsi, détenu au secret par l'armée depuis sa destitution.

"Le Hamas condamne cette décision car elle est fondée sur le postulat que le mouvement Hamas est hostile" à l'Égypte, a déclaré à l'AFP un porte-parole du mouvement à Gaza, Sami Abou Zouhri. "C'est un développement dangereux qui confirme que le pouvoir actuel en Égypte renonce aux causes nationales (...) allant même jusqu'à leur nuire, à commencer par la cause palestinienne", a-t-il déploré.

Cette décision intervient au lendemain de la fermeture par les autorités du Hamas des bureaux de la chaîne arabe Al-Arabiya et de l'agence de presse palestinienne Maan à Gaza pour "diffusion de fausses informations" sur les relations du Hamas avec l'Égypte. Selon un responsable du Hamas, l'agence a été fermée temporairement pour une information selon laquelle le Hamas aurait accordé refuge dans un hôtel de Gaza à des responsables des Frères musulmans égyptiens.

L’organisation palestinienne est visée depuis des mois par une féroce campagne des médias égyptiens hostiles au président islamiste, qui mettent en cause le patriotisme des Frères musulmans en leur reprochant leurs liens notamment avec le Hamas, accusé d'ingérence dans les affaires égyptiennes, avant et après la révolution de 2011 qui a chassé du pouvoir Hosni Moubarak.

Ces attaques se sont intensifiées depuis le 3 juillet pour s'étendre aux Palestiniens dans leur ensemble, dénoncés comme des fauteurs de troubles, conduisant le Hamas à multiplier les démentis d'informations de médias égyptiens sur son implication dans les troubles aux côtés des pro-Morsi.

Le chef du gouvernement du Hamas à Gaza, Ismaïl Haniyeh, avait appelé le 5 juillet à ne pas désespérer des révolutions arabes, sans toutefois critiquer explicitement le renversement de M. Morsi.

Avec dépêches

Première publication : 26/07/2013

  • ÉGYPTE

    Appel de l'armée égyptienne à manifester vendredi : un "appel à la guerre civile" pour le camp Morsi

    En savoir plus

  • ÉGYPTE

    Nouvelles flambées de violences entre pro et anti-Morsi au Caire

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)