Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

#ActuElles

Jouets sexistes : le marketing des fabricants en cause

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Joyeux Noël... laïc !

En savoir plus

REPORTERS

Argentine : le bilan Kirchner

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Cuba - États-Unis : la fin de la guerre froide ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

La Grèce fait trembler les marchés

En savoir plus

À L’AFFICHE !

La personnalité tourmentée de "Mr. Turner"

En savoir plus

FOCUS

Vidéo : colère à Peshawar lors des funérailles des écoliers assassinés

En savoir plus

UNE COMÉDIE FRANCAISE

François Hollande, un recentrage à gauche ?

En savoir plus

UNE COMÉDIE FRANCAISE

La loi Macron dans l'étau des divisions de la gauche ?

En savoir plus

Afrique

Législatives au Togo : les premiers résultats donnent l'UNIR en tête

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 26/07/2013

L'Union pour la République, parti du président au pouvoir Faure Gnassingbé arrive en tête des élections législatives de jeudi, devant le Collectif sauvons le Togo. Les résultats définitifs sont attendus dans les prochaines 24 heures.

Il s'agit des premiers résultats officiels. D'après la commission électorale indépendante (CENI), le parti au pouvoir, l'Union pour la République (UNIR) du président Faure Gnassingbé est arrivé en tête des élections législatives togolaises au niveau national. Le collectif d'opposition Sauvons le Togo (CST) arrive en seconde position sur l'ensemble du pays et à la première place à Lomé, la capitale.

Jean-Pierre Fabre, le principal rival de Faure Gnassingbé à la présidentielle de 2010, est la figure de proue du CST, qui rassemble plusieurs partis d'opposition et des membres de la société civile.

D'autres partis d'opposition étaient réunis au sein de la coalition "Arc-en-Ciel". Vingt-six partis politiques ont pris part au scrutin pour remporter les 91 sièges à pourvoir.

Une transition démocratique en marche

Initialement prévu en octobre, le scrutin s'est déroulé dans le calme jeudi après avoir été maintes fois repoussé par des manifestations antigouvernementales. Après avoir passé 30 ans sous la poigne de fer du président Gnassingbé Eyadéma, le Togo a initié une timide transition démocratique à sa mort en 2005.

Porté au pouvoir par l'armée, son fils Faure Gnassingbé lui a alors succédé. En 2005 puis 2010, il a remporté des scrutins présidentiels dont les résultats ont été contestés par l'opposition. Lors des législatives de 2007, le parti du président Gnassingbé avait obtenu 50 sièges sur 81.

Les résultats définitifs et la nouvelle répartition des sièges dans l'hémicycle suite à ce scrutin proportionnel à un tour sont attendus dans les prochaines 24 heures
 

Première publication : 26/07/2013

  • TOGO

    Les élections législatives togolaises organisées après des mois de contestation

    En savoir plus

  • TOGO

    Libération de l'ancien Premier ministre togolais Agbéyomé Kodjo

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)