Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Présidentielle au Kenya : Raila Odinga a saisi la cour suprême

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Le gouvernement veut taxer les grandes entreprises

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

James Bond : Daniel Craig rempile pour un dernier épisode

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Donald Trump démantèle ses deux conseils économiques

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

L'Europe face au défi des "revenants"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Les présidents Trump et Macron font polémique, mais pas pour la même chose...

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Présidentielle au Kenya : Raila Odinga va saisir la Cour suprême

En savoir plus

LE DÉBAT

États-Unis : l'ambiguïté de Trump vis-à-vis de l'extrême droite

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Donald Trump : il y a des bonnes personnes des deux côtés"

En savoir plus

Asie - pacifique

Une quarantaine de morts dans un double attentat au Pakistan

© FRANCE 24

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 26/07/2013

Deux explosions à proximité de marchés et de mosquées chiites ont fait de nombreuses victimes au moment de la rupture du jeûne du ramadan dans une zone tribale proche de la frontière afghane.


Au moins 39 personnes ont péri vendredi 26 juillet dans l'explosion de deux bombes visant des mosquées chiites de zones tribales du Pakistan frontalières de l'Afghanistan, ont rapporté des officiels et des témoins.

La première explosion s'est produite à quelques mètres d'une mosquée située à proximité d'un marché très fréquenté de Parachinar. Une seconde déflagration a rapidement suivi devant une autre mosquée de la ville, qui compte une importante communauté chiite.

Riaz Mehsud, le chef de l’administration locale, a indiqué à l’agence Reuters que 39 personnes avaient été tuées et 72 blessées, dont plusieurs se trouvaient dans un état critique.

Le Dr Zaid Hussain de l’hôpital de Parachinar a déclaré à l’agence AP : "Nous n’avons plus de place pour les blessés", a-t-il ajouté. "Beaucoup sont allongés sur le sol de l’hôpital ou sur la pelouse."

Un porte-parole de la police a ajouté que l’une des bombes semblait avoir été cachée sur une moto.

L'attentat a eu lieu dans la ville principale de la région tribale de Kurram, sur la frontière entre le Pakistan et l'Afghanistan, alors que des gens achetaient des denrées alimentaires pour rompre le jeûne du ramadan.

Parachinar abrite une importante communauté chiite qui a déjà fait l’objet d’attaques de la part de miliciens sunnites.

Le Pakistan fait face à une vague d’attentats depuis l’arrivée au pouvoir du nouveau premier ministre Nawaz Sharif en juin, due à des violences intercommunautaires et à l’insurrection des Taliban.

 

Avec dépêches

Première publication : 26/07/2013

  • DROITS DES FEMMES

    Malala à l'ONU : "Les Taliban voulaient nous réduire au silence mais ils ont échoué"

    En savoir plus

  • PAKISTAN

    Traque de Ben Laden : un rapport pointe l'incompétence du Pakistan

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)